Enseignement

France Culture est le matin bien passionnante.

1) Donc on commence par la mixité sociale, jugée indispensable et nécessaire par une jeune prof exaspérée par un débat qui accuserait les jeunes issus de l’immigration. Très clairement, cette question (la mixité) est au coeur de la réforme en cours, nous sommes bien d’accord et cela est répété par ses partisans.

Mais il y a aussi la baisse de niveau: 20% des générations de l’école serait donc en souffrance et donc responsable du mauvais classement PISA de la France, dont les inégalités sont donc responsables.

2) Il y a donc de nouveaux programmes, qui remettent logiquement les pendules à l’heure. Ainsi l’islam et la chrétienté rurale, deviennent respectivement obligatoire et facultative, sachant que rien n’est décidé, on en est aux propositions. mais il faut connaitre l’importance de l’Islam, d’ailleurs enseigné depuis longtemps. Dans le même esprit, apparait également la nécessité d’enseigner l’esclavage obligatoirement, les lumières étant facultatives pour les mêmes raisons.

Une école pour tous ou une école pour certains voilà le clivage qu’identifie le premier ministre: ce seraient les deux conceptions de l’éducation donc,

2) Tous ces points font partie du premier volet, but, intention et objectif de la réforme : les inégalités.

Tout de suite les deux thèmes s’entrelacent: le classement PISA et l’inégalité des chances. Y a t il un rapport ? Est ce le même thème?

On pourrait dire d’abord que non, et que la lutte contre les inégalités n’ayant rien à voir et constituant simplement une volonté de justice élémentaire, la hausse du niveau de compétence est un autre combat.

On pourrait dire que oui, et que la baisse du niveau est en fait liée justement à l’inégalité, le nombre de plus en plus grand de laissés pour compte de  l’élitisme étant responsable de la baisse de la moyenne.

Les deux thèses sont en fait difficiles à accepter, et cette difficulté explique l’incapacité du monde médiatique et politique de choisir entre les deux. Si non, la lutte contre les inégalités devrait être considérée secondaire, et cela n’est pas socialiste, car cela voudrait dire qu’il faudrait accentuer l’exigence, et donc favoriser ceux qui le sont déjà. Si oui, la baisse de niveau est due est à la pauvreté et il faut donc pour hausser la moyenne, abandonner l’exigence élitiste et de fait, baisser le niveau des meilleurs.

Les deux thèses sont à la fois inacceptables par les deux camps et il faut donc les mélanger pour que la bouillie passe, l’essentiel étant l’action, un ministre de l’éducation se devant de porter une réforme.

3) Pour faire court, on notera qu’une question n’est pas posée, ni répondue et porte sur la caractérisation de cette fameuse inégalité, et qui est l’importance dans celle ci de la présence d’élèves issus de l’immigration. Le thème, tel le fantôme, flotte au dessus de tout le débat, avec une visibilité à la fois hallucinée et niée absolument, bien sur.

4) La question de l’autonomie des établissements est pourtant aussi importante, et justifie la présence dans la rue d’une partie de la gauche. Le thème a pourtant un intérêt, les établissements étants distincts, avec des populations variées et on pourrait souhaiter s’y adapter, au lieu d’imposer une uniformité qui ne se justifie plus. Cette autonomie a un coté intéressant, un point important de la réforme étant la mise à disposition de 20% du temps à des enseignements collectifs laissés libres aux établissement, l’appellation EPI (enseignement pratiques inter-disciplinaires) permettant d’organiser des garderies ou des cours de latin, à moins évidemment que la garderie ne soit rendue obligatoire.

En tout cas, un point important est que ces EPI et autre soutiens se traduisent bien par une diminution des horaires « officiels », les horaires de ces activités étant pris sur les cours « ordinaires ». On a donc obligation à l’autonomie, et les disparités qui vont apparaitre, qualifiées de « souples », se traduisent d’abord par une diminution des horaires classiques, ce qui est critiqué par certains professeurs. Ceux ci sont d’ailleurs qualifiés au passage de « passeurs de culture ». Pourquoi pas passeur « à temps limités » de « culture ?

5) Les deux thèmes sont donc joints, de fait, et se matérialisent effectivement, c’est le fond de l’affaire par une baisse sensible de l’exigence, baisse considérée comme la seule arme contre la baisse de niveau (l’extrême difficulté et l’extême aridité des enseignements actuels ennuyant les élèves) mais aussi bien contre l’impitoyable sélection sociale, car son contraire,  la mixité sociale, nous voulons dire l’appauvrissement général de toute la population rassemblée, est maintenant à l’ordre du jour.

Fatou Diome

Au sujet de l’intervention à « ce soir ou jamais » de Fatou Diome.

Je me permettrais de le commenter en détails.

D’abord elle s’oppose avec véhémence à un néerlandais, auteur d’un livre sur la nécessité des frontières. Très prolixe, avec un ton accusateur elle semble (ce n’est pas très clair, car elle ne propose pas vraiment) affirmer la nécessité de l’immigration en général (elle semble l’assimiler à l’immigration Africaine).

Le ton peut paraitre insupportable, ou entraînant, bref un véritable (et intéressant) spectacle à double interprétation. Un pur concentré d’incitation à la haine, entre ceux qui écoutent. Plutôt que de m’étendre sur cet aspect, on verra après, regardons le discours, il a un contenu. Je me permettrais de le contrer systématiquement.

1) D’abord le passage a un cout: 1500/ 7000 euros. Cet effort serait à la hauteur d’une nécessité vitale que tout le monde manifesterait, par solidarité envers ceux qui peuvent faire cet effort. Une accusation alors est portée vers le « monsieur » , qui lui ferait pareil, ce qui justifie le comportement globalement.

En réalité, une infime partie du tiers monde (l’immigration transcontinentale ne concerne que des petits groupes de personnes, minoritaires partout) considère normal de se ruiner eux et leur familles (les sommes représentent des années de revenu) pour tenter de faire passer un de leur représentant en lui faisant prendre des risques qu’ils ne mesurent absolument pas.

Ces groupes familiaux (des villages saisis par des rumeurs, on l’a vu au Sénégal par exemple) sont ainsi plutôt fortunés et mettent en oeuvre avec ces migrations des stratégies, non pas de survie (ils disposent de l’argent du passage, qu’il pourraient utiliser pour investir ou consommer sur place), mais d’expansion familiale, l’envoyé se devant de se montrer solidaire après. C’est le sens du mot « solidarité » utilisé par Fatou Diome: le devoir du à la famille étendue dont on est l’envoyé, le soldat.

La croyance au succès de l’entreprise est issu de superstitions et de légendes colportées dans des milieux à l’écart des circuits normaux d’information. La force de la rumeur auprès des décideurs du voyage (des autorités familiales diverses, à la fois incultes, autoritaires et calculatrices fait tout: le contraire exact de la trop célébrée sagesse rurale africaine).

L’argent du passage enrichit des organisation criminelles qui les escroquent, qui les mettent en danger, qui les exploitent de toutes les manières possibles. Battus, violés, noyés, ils continuent avec une constance qui ne peut qu’apparaitre pathologique. La vérité est que l’injonction familiale à réussir le passage est très forte, et dépend des cultures et des volontés locales.

Cela a été fait, et se trouve recommandé par bien des associations internationales, et cela a réussit avec l’Espagne pour ce qui concerne les voyages suicidaires vers les Canaries: il faut absolument convaincre ces familles, sur les lieux de départ de l’inanité et de la dangerosité du passage. Ce principe général (convaincre de ne pas) est à l’origine d’actions et de discours tenus par des africains, ex migrants ou non; leur message est « NE VENEZ PAS » !

Le discours de Fatou Diome, qui quoiqu’elle en pense, justifie et encourage la revendication à venir se trouve donc irresponsable et, on peut le dire, criminel. Le fait que ce discours soit tenu avec véhémence ? On verra après.

2) Les cerveaux blancs et noirs sont identiques et elle le proclame, l’allusion au fait qu’on pourrait trier les noirs suivant leur utilité la révolte. Enfin pas tout à fait, car il n’y a pas de travaux inutiles : elle est demandée dans les congrès tandis que son frère « par exemple » dans le bâtiment, lui, sera utile, quoiqu’on en dise. Bref une charge contre les quotas au nom de l’égalité.

La thèse est intéressante, et sa justification aussi. Elle fait fi de la liberté des nations à édicter des principes d’organisation de leur économie et condamne en un seul geste les politiques d’accès à leur territoire de pratiquement tous les pays occidentaux, dont la France.  La proposition d’abandonner ces politiques semble au bord de ses lèvres, mais elle se contente de condamner moralement leur mise en oeuvre, avec véhémence mais on verra après.

3) Ensuite le droit humain, la revendication au nom de l’égalité des hommes à voyager ou bon leur semble.

La dame dit beaucoup voyager et rencontre partout des européens qui ont « le bon passeport », et qui donc auraient tort de vouloir empêcher des Africains de faire de même.

L’ignorance de l’usage qu’un passeport s’obtient, ainsi qu’un visa, et se trouve devoir être visé par des représentant de l’Etat qu’on visite (des douaniers) semble avérée. Pourtant la dame voyage: serait dans les avions privés, peut être mal acquis, de représentants diplomatiques qui lui ont fait ces formalités à l’avance ? Le terme « bon passeport » qui s’applique donc au fait de ne pas en avoir du tout semble la ravir. La véhémence de l’utilisation du terme ? On verra après.

4) Quelques chiffres. La dame, lettrée est aussi chiffrée. Elle fournit à notre intelligence 2 chiffres faux. Gravement faux.

D’abord que l’Afrique croit à 10% par an et se trouve être dominée par « vous » (nous les blancs sans doute). La chose est fausse: ravagée par les guerres et la corruption, l’Afrique ne se développe pas, au contraire : elle perd pied dans la mondialisation. Même sa croissance démographique est suspecte !

Ensuite qu’en Europe, 40% de la natalité est due à l’immigration. La thèse est plaisante, mais fausse. La population de l’Europe continue de globalement vieillir est sa population à terme va diminuer. L’immigration Africaine comme solution au problème, qui revient à la théorie du grand remplacement, merci madame de nous la proposer, n’est pas encore officiellement acceptée; il se pourrait au contraire qu’elle soit combattue…

5) Bref la véhémence chiffrée, tout comme les autres, tombe à plat, c’est le moment d’en parler. De deux manières:

a) Toute la stupidité gluante d’une termite revendicatrice hystérique est visible à l’oeil nu. De quoi enthousiasmer certains, c’est vrai, car la véhémence convainc quand l’antiracisme veille en silence; de quoi révulser d’autres, d’autres discours très dangereux et violents se nourrissent de cette véhémence. En bref : un véritable appel au meurtre des noirs !

b) La véhémence est similaire et de même nature que celle de Christiane Taubira (le tract ambulant du front national) et de Calixte Beyala (l’ex maitresse de Drucker). 3 femmes noires éduquées hystériques dont la simple présence noue une audience, avec plaisir et révulsion. Un spectacle, un concept, un monde, que dis je un océan, un univers.

Que faire sinon n’en penser pas moins et arborer un sourire peiné.

En Résumé (Fin)

Bon plus que quelques libelles et le fork du blog de Maxime Tandonnet sera achevé.

78) Le retour de Sarkozy

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/30/oui-mais-pour-quoi-faire/

Au sujet de l’article du Figaro Vox, quelques remarques sur le résumé que vous faites de la situation, plutôt en demi teintes, comme on dit, et si c’est comme cela que se disent les choses et bien nous sommes d’accord, je ne suis qu’une brute:

– le chaos suicidaire Copé Fillon de 2012 fut en fait issu d’une tricherie manifeste. Le réduire à une querelle d’ego, comme cela est fait par Nicolas Sarkozy est une erreur historique pour ne pas dire une vilainie, sachant que le pot aux roses découvert par la suite le concernait directement, en l’occurrence une tricherie manifeste cette fois à l’élection présidentielle. La conjonction des deux est manifeste et interroge tout le monde, que l’on soit électeur UMP, centriste, électeur des futures primaires ou électeur tout court. Pour tout dire, cela obère très gravement, voire définitivement, les capacités de Nicolas Sarkozy à exercer de nouveau des responsabilités gouvernementales.

– le terme de « famille » employé à tort et à travers par Nicolas Sarkozy est une très grave erreur de communication. D’abord, c’est une allusion à ses multiples divorces et affaires sentimentales publiques, sans parler de sa tentative d’imposer un rejeton de l’un de ses mariages à une responsabilité qui ne convenait pas. Ensuite cela référence défavorablement ses amitiés coupables avec des personnes peu recommandables, la famille Balkany pour ne pas la nommer. Et puis évidemment, on y reviendra toujours, on pense au qualificatif de « mafieux » que François Fillon décerna au groupe qui ne réussit pas à cacher le problème Bygmalion, maintenant entre les mains de la justice.

– On passera rapidement sur ce que vous mentionnez avec précision, le retour, finalement, malgré des déclarations hâtives à la presse peu avant l’élection présidentielle. Le « Non seulement j’ai envie, mais je n’ai pas le choix » reste une phrase « culte » pour tous ceux qui sont prêt, et ils sont légion, à poursuivre les infernales et insupportables moqueries qui vont accompagner la suite de la carrière publique de l’ex président.
Au passage, qualifier d’écrasante le 64,5% me parait exagéré, quand aux leaders du mouvement, engagés dans la primaire vous le savez bien, ils ne sont déjà plus dans les débats exclusivement consacrés maintenant à régler les 2 vraies élections de l’année prochaine, et c’est la fonction exclusive du parti que des les gagner.

Et pourtant, vous avez parfaitement raison, il n’a pas démérité. Il a même brillé à l’occasion. Pourvu que les mêmes situations ne se reproduisent pas avec l’équipe en place aujourd’hui.
Pourquoi donc reviendrait t il ? D’abord et vous l’évoquez justement, certainement par pour continuer 2012, comment peut il l’imaginer ?

Au passage, vous mentionnez le terme de « clivant » et je crois qu’on peut lui donner deux significations. D’abord celui, pluriel, de la permanente recherche du désaccord dont l’issue est imposée arbitrairement, et que l’on est forcé de suivre, et qui caractérise l’exercice du pouvoir « à la Sarkozy ».
Cette façon de faire fut rejetée par les Français, et n’est déjà plus acceptée à droite, on le voit avec la sécession centriste, définitive à l’égard de la personne Sarkozy et dangereuse pour l’avenir.
Il faut bien réaliser qu’elle est actuellement en vigueur à l’UMP, quoiqu’on en dise, l’homme n’ayant à aucun degré changé.

La seconde acception est véritablement politique, et porte sur les choix fondamentaux à tenir, sur la vision de la prochaine mandature, les seules choses qui comptent vraiment. Seul François Fillon l’a clairement et proprement exprimé: des réformes profondes et sans doute brutales sont maintenant nécessaires. Elle demanderont l’engagement d’une majorité (une voix suffit) capable de mettre au pouvoir une équipe résolue, puis pendant le temps qui lui sera imparti, d’agir avec la résolution en question. La question des valeurs ne se posera pas, sinon la valeur d’autorité en cas de protestations trop importantes. En aucun cas, la mise en avant de personnalités clivantes au premier sens ne devra se produire. Il faudra au contraire un tapis roulant inexorable insensible aux faits divers, exclusivement consacré au retournement planifié et mesuré de la situation économique.
Il n’y aura pas d’union nationale pour faire cela, bien au contraire, des résistances puissantes et connues se manifesteront et il faudra les neutraliser, les contourner ou les briser.

Tant pis pour les revanchards, mais les questions secondaires indignes des hommes politiques véritables comme toutes ces questions sociétales ou sociales misérabilistes seront laissées en plan et ignorées, nous n’en avons ni le temps ni les ressources. Plus que jamais, l’urgence sera le bon prétexte pour simplement oublier tout ce qui n’est pas la remise en état de la capacité Française à créer des richesses, seule voie à suivre vers le salut de la Nation.

Ainsi donc pour en revenir à la question que vous posez, une réponse serait: pour gagner totalement les deux élections de 2015 et pour organiser en 2016 une primaire à laquelle il ne participera pas. Qu’il le dise, avant que la justice ne s’en charge.

79) Valls

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/26/le-premier-ministre/

a) a l’attaque

Je ne partage pas du tout votre avis.
D’abord sur la réaction récente que Valls fit entre eux deux attentats qui n’en furent pas, étant du à des déséquilibrés, et oui, il vous faut l’admettre. Il parla d’un risque extrême de terrorisme, entouré de policiers en tenue de combat. Cela s’appelle montrer sa peur, pour mieux se mettre en communion avec ceux qui éprouvent la même chose, attitude typique du communicant politique démagogue.

Cela a marché, même vous, rompu à l’exercice, vous y fûtes sensible.

Pas tout le monde. Cette attitude ridicule, à la fois apeurée et cynique, fut ce qu’on appelle un couac. D’ailleurs, la chose parut suffisamment atterrante pour qu’immédiatement, le ministre de l’intérieur, normalement en charge du dossier, puis le président lui même, qui plus est depuis le bout du monde, décrive la réalité: il n’y avait pas de quoi s’inquiéter outre mesure, vous pouvez passer Noël tranquille.
Valls n’est pas un homme politique, c’est un réactif communicant, qui chaque fois qu’il doit intervenir se trouve dans l’exagération. Cela est propre au tempérament éruptif ibérique dans tout son ridicule: Duff affiche de lui une photo en Hitler,

alors que ce n’est pas l’uniforme allemand qu’il lui faut, c’est celui du général Alcazar !

Son attitude vis à vis de Dieudonné fut tellement outrancière qu’elle fit honte à tout le monde, sauf bien sur au petit cénacle qui la commandita.
Oui, Dieudonné fit des vidéos limites et se laissa aller à des détestations gênantes parfaitement désagréables, déplaisantes, voire honteuses. Il n’est pourtant rien de plus qu’un humoriste insoumis, qui se trouve toujours, et oui, d’une très grande drôlerie. Il s’est d’ailleurs un peu calmé et sa survie est maintenant assurée, quoiqu’on en dise et surtout quoiqu’en ait dit Valls avec une emphase à jamais ridicule.

Rien ne permettait de plus à un premier ministre Français en exercice de faire des déclarations d’amour à une communauté religieuse avec la véhémence qu’il se permit et qui ne fut relayée que très peu (heureusement pour lui), sauf Dieudonné, pour sa défense.
Cela s’explique très bien par ailleurs: une de ses « plumes » (Benjamin Djiane) est membre de « Socialisme et Judaisme », et membre du Crif. Il est ainsi après tout normal que ses convictions transparaissent on pourrait dire « jaillissent » dans les discours qu’on écrit pour un personnage occupé qui n’a pas le temps de les relire, autre dérive des institutions.

Pour faire court: je suis contre tout communautarisme et contre tout complotisme philo ou anti quoique ce soit. Au passage je suis contre toute censure et les appels de Valls en sa faveur, sans parler des lois infâmes de contrôle de l’internet qu’il fait voter par panique me révulsent et je ne suis pas le seul.

Valls un homme d’Etat ? Je crains que vous ne vous fourvoyassiez et c’est mon correcteur d’orthographe qui me le dit.

b) internet

Pour enfoncer le clou, la censure de l’internet entre Noël et le jour de l’an est en marche:
http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/le-cadeau-de-noel-du-gouvernement-aux-internautes-la-surveillance-26-12-2014-1892495_506.php

C’est une erreur et on peut et on doit en discuter.
Voilà ce qui se passe quand on a peur: on abdique sa liberté…

c) chouard

@anonyme
Au sujet d’Etienne Chouard, gentiment titré « professeur de droit et d’économie » alors qu’il est plutôt professeur d’informatique dans un lycée, d’après Wikipédia.
Il joua un rôle néfaste dans le vote non de 2005, pour notre (en tout cas le mien) désagrément.
Il est le représentant typique d’un effet secondaire de la mondialisation et qui est l’ignorance du semi éduqué.
Traditionnellement, les gens peu éduqués développent une sagesse prudente au contact des réalités, ce qui assez souvent les conduit à exercer leur jugement avec une surprenante acuité. J’ai ainsi connu des gens illettrés dont le jugement politique était parfaitement raisonnable et avec qui il était possible de discuter.
Chouard est du genre inverse. Mal dégrossi, ayant eu un contact désordonné avec un savoir qu’il ne maitrisait pas, il a développé dans sa petite tête ce qu’il faut bien appeler une choucroute culturelle. La logorrhée confuse qu’il sert en prétendant déconstruire la démocratie (nous sommes en ploutocratie depuis deux cent ans, mazette) est tout simplement navrante.
Hélas, l’Internet favorise (mais les bibliothèques des Bouvard et Pécuchet aussi en leur temps) de telles pathologies. Heureusement, l’antidote est aussi dans les livres et bien sur dans l’Internet, il ne faut pas désespérer: surtout ne censurons pas !

Pour finir, cette manière d’appréhender la culture en général est typique d’une forme de sous développement et se trouve être la plaie du tiers monde, en particulier du monde arabo-musulman: désorientés par des appréhensions superficielles des savoirs religieux et techniques, sans accès aux couches avancées des savoirs et des philosophies, des adultes un peu perdus se trouvent prêt à soutenir les pires absurdités. Qui plus est ils se mettent à les dispenser avec des titres de « professeurs »… Imaginez le niveau des spécialistes de « sciences musulmanes » qui infestent le Maghreb, l’Egypte et le Moyen Orient en formant leurs classes moyennes !
Les pilotes des avions du 11 Septembre n’étaient pas des paysans incultes désespérés, il étaient des techniciens en chimie ou en électronique (et certes pas des ingénieurs), formés par les équivalent saoudiens de Chouard et fanatisés par bien pire, une fois la décérébration faite.
Un tel phénomène est présent aussi dans le monde développé, Etienne Chouard mais aussi Alain Soral le complotiste en sont précisément des exemples.
Le nombre d’adultes mal éduqués qui donnent crédit à ces stupidités est surprenant, et explique sans doute en partie le taux croissant de l’abstention en occident: écoeuré par les révélations des « professeurs » ils préfèrent s’y réfugier plutôt que de se risquer à développer des opinions qui les obligerait à se cultiver vraiment et à prendre parti.
Ils se contentent alors de dénigrer aveuglément en bloc qui les hommes politiques, qui le monde médiatique, qui la réalité même pourquoi pas ! Tout comme les gens de gauche et d’extrême droite, dont il font en fait partie, ils croient que le monde et les hommes sont méchants, et se défient de la liberté. Ils désespèrent du monde, et sont prêts pour toutes les damnations.
Au passage, il hantent les réseaux sociaux et peut être suis je l’un d’entre eux.

Voilà le vrai malheur du peuple, au delà de la corruption des élites, c’est lui même qui se trouve atteint. Et bien pour me sauver, je resterai partisan de la bonté des hommes, de la force de la liberté et de la beauté de la musique de Bach.

d) hélas pas publié (attente de validation)

@koufra
Je persiste et signe, qu’un prof de lycée dénonce la démocratie au lieu de l’enseigner est pathologique et participe à la grande confusion qui peut mener les plus fragiles aux conversions fanatiques. Cela s’appelle l’anomie.
C’est le propre des sociétés malades.
L’Arabie Saoudite en est une, c’est une société pourrie à tous les points de vue je peux vous donner des détails, depuis l’horrible répression sexuelle endogamique qu’elle impose, jusqu’à sa corruption pétrolière socialisante en passant par son idéologie religieuse autoritaire dont l’hypocrisie insupportable a physiquement engendré le fanatisme islamique moderne.
Il s’agit d’un extrême bien sur, mais nous ne sommes pas protégés de ce type de corruption. Car l’emprunt débridé des années 2000 « europhobes » a aussi fabriqué des débiles qui dénoncent ce qui les nourrit, et Chouard en est un exemple.
Par un curieux paradoxe, bien des fois vus dans l’histoire, une société en évolution, bénéficiant accidentellement d’un surcroit immérité de richesses se met à croire que la fin du monde est arrivée.
Des sous-intellectuels surnuméraires produits en masse mais en fait déclassés par leur abondance, et aussi par leur nullité, ont des visions et se mettent à dénoncer ce qui les a produit.
Je crois mon point de vue hautement rationnel. Le numéro de crise de folie que nous inflige Chouard dans la vidéo citée ne l’est pas du tout par contre.

La marque de la fausseté, le signe du diable, est assez simple à identifier. Il s’agit de la contradiction, c’est à dire de l’attaque contre son semblable, la dévoration de soi même.
De la même manière qu’Al Quaida accuse le Wahhabisme de laxisme (il faut le faire, les femmes voilées en permanence, n’ont pas le droit de conduire etc etc), Chouard et les autres accusent les socialistes (qui maintiennent contre vent et marées la fonction publique la plus nombreuse du monde) d’être des ultra libéraux. Allez comprendre !
A moins que vous n’acceptiez mon rationalisme: les maladies sont les mêmes, les signes, les symptômes et les mécanismes identiques, une maladie du social, un phénomène historique, dont la déraison est manifeste, car manifestée.
Je me suis permis, pardon de me citer, de me lâcher sur ce point au sujet de la très Chevènementiste Natacha Polony, qui vient de nous faire une crise aigüe de cette vilaine maladie.
Je fais la liste, avec violence mais ça défoule agréablement, des symptômes.
http://francoiscarmignola.hautetfort.com/archive/2014/12/29/penser-avec-son-c-5522376.html

Bien à vous.

e) pas publié non plus (en attente de validation)

@michel santo @duff @Maxime
Malgré tout le respect que je vous dois et le fait que nous soyons d’accord sur bien des points, je voudrais exprimer ici un désaccord fondamental quand à un jugement sur leurs adversaires de trop de partisans du bon sens, en gros la droite, bien que la qualification, trop imprécise, ne s’applique pas en fait, on pourra en reparler.
Votre indulgence envers Valls est en effet stupéfiante. Hélas, elle est typique.

En effet, les personnes lucides sur l’état du pays, exemptes et immunisées de la gauche sentimentalité, raisonnablement libérales, moralement honnêtes et respectueuses, continuent de croire qu’elles vivent dans une démocratie harmonieuse ou les divergences ne sont finalement qu’accessoires. Elles croient (ou semble croire) qu’on peut sportivement donner des points à des attitudes, que tout est affaire de degrés, et que par exemple, nous y sommes, on pourrait considérer que Manuel Valls est en fait un libéral juste un peu social, qui de sa position, fait le maximum pour minimiser les dommages que les frondeurs causent.

Un candidat potentiel donc pour un gouvernement centriste d’union nationale à qui il faudrait bien donner les rênes, ce serait le seul moyen d’avancer, en donnant à toutes les sensibilités une part égale aux décisions, ce qui serait, bien sur, l’idéal…

Une telle position n’est plus de saison. D’abord elle est fausse. Valls est un politicien incompétent et cynique. Il ne connait ni maitrise rien de l’économie ou de la technique moderne et n’a aucune volonté politique particulière, sinon se situer sur les échelles idéologiques en vigueur dans le parti socialiste dont il est salarié depuis le début de sa carrière. J’insiste sur cette capacité, essentielle quand on est « en politique » et « à gauche », de se « situer ». Et hélas tous les jugements positifs émis sur cet article ne considèrent que cela : son attitude, alors que c’est l’essence même de ce qu’il y a d’insupportable et de méprisable dans cette manière de faire de la politique !
Concernant les faits, les politiques, l’action, rien: il n’y a rien ! Toutes les décisions, toutes les réformes ne sont que des assemblages factices situés et soupesés exactement de la même manière.
C’est cela que vous reconnaissez, quand cela va (oh très légèrement) dans la direction de votre attitude à vous ? Seriez vous, vous aussi au PS (au FNPS), et exclusivement sensible aux imperceptibles nuances qui mènent du social libertarien au national libéral social que sais je ?
Il vous faut réaliser qu’il y a au pouvoir un groupe d’autistes perdus, totalement inactifs et impuissants. Ils sont vos ennemis: ils détruisent votre pays et vous devez vous en débarrasser à tout prix.
De quoi voulez vous « débattre » avec ces gens ?
Prenez les deux réformes de Touraine, la pénibilité et le tiers payant. Comment peut on à ce moment là de l’histoire, dans ce contexte, imposer contre tous les acteurs, contre le plus élémentaire bon sens, contre absolument tout, de telles monstruosités, directement conçues pour écraser d’un travail bureaucratique inutile et vexatoire deux groupes de Français méritants, les derniers qui travaillent sans limites, les médecins et les entrepreneurs ?
Savez vous que -en ce moment même- ils tentent encore d’y échapper ? Qui par la grève (des médecins en grève, vous imaginez ) ou par des manifestations (des patrons avec pancartes, vous imaginez).

C’est le Valls que vous « respectez » qui dirige et conduit ces réformes là nom de Dieu ! Et vous savez pourquoi ? Pour se situer dans une échelle droite gauche dans son parti car c’est la caution nécessaire à donner aux synthèses misérables de celui qui l’a nommé !

Et bien le désespoir qui saisit Maxime à ces pratiques là de la politique est ce qui motive ce blog, voilà ce que pense.

Valls est un misérable et il est votre ennemi : ouvrez les yeux et concevez à quel point vous devez le détester et exiger son départ !

80) l’enfant abandonné, image du peuple

Les peuples ne sont pas fait que d’enfants, il y a aussi leur parents qui les protègent et leur donnent les coups de pied au cul qu’ils méritent, je ne sais pas ce que vous faites des vôtres, les miens c’est dur.
Le peuple n’a que ce qu’il mérite ! A lui de trouver les solutions à ses problèmes, ce qu’il ne manquera pas de faire, quand on a mille ans, on peut se le permettre.

Au passage, il est un peu surprenant que vous ayez soulagé @loulof, cela n’était manifestement pas le but…

Bien à vous, buvez du vin rouge et écoutez du Bach et du Couperin, c’est de saison.

81) les faux déséquilibrés

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/23/quest-ce-quun-desequilibre/

Les 3 attentats qu’on vient de vivre (n’oubliez pas Nantes, il y a un mort quand même) sont effectivement, selon toute vraisemblance, des actes de déséquilibrés, justement.

Pas de revendications religieuse, pas de terrorisme.
La discussion sur l’immigration doit encore attendre…

Le premier ministre, avec ses habits d’ex ministre de l’intérieur est venu par contre tout de suite dire son inquiétude extrême du danger terroriste (histoire de rassurer la population) avant de se faire recadrer immédiatement par ses hiérarchies (par dessus et par dessous).
Ce fut donc de sa part un couac majuscule: le premier ministre a peur !
Un ridicule de plus donc pour le tigre de papier contempteur de Dieudonné.

Par contre, on peut s’inquiéter de l’ambiance, et les déséquilibrés y sont sensibles. Mis au chômage partout, écrasé d’impôts, exaspéré par les mensonges, le peuple gronde. Qu’il ne se désespère pas: il va avoir l’occasion de se venger, puis de vivre à nouveau.

82) crétinerie

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/20/la-deferlante-de-cretinerie/

a) à l’attaque

La sonnerie anti anti « musulmans » qui retentit contre Zemmour illustre parfaitement ce que je continuerais à décrire ici et qui est l’évidence: la collusion FN PS et le besoin absolu du pouvoir actuel de stimuler et d’encourager la dénonciation de son faire valoir, de son associé, de son repoussoir: le FN.
Car Zemmour est évidemment un propagandiste FN: il réhabilite (subtilement et délicatement, mais comme il le faut, tel que Mitterand le faisait par exemple) Pétain, critique la politique algérienne de De Gaulle et aussi ses réformes libertaires (pilule, chéquier aux épouses, excusez du peu).
En dénonçant un communautarisme entretenu comme par fait exprès, il s’inquiète à raison de violences futures qui pourraient nécessiter le ré-embarquement forcé de certaines des arrivées récentes et il a raison. Par là il stimule, je dirais masturbe, un nerf essentiel. La gauche unanime le remercie en le dénonçant. D’autant plus, et là les équilibres écologiques du marécage font le bonheur des analystes, que Zemmour aborde aussi les « vrais » problèmes:
certains, dont Kahn que Maxime célèbre à mon avis à tort, ont compris:
« Si le Suicide français est le livre le plus réactionnaire écrit depuis longtemps, c’est aussi un brûlot antilibéral. Sur le plan économique et social, c’est un véritable manifeste néo-marxiste dans lequel Zemmour se déchaîne contre le capitalisme financier » (J.F. Kahn dans l’article cité par Maxime)

Tout est dit !
Au nom du concept retrouvé de liberté d’expression (que, comme Maxime, il faut défendre par principe, certains en ont), on célèbre le bon coté de Zemmour et du Front : son anti-libéralisme forcené, seul garant ce qui maintient « la goooche » au pouvoir. Collusion vous dis je !

Deux points au milieu du délire sociétal : d’abord qu’il est utilisé par ceux qui ruinent la France en maintenant l’étatisme d’une société sur administrée, sur imposée. La France étouffe et déprime de ces fonctionnaires corrompus par leur emploi inutile arraché par peur du chomage. Ceci la ruine, et le chômage explose, joyeuse année 2015 à beaucoup !
Quand cette descente aux enfers pourra t elle s’arrêter ? Quand mon ennemi, votre ennemi, celui avec qui il ne convient plus de débattre, aura quitté le pouvoir qu’il occupe indument.
Ce n’est pas la classe politique en général qu’il faut fustiger mais la camarilla corrompue qui est au pouvoir. Car la politique c’est d’abord l’identification de l’ennemi, sa défaite, puis son abaissement.

Le deuxième point est que tout ce cinéma, qui en vient à porter atteinte aux libertés publiques, est basé un ensemble de lois dont il faudra s’occuper : les lois dites mémorielles que Zemmour dénonce avec raison en font partie, mais aussi tout ce qui permet à je ne sais quelle associations de défense de je ne sais quels intérêts de se porter accusatrice des individus. Défense de toutes les images, de la femme, de l’handicapé, de l’homosexuel, de la religion, permettant tous les plus sinistres procès contre la seule chose qui vaille vraiment, la liberté.
Et cela va jusqu’à vouloir censurer l’internet : car on veut vous interdire aussi d’utiliser certains mots dans vos tweets figurez vous !
Ainsi, il faut avoir les idées claires : la liberté c’est de pouvoir dire merde au pape dans un article de journal, pas d’interdire les crèches !
La liberté c’est d’exiger que les déguisements de films d’horreur ne m’empêchent pas de circuler dans ma rue, pas de laisser des étrangers délirants accumuler des ordures dans un port Français en passe d’être abandonné par le transport routier ruiné par leurs exactions !

@crifi, @dissident, @francis, @fredi maque : vous avez vu la croix de Lorraine sur la droite de votre écran ?
Et bien elle est un symbole de liberté: liberté du pays contre des envahisseurs avec qui pas mal des fondateurs de votre beau parti ont collaboré (au sens strict, historique du terme), liberté sociétale, car la liberté d’expression est entière et n’a pas de limites et surtout pas celle de ne pas proclamer que LePen est un tortionnaire, liberté économique enfin car l’étatisme marxisto bolchevique que votre patronne promeut est au pouvoir actuellement et qu’il faut s’en débarrasser à tout prix.

Pour finir, la une du canard de cette semaine devrait vous ouvrir les yeux en vous faisant, je l’espère, rire aux éclats:
« FN : après monsieur cent milles volts, madame sans gégène  »
Joyeux Noël !

b) en réponse à

@dissident
Je ne sais pas d’où vous sortez, ni ou vous allez, mais votre comparaison entre LePen et De Gaulle est piquante: quelques claques à un « Fellouze » contre un génocide, c’est convaincant ! J’apprécie le terme méprisant « votre grand homme », cela sent le couscous, comme on dit.
Au sujet de la rue d’Isly, la qualificatif de « sans défense » comme l’attribution du massacre à De Gaulle in persona sent une autre odeur, celle de l’OAS, et me semble une maladresse de votre part. Ais je raison de percevoir votre regret de ne pas avoir pu embarquer aussi les parents des 30 millions d’Algériens avec qui, le votre de grand homme, voulait faire l’Algérie Française d’aujourd’hui ?
J’imagine que ce regret est partagé par @Sartene…

Sans parler d’un autre de vos héros (sans doute), l’auteur de l’immortel « L’Algérie c’est la France », je veux dire Mitterand, par ailleurs introducteur du FN dans la politique Française pour raisons électorales. Cela a magnifiquement marché: cette habileté, la collusion mécanique et médiatique entre le FN et le PS n’est toujours pas visible par les aveugles et, désolé de le dire, par les abrutis. Et bien je la proclame.
Tous les hystériques qui passent leurs temps à droite à manipuler maladroitement les thèmes en question, voire à jouer les héros avec des dénonciations haineuses ou racistes qui ne sont pas de la politique ne font que prolonger le pouvoir de la gauche et donc participent de la collusion. C’est aussi simple que cela.
Je pense c’est un peu ce que veut dire Frederic N au nom de Maxime Tandonnet.

Car ce pouvoir est en train de ruiner le pays et cela ne peut plus durer. C’est cela l’enjeu, pas la satisfaction rance de quelques politicards isolés condamnés à défiler contre le capitalisme pour ramasser les voix des derniers communistes. C’est ce que veut FN en tout cas, soyez en sur: passer encore vingt ans à jouir des plaisirs irresponsables du ressentiment. Sauvez votre âme bon sang !

Ainsi donc, voilà le piège mortel dans lequel la droite est tombée. Figurez vous, Sarkozy lui même s’y est fourvoyé et l’a payé extrêmement cher, peut être même de sa ré élection.
Que fallait il faire ?
De la politique ! Pas de la morale !
Maxime Tandonnet pourrait nous en parler d’ailleurs, il en fut victime sauf erreur et se trouve, figurez vous, de ceux qui vont bientôt pouvoir et devoir être en position de trouver des solutions raisonnables rhétoriques d’une part, politiques d’autre part, aux maux de l’immigration. Il a toute mon estime et tout mon soutien.

c) avec en plus

@dissident
J’avais oublié, le coup de pied de l’âne en quelque sorte: le recyclage des pétainistes par le gouvernement de la France libre, s’il eut bien lieu dans quelques cas, ne s’étendit pas, tout de même, au recyclage de volontaires à Waffen SS, collaborateurs notoires condamnés pour trahison.
Le FN fut bien fondé en partie par un ramassis de collaborateurs, d’anciens SS et d’anciens OAS, tous fervents anti gaullistes, et ce pour toutes les raisons du monde.
Je ne vois pas vraiment ce que vouliez dire par là : que tout ce vaut ?

83) l’école de Peshawar

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/18/leternelle-question-de-la-barbarie-humaine/

D’accord avec Frederic_N pour relativiser un peu.
D’abord la barbarie Européenne du XXème siècle fut aussi cruelle et d’ampleur numérique supérieure, sans parler de l’asiatique qui dépassa tout.
On ne peut d’ailleurs qu’être frappé par l’aspect presque « familial » de ces barbaries là. Une centaine d’enfants d’accord, alors qu’il y eut 4000 enfants raflés au Vélodrome d’Hiver, et tous furent assassinés. Les famines chinoises organisées, avec cannibalisme à grande échelle, là encore firent périr des enfants par dizaines de milliers.
On ne peut par contre qu’espérer que ceux qui souffrent de ces crimes, compatriotes et coreligionnaires des criminels, arriveront à les arrêter. Car moins que jamais, nous Occidentaux, n’en sommes responsables. Ce qui nous permet, c’est notre honneur, de les aider à leur demande.
Tout cela finira un jour.

84) NKM et le FN

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/16/la-course-au-ridicule/

a) attaque

Ainsi donc malgré certaines de vos dénégations, vous revenez à ce fameux « reductio at lepenum ».
Comment vous remonter le moral ?
D’abord, en tirant parti de certains de vos arguments de manière positive. L’agitation du chiffon rouge inauguré et conceptualisé par Mitterand il y a trente ans est bien mis en oeuvre ici par un président que l’on ne peut pas qualifier d’inventif : il illustre la collusion FN PS, citée plusieurs fois par Fillon, et qui devrait suffire à ruiner toute crainte, toute tentation envers le parti de Pétain: non seulement proto fasciste depuis l’origine, traitre destructeur de son pays, il est utilisé comme principal garant du maintien au pouvoir de ceux qui ruinent le pays: ils le font vivre, tel le poisson pilote coprophage, acharné à savourer la bave aux lèvres tout ce qu’il y a de bas, de honteux, de lâche: cela le fait « monter ».

Au passage, il s’est lancé depuis peu dans le social libertaire : non seulement il s’acharne à vouloir grosso modo ce dont rêve Mélanchon: la sortie de l’Europe, une économie administrée, une monnaie manipulée, bref tout ce dont le plus débile des keynésiens, en bon libéral, sait bien que ça quand même, personne n’y croit, mais de plus, et ça c’est particulièrement réjouissant, il tire gloire depuis peu, de l’intégration de militants homosexuels déclarés (certains contre leur gré), cela pour mieux affirmer l’universalité de ses points de vue !
Prendraient ils eux aussi le risque de faire monter le Front National?

Bref, je vous engage, à vous montrer plus rieur: les mécanismes sont connus, parfaitement visibles, l’évidence est là. Il convient de la faire voir et d’affirmer sans relâche que ces gens là, comme vous dites, ont un comportement coupable et indigne et qu’il convient de rompre absolument avec eux.
Au passage, j’y joindrais leur compagnons de route, je veux dire ceux qui ont le pouvoir et qui eux sont effectivement en train de détruire le pays.
Il faut se battre maintenant et perdre toute indulgence vis à vis de ce qu’on appelle la gauche et dont le FN est l’allié.
Par exemple il n’y a pas de débat à avoir avec eux, ni de respect à avoir de leur positions « sociales » ou « morales ». Ils sont la corruption et le cynisme et ils doivent être détruits.
Les gentils c’est nous, les méchants ce sont eux. Une fois au pouvoir et cela sera le cas à tous les échelons locaux et nationaux, il faudra en profiter et tout casser. Toute la structure étatique socialiste devra être démantelée et vite: la fenêtre d’action sera courte, et le voisinage des élections devrait permettre aux petites violences qui s’ensuivront peut être de passer sans trop de problèmes. Après, il faudra consolider et verrouiller les choses. Courage ! Il y a tant à faire ! En deux ans on se remet en position.

P.S. Pour qui votre ami à la tête bien faite avait il voté en 2012 ? Il y a trois cas. Je suis dans l’un d’entre eux et suis mécontent également. De là à ne pas participer au festin cannibale de 2017, il y a une marge.

b) réponse à une volonté de dialogue

@Frederic_N
Je crois absolument pas que la « gauche » soit en quoique ce soit sincère au sujet du Front National.
Elle l’instrumente depuis le début, je dirais congénitalement. L’appellation « fasciste » pratiquée depuis les années 30 est l’argument constitutif du terrorisme communiste et a servi à justifier avec succès bien pire que le nazisme, en l’occurrence les immondes assassins Lénine, Trotski, Staline et Mao.
Un homme « de gauche » ne peut ainsi en aucun cas être inquiet du Fascisme : il en vit, il en jouit. C’est la raison d’être de sa moralité dévoyée et la justification de tous ses errements. Voyez les déclarations gourmandes aujourd’hui même de Hollande, Valls et Cazeneuve. Totalement impuissants dans leur monde qui s’écroule, méprisés par leur partisans, contredit par leurs affidés, trahis par leur valets et leurs maitresses, sermonnés par l’Allemagne et le reste de l’Europe, moqués par l’Angleterre, baladés par l’Amérique, incapables de gouverner et de réformer, ils n’ont plus que du temps à consacrer à reprocher à leur adversaires de… faire le jeu du Front National !
Nous avons donc bien là une symbiose, un être hybride, veule et mensonger, le FNPS.
Politiquement, comment ne pas réaliser la convergence absolue de leurs intérêts ? Voulez vous vraiment des détails ?

Il n’y a pas à ouvrir les yeux à des adultes lucides, parfaitement cyniques, et qui comprennent très bien de quoi on parle. Il y a à rassembler ce qui reste ici d’honnêtes gens et à obliger ces misérables à se dédire. Cela va bientôt se produire, et j’engage ceux qui déchirent leur carte d’électeur a s’en faire faire une toute neuve, une fête se prépare !
A moins que, hélas, gagnés par le désespoir, les honnêtes gens se laissent aller encore une fois.
Pourtant ils ont tort, comme l’a très bien (extrêmement bien) mis en musique Dietrich Buxtehude:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Der_Herr_ist_mit_mir

Der Herr ist mit mir,
darum fürchte ich mich nicht,
was können mir Menschen tun?
Der Herr ist mit mir,
mir zu helfen,
und ich will meine Lust sehen an meinen Feinden.
Alleluia
Le Seigneur est avec moi,
Je ne crains rien,
Que peuvent me faire les hommes ?
Le Seigneur est avec moi,
Il est mon secours,
Et je me réjouis à la vue de mes ennemis.
Alleluia

85) le desespoir de maxime

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/11/la-grande-terreur-des-politiques/

a) on commence gentiment

Le départ de l’assemblée de Barouin fait sens dans un contexte médiatique ou l’opposition législative est tout simplement inaudible.
Alors que le Sénat a une couverture médiatique plus importante, de fait, et que les massacres aux élections locales de l’année prochaine favoriseront nécessairement les hommes politiques proches du « local ».
C’est la stratégie de François Barouin, par ailleurs président de l’association des maires de France depuis peu. Tout cela est parfaitement « politicard » mais assez logique.
Ce qui est en train de se passer et les dix années de défaites à toutes les élections locales que nous venons de vivre le montre, est que la France « devrait » maintenant , c’est que pas mal de gens espèrent, se débarrasser pour longtemps de tout ce qui ressemble de près ou de loin au socialisme, à la gauche, et à absolument tout ce qui lui est apparenté. Ceci dans TOUS les étages de la conduite des affaires publiques. Car le dégout qui s’attache à cette direction (la gauche) est maintenant universel, complet. Le fait qu’il s’attache à la politique globalement est une illusion, mon cher Maxime. En fait, le dégout de « la politique » accompagne en fait, c’est mon espoir, la lente conversion du dernier peuple gauchiste de l’histoire (après le Vénézuela) à ce qui ne sera pas la droite, mais le bon sens. Celui-ci se décline parfaitement sans aucune espèce de présence du marxisme et de tout ce qui relève de la « gauche » dans le sens que XXème siècle, celui de Staline et de Mao, lui a donné. Fin de l’histoire définitive de ce coté là.

Le point décisif en faveur de ma thèse est l’échec absolu de Mélanchon. Cette andouille intersidérale, ennemi personnel de François Hollande au PS, a vraiment cru se « refaire » avec une alliance communiste qui s’est littéralement évaporée sous ses yeux. Au grand dam de la gauche « centriste » d’ailleurs, car c’est qui justifiait son gauchisme sentimental par un apparentement historique, familial, sentimental et idéologique avec ce que le mot « gauche » fait vibrer dans ses fibres prolétariennes. Je veux dire dans les herbes dégénérées de ce qui structure son communautarisme mondain en faveur de fantasmes ouvriéristes rancis.
Le « bureau » de Le Paon est l’aboutissement de cet échec, absolument incapable de remplacer ou d’assister Hollande, et qui n’a d’ailleurs cette opposition là QUE à l’Assemblée Nationale, vouée par la constitution de la Vème république, et c’est là l’ironie, qu’à ne tenir que des débats secondaires juste avant un 49.3.

Laissons Macron se faire humilier par les frondeurs, puis par Merkel. Bien sur si ça déborde, nous l’espérons tous, Hollande se décidera enfin à partir, ou à se suicider dans son bunker avec sa maitresse et sa chapka. Alors, nous pourrons vraiment travailler pour notre pays avec le reste du peuple Français.

b) manque de sérieux

Je voudrais revenir au manque de sérieux de bien des gens ici. Sa marque sera la question de l’ouverture des certains magasins le dimanche, mesure phare de la loi « macron » bientôt en discussion. On discute donc au sujet d’un épineux sujet sociétal et qui est de savoir si on doit avoir 5 ou 7 dimanches ouvré par an, c’est bien ça?
Le chômage explose, la croissance est à zéro, une déprime insidieuse corrompt tous les esprits, on le voit bien ici, et de quoi parle t on ? De ce qui va justifier aux yeux des commissaires européens la rupture de la France, membre fondateur de l’Europe, avec tous ses engagements, toutes ses promesses, et qui pourrait la faire mettre à l’amende : des réformes de structures audacieuses qui vont remettre son économie sur la voie de la croissance. Je veux parler de l’ouverture de certains magasins le dimanche jusqu’à, incroyable, 12 par an.

Le fait même qu’on puisse discuter de pareilles futilités, y compris dans le camp de ceux qui pourraient comprendre qu’on se moque d’eux, est proprement sidérant.
Le bon sens, et aussi l’Europe, exige, ordonne, et réclame que la France, 5ème puissance économique mondiale, change son marché du travail pour que le cout des licenciements, facteur d’adaptation essentiel des entreprises, diminue enfin , qu’elle réforme sa bureaucratie pour que la fonction publique, ce monstrueux cancer d’absentéisme, cesse de paralyser et d’assécher l’économie, sans parler du reste, entre 35heures et financement des retraites. Bref tout ce qui est le devoir absolu d’un ministre de l’économie d’un pays bloqué qui court à sa ruine.

Et bien ils ne font rien. Absolument rien. Le ministre dont je parle, submergé par sa tache, est un freluquet efféminé, qui va se battre jusqu’au bout contre sa propre majorité, avec sa petite voix de gamin débile, pour que quelques magasins ouvrent entre 7 et 12 dimanches par an.

Notre hôte se plaint de l’abstentionnisme et de la détestation des politiques par un peuple dégouté. Je crois qu’il est effaré, le pauvre peuple, de voir un tel déploiement d’aberrations. Et il se plaint. De votre manque de sérieux.

c) prise à partie

@tiresias
Je suis moi de la génération d’après (13 ans après). J’ai donc eu a subir, comme Zemmour, les soixante huitards et vous en êtes. Bourgeois, dégouté par la messe, votre révolte vous poursuit, arnaqué par les symboles (en voulez vous aussi au père Nöel ?), vous en venez à désespérer de la démocratie… C’est un peu triste, mais j’admire le grand écart de vos convictions exprimées.

Alors que « Nouvelle donne » est la quintessence de la niaiserie centro-gauchiste, « Nous citoyens » est clairement libéral et encourage avec raison l’universellement décrié, le thatchérien trop prudent Fillon, à aller plus loin. Moi aussi. Denis Payre se présentera t il à la primaire ?
Car il y a aura une étape de plus cette fois ci, et les tenants d’une expression libre qui ne soit pas uniquement celle de la désespérance et du rejet du petit jésus pourront s’exprimer. Vous en serez, j’espère?

d) comme réponse

@tiresias
Merci de la réponse policée, mais hélas, ne le prenez pas mal, je ne connaissais pas l’histoire du vieux corse : pourriez vous la terminer ?
Je maintiens le jugement superficiel sur votre période soixante huitarde: vous y souscrivez de bonne grâce : bobo, père noël ordure, le débat droite gauche positif. Et qui plus est vous vous permettez de pêcher contre l’espérance, sans parler du petit jésus.

Eric Zemmour, pied noir pro FN à rebours de sa judéité, se plaint dans « le suicide Français », best seller récent de l’abandon par De Gaulle de l’Algérie: nous serions aujourd’hui un riche pays pétrolier ! Il date par ailleurs de 68 l’effondrement moral libéral libertaire de la France, pour faire court.

Il est possible que vous sous estimiez l’énergie nécessaire à la remise du pays dans les rails d’une histoire qu’elle en train de quitter. Votre croyance un peu molle aux bienfaits de l’alternance va en tout cas pouvoir se manifester bientôt. Discutons de « nouvelle donne » si vous le voulez, bien que je préfère plutôt parler de « nous citoyens », au moins c’est clair.
En tous cas, parler de ce qu’il faut faire me parait une attitude meilleure que les lamentations.

e) en forme d’adieu

@Tiresias
C’est sur les vieux blogs qu’on trolle le mieux.
Je ne suis pas particulièrement bigot, mais s’en prendre aux crèches, et qui plus est au nom de la « libre pensée » que j’ai décrite en détails ici, ce n’est vraiment pas bien… Ah que j’aimerais jeter sur des buchers âcres leurs corps pantelants déchirés par mes tenailles ! Je m’égare, pardon, ça vaut bien vos blagues corses.

D’accord avec vous pour trouver risible une France pays pétrolier, et aussi en charge de 30 millions de berbères acharnés à priver leurs femmes de carnets de chèques (vous ne pouvez pas comprendre, vous n’avez pas lu le livre). Quand à la lutte contre le « libéral libertaire », antienne idéologique très actuelle, elle sert de prétexte à la gauche et au front national pour refuser tout ce qui est « libéral », c’est à dire l’Europe (ne me dites pas que Sapin ou Hollande sont pro européens), la réduction ou le paiement de sa dette, et en général la bonne gestion. Car l’important, figurez vous, c’est d’avoir les voix des fonctionnaires, bientôt majoritaires à avoir un emploi en France, et donc riches et généreux envers leurs donateurs.

Pour ce qui concerne le réel, c’est à dire l’économie, vous qui êtes de « nous citoyens », j’imagine que vous approuvez leur programme dont chaque point est marqué du bon sens le plus épais, au point que l’évidence qui y règne ne laisse, du moins à mon sens, rien à une quelconque critique.
A partir de là, que dire ?
Qu’il serait souhaitable que ce beau programme soit appliqué, et vite. Pour cela il faut faire de la politique. Bienvenue à la primaire, et que son gagnant, je souhaite pour ma part que ce soit Fillon, soit effectivement assez soutenu pour être très bien élu. Assez en tout cas pour que ce pays de veaux reçoive un coup de pied au cul assez puissant pour le sortir de l’ornière marécageuse ou il se vautre depuis un peu trop longtemps.

Bien à vous.

86) Dérive

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/08/un-pays-a-la-derive/

a) introduction

Monsieur,

J’ai toujours croix de Lorraine sur la droite de mon écran en vous lisant et je vous parle en fonction de.
Vous avez raison d’être triste et je le suis aussi.
Mais il y a ici, et vous le savez bien, des tristesses pires qui pourraient s’exprimer exagérément lors de votes qui seraient nuisibles à tout le monde.
A moins que vous ne soyez tenté, vous aussi, comme une partie de la France, pour un 2002 « à l’envers » qui là, vraiment, pourrait être décoré par l’image que vous présentez un peu vite (le fameux pauvre esquif gaulliste, la France, balloté sur une mer déchainée).
Je ne le crois pas cependant, sachez le, et voudrais nous souhaiter à tous bon courage, car il en faudra pour ne pas céder. Aidons nos proches à ne pas désespérer !

Vous voulez un nom ? Je ne vais pas finasser: François Fillon est l’homme de la situation.
Il est Gaulliste, lucide, et au courant des problèmes. Il a voté non à Maastricht. Comme moi.
Il a le bon diagnostic et le bon projet sur tout: c’est dit, écrit, public, y a qu’à lire.

Maintenant on assume l’Europe telle qu’elle est et on reprend la main: en s’occupant de soi d’abord, (nous avons une semaine pour régler les soldes de 30 ans de socialisme: 35heures, 65ans, ISF, 2 fonctionnaires sur 3) puis en allant à Berlin en tant que fondateur de l’Union Européenne préciser ce que nous voulions dire en nous engageant à Lisbonne.
Le discours de la vérité, de la volonté et du bon sens peut nous remettre dans l’histoire immédiatement, nous, l’Allemagne et l’Europe ! Cet espoir là est à la hauteur de la situation actuelle, car c’est dans l’extrême de l’absurde que l’on peut agir le mieux: en faisant le contraire !

b) vive de gaulle

Pour en ajouter une couche au sujet du référendum et du traité de Lisbonne, ratifié par le parlement Français après une élection incontestable parfaitement régulière et démocratique.
Le rejet du référendum fut d’abord le fait de la gauche. Un illustre représentant de l’élite socialiste, Laurent Fabius, prit la responsabilité de faire voter ses affidés contre la logique et le bon sens, ce qui déshonora le principal fondateur de l’union (je ne compte pas l’Allemagne, pays vaincu qui ne pouvait faire autrement): la France.
La constitution Européenne préparée par Giscard était logique et raisonnable et corrigeait les errements du traité d’Amsterdam signé par Jospin avec Fabius ministre ! Elle ne faisait que rassembler des textes existants trop longs à lire. La découverte du capitalisme faite par de misérables ignorants profs d’IUT et autre illettrés des réseaux sociaux naissants, encouragés par ce que la gauche a de plus haïssable et de plus démagogique ( Fabius en campagne électorale personnelle par exemple) produisit ce qui reste une honte: ce funeste non.
Cela sera un mérite incontestable de Sarkozy que d’avoir immédiatement rattrapé cette horrible boulette en organisant Lisbonne, ce qui nous sauva en 2008/2009 d’une tempête dont les enfants ignorants des extrêmes sous éduqués n’ont eu aucune impression ni idée.

Que le parti de Pétain et de l’OAS, nostalgique héritier des tous les coups d’état que la misère fascisante française put produire au siècle dernier la ramène au nom de la démocratie sur ce sujet me fait littéralement leur hurler : vive De Gaulle !

87) la crèche

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/06/le-message-de-la-creche/

a) analyse

Le problème est intéressant et a plusieurs aspects. Le premier est celui du laïcisme strict, qui refuse les symboles « religieux ». La crèche d’un hôpital ou d’un conseil général est elle un symbole prosélyte ? Non, elle est un symbole culturel familial, similaire au sapin de Noël, et accompagne les traditions culturelles Françaises de l’époque de Noël.
Ce n’est pas ce que vous dites: votre justification de la crèche est plutôt prosélyte, par exemple.

Le second problème est bien sur la référence explicite à l’autre religion, ce combat laïciste simple à gagner (les chrétiens ayant l’habitude de tendre l’autre joue, tandis que les musulmans ont celle de faire des attentats suicides) se voulant un argument fort à mettre en avant pour interdire toutes les manies islamistes, combat dont on attend impatiemment la première offensive sérieuse (voir plus bas).
Les arguments à ce sujet sont les mêmes : culture ethnique ou prosélytisme ? communautarisme ou tradition populaire ?

Je crois qu’il s’agit en fait d’une dérive judiciaire, d’ailleurs un jugement en appel devrait suivre et les arguments « raisonnables » devraient mis en avant et gagner. Sinon, il faudra faire preuve d’autorité et empêcher que ces questions puissent être mises en avant par je ne sais quelles associations asservies à des intérêts particuliers tordus. Ca tombe bien, nous allons bientôt être en position de faire des lois sociétales, nous aussi.

Car la libre pensée figurez vous, qui a pignon sur rue est un mouvement politique parfaitement prosélyte
http://www.fnlp.fr/spip.php?article391
pacifiste, pro GPA/PMA, ce sont des militants anticléricaux fanatiques (par exemple, on ne peut pas être libre penseur sans s’engager à ne pas pratiquer d’actes religieux même privés, ce qui au passage est contradictoire avec la définition même de la laïcité… ).
Au passage, elle fut pro burqua, son interdiction lui paraissant xénophobe.
http://www.fnlp.fr/spip.php?article553
Marc Blondel, le leader de FO fumeur de cigares trop tôt disparu, un exemple de probité et de morale, en fut le président.
Bref, des gens soit disant attachés à la raison, et qui soutiennent des discours et pratiques contradictoires au nom de vieilles idéologies rancies.
Un dernier mot au sujet de l’anti cléricalisme de la « fédération ». Ses liens avec la Franc Maçonnerie sont parfaitement publics, et expliquent tout. Et chacun sait bien que la Franc Maçonnerie n’est pas une religion… Je plaisante bien sur : elle en est une et ses petites cérémonies diversifiées, d’un ridicule achevé, ont toujours bien fait rire les tenants des grandes orgues.
Ainsi donc, il est clair que cette « libre pensée » n’est en fait qu’une secte socialiste de plus, et vous savez ce que je pense des socialistes.

Pour finir, un jugement pareil, un peu avant Noël, a pour but d’humilier, de blesser, de casser publiquement ce qui reste de la chrétienté en France. Une sorte de crachat, un coup de fouet sur une victime désignée, d’autant plus agréable à frapper qu’elle ne peut se défendre (sinon en tendant l’autre joue). Suivant les principes chrétiens, ceux qui se prêtent à de telles agressions ne font que se déshonorer, et ils sont bien à plaindre. Ils le seront davantage bientôt.

b) cantate

bon, j’essaye encore
Wachet! betet! betet! wachet!
Veillez ! priez ! priez ! veillez !
Seid bereit
Tenez-vous prêt
Allezeit,
À tout moment
Bis der Herr der Herrlichkeit
Jusqu’à ce que le souverain des souverains
Dieser Welt ein Ende machet.
Mette une fin à ce monde !

BWV 70: je vous la recommande, la cantate du deuxième dimanche de l’Avent.

Bon juste pour préciser que BWV 70 est magnifiquement enregistrée par Bach-Stiftung,
une version moderne, avec une prise de son remarquable,
disponible ici et là sur Qobuz ou Itunes.
Paroles et musique: une splendeur !
Difficile de résister à la joie de citer ces paroles réjouissantes pleine de sens et d’espoir.
Elles parlent de fin du monde, dans le language baroque qu’accompagne les plus
beaux sons du monde merveilleusement entrelacés par le plus grand génie musical de tous les temps.
Je vous laisse choisir:
http://www.bach-cantatas.com/Texts/BWV70-Fre6.htm
Mais n’oubliez pas la musique !

87) Bergson et l’autorité 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/12/02/une-belle-citation/

a) introduction

Allons allons…
Il convient ici de distinguer obéissance et discipline, morale et éthique, vertu et amour.
Il n’est rien de beau ni de vrai que ce qui est librement appliqué à soi même, également partagé entre ceux que l’on aime et avec l’accord de tous décidé sans remords.
La république est le rêve de tous, c’est cela qui nous divise !

b) philosophons un peu

La question de la vertu du peuple est une pierre d’achoppement. Mais ce n’est pas ce que voulais dire Bergson, je pense. Il mentionne une supériorité d’être (vertu, intelligence). On peut y opposer la supériorité du faire (amour, succès) seule chance de marquer l’histoire.
Ainsi, on pourrait dire que ce n’est pas parce qu’ils sont les meilleurs que leur politique est bonne, mais que c’est parce que leur politique est bonne qu’il sont les meilleurs !
L’essence de l’être meilleur n’est pas d’être, comme race, comme être là, comme issu de, mais de faire, de réussir, de créer, d’entrainer.
Que voyons nous ? Des énarques, des héritiers, des pharisiens moralistes, attachés aux symboles, aux rites, à la préservation du statut des assistés, bref aux mensonges qui rendent nécessaire la tyrannie.
Que voulons nous ? Des ingénieurs, des autodidactes, des pragmatiques attachés aux réalisations, au nouveau parce qu’il fonctionne, au risque car il renouvelle, bref des défenseurs de la vérité et de la liberté.

c) à un esprti assez peu libre

—————–

@ annick et f. carmignola Je défends l’idée d’obéissance en ce qu’elle est portée par la communauté à laquelle on appartient et qu’elle est librement consentie. Notre société fonctionnerait mieux si ces principes étaient respectés, or il ne reste plus que la liberté.

—————-

@espritlibre
Ainsi donc on doit obéir à sa communauté ? Le communautarisme, voilà la solution ?

Je ne le crois pas, car dans l’esprit de la discussion, il y a aussi la volonté et l’autorité.
Volonté générale d’abord, (Rousseau et oui), celle qui s’oppose aux intérêts particuliers et qui justifie la vraie souveraineté, mais aussi la volonté du dirigeant qui une fois investi exerce son autorité. Non pas l’autorité hystérique de celui qui impose une réforme sociétale vexante contre la volonté d’une partie trop importante de la société civile au nom d’une aristocratie égalitariste à qui je n’obéirais jamais.
Mais l’autorité de celui qui décidera la même semaine ce que le bon sens et notre volonté lui imposent : l’arrêt des 35 heures, la retraite à 65 ans et la suppression de l’ISF. Pas besoin de finasser là dessus comme cela fut fait.

88) Le marécage 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/11/30/le-marecage/

a) Mon apparition

Le marécage en 5 commentaires:
1) @annick l’état providence dépend des banques
2) @koufra la piqure du cavalier et de sa monture ( aïe)
3) @michel43 trop de MAJUSCULES ?
4) @Delhaye ouvre la boite de pandore (?)
5) @ espritlibre marine lepen en avance sur son temps ?

Franchement. Vous n’avez pas honte ?
C’est ce que je voulais dire dans mon commentaire précédent. La bazar Français c’est un peu notre faute. Ne pourrait on pas prendre sur nous et être un peu sérieux ?

b) à l’accusation d’encenser alain soral avec un url faux

@koufra
Hélas je pensais avoir répondu (ou fut censuré pour agressivité).
Je persiste au sujet de votre manque de sérieux:
cet url en état de marche, lui,
http://francoiscarmignola.hautetfort.com/archive/2014/11/22/et-puis-il-y-a-soral-5494968.html
dont vous pouvez lire complètement le contenu, est plutôt une dénonciation vigoureuse
du complotisme de Soral, et non pas un éloge, comme vous semblez, à tort, le croire.

c) de gaulle

@Frederic_N
Même si, vous avez en partie raison, De Gaulle n’étant évidemment pas un idéologue libéral, les réformes de 58 furent prodigieusement efficaces parce que libérales: on fit avec bonheur le contraire exact de ce qui se faisait et cela marcha magnifiquement. D’un seul coup, on sauva la république et son économie.
Le reste de la construction économique Gaulliste fut parfaitement pragmatique et adaptée à l’époque et à la nécessité des temps.
Mais parlons du communisme: 150 députés du PC à l’assemblée en 1956, l’année de la répression en Hongrie etc etc. Je ne sais pas l’âge que vous avez, mais vous semblez, comme beaucoup de jeunes gens, parfaitement aveugle à certaines réalités historiques pas si anciennes.
L’époque était celle du communisme cher monsieur, et l’infection purulente, nauséabonde et pernicieuse qu’est la pensée « de gauche » était générale. Mai 68 fut d’abord l’année de la grève générale et de la bêtise marxisante explosive. Même De Gaulle eut du mal, il du partir en Allemagne (c’est une thèse) pour vérifier que les chars russes continueraient d’appliquer l’accord de 45 avec Staline en cas de brutalités nécessaires.
Le qualifier de crypto communiste fleure bon la « deuxième résistance »: en seriez vous?

d)  à un esprit libre du fn

@EspritLibre
Ainsi donc vous soutenez Marine Lepen et le Front National. Et bien vous avez tort.
Ici on est un certain nombre, dont l’hôte de ces lieux, à révérer ce qui à jamais fera des Lepen des parias, des indignes, des lâches et des traitres. Parce qu’ils ont soutenu et soutiennent toujours la mémoire honteuse d’un défaitiste en 18, d’un traitre en 40, le sinistre Pétain, dont la tombe est régulièrement arrosée de la pisse des vrais patriotes.
Je veux parler, dans mon style, des tenants du fondateur de l’ordre de chevalerie qui sauva l’honneur de notre nation, le colonel De Gaulle, entouré de quelques juifs, à jamais le seul Français vivant face à Hitler.
Pardon de la violence du ton, mais une pauvre fille inculte, incapable de faire une division par 2, obsédée par les souvenirs terribles du divorce libéral libertaire de ses parents, bref une bourgeoise perturbée qui se tourne vers le communisme, ne peut en aucun cas servir son pays que comme repoussoir dans un futur sinistre ou tout le monde votera … (n’insultons pas l’avenir).

e) toujours à mon ami

@espritlibre
Merci de vouloir abréger mes souffrances, mais je ne comprends pas vraiment ce qui mérite la peine de mort: d’avoir pissé sur la tombe du « maréchal » (voilà le brevet de gaullisme que vous cherchiez, c’est mieux que la gerbe que Philippot a eu le culot de déposer) pour bien marquer l’immense mépris que lui vouent les gaullistes ?
Le repoussoir dont je parle est celle qui se propose de combattre notre déclin, selon vous (c’est ce que j’ai compris). Sa présence est encore possible à un second tour ou la droite traditionnelle ne serait pas et qui reconduirait au pouvoir, soyez en sur, et c’est cela que je voulais dire, la belle engeance qui nous gouverne. Car elle apparaitrait alors en « repoussoir ».
Après avoir déjà brillamment aidé la gauche en 2012, encore merci à elle, elle ne souhaite que faire mieux encore, car dans un marécage, figurez vous, les coprophages, quand ils ont renoncé à être les rois, doivent quand même se nourrir.
Quand à ma culture philosophique de Terminale, elle m’a permis de détecter que votre refus de la moraline, très nietzschéen, s’accompagne aussi d’une indulgence que je juge coupable envers un chef de parti d’une incompétence en économie accablante, tentée par les pires errements du communisme étatiste, et perturbée dans ses rapports à son père, le sinistre politicard poujadiste.
A l’heure où reste possible des alliances contre nature avec cette famille là, je me permet de faire remarquer dans cet océan de pleurnicheries qu’un peu de lyrisme ça ne serait pas mal.
Mieux que des lieux communs enfilées telles les perles.
Bien à vous.

89) la citation du socialiste 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2014/11/29/les-socialistes-peuvent-ils-changer/

Magnifique introduction !
La citation est imparable, je ne la connaissais pas, qui la connait ?
Pourtant j’ai progressivement rompu avec tous mes amis « de gauche » acharnés à me démontrer l’inocuité des réformes de 36, 46, 56, 81, 88, 97 et 12. L’évidence de la nocivité, de la bêtise et de la corruption des socialismes me rend presque immédiatement aggressif face à la naiveté ou la bêtise tout simplement, incroyablement fréquente dans la plupart des jugements de ce peuple soit disant intelligent.
Nous sommes de la même génération. Pour la quatrième fois de notre vivant, notre pays est aux mains de ces gens, élus dans des élections régulières par des citoyens raisonnablement éduqués.
A pleurer.
Et bien il faut en convenir, nous qui avons participé à toutes ces élections, discuté et cherché à convaincre, nous somme parti prenante, nous l’avons quelque part voulu ou excusé, en tout cas admis, bien forcé. Quoiqu’il en soit, NOS activités politiques ou citoyennes ont conduit à l’incroyable rejet de Sarkozy en 2012, mais aussi à celui de Copé la même année, sans parler du reste.
Les dommages concernent TOUTE la société politique Française: corruption et bêtise.

Est il encore trop tôt pour se lamenter vraiment sur le désastre ? Vous parlez d’un pays ruiné en 2017, qui pourrait bien se tourner vers quelque-chose de surprenant. Et bien je suis d’accord.

Aujourd’hui (nous somme le 29 Novembre) un clou de plus dans un cercueil: la vraisemblable élection (encore une) de Nicolas Sarkozy comme président de l’UMP. Le parti de l’ »espérance », qui va donner lieu à un déferlement de haine et de désordre dans la seule force politique capable de s’opposer à la ruine, autant dire le foutoir complet, au service de politiciens corrompus et stupides. La situation de l’Italie, sous le regard de l’Allemagne… Quelle tristesse.

Nicolas Sarkozy, que vous avez servi, est porteur de corruption: sa campagne de 2012 fut entachée de graves illégalités qu’il refuse, ce qui est contraire à l’honneur, d’assumer. C’est impardonnable.
Il est d’autre part parfaitement déraisonnable: son refus de l’Espace Schengen, évidence européenne qu’il suffit d’améliorer, est proprement infantile. Quand à sa volonté (simultanée) d’une intégration économique avec l’Allemagne, elle est tellement risible qu’il m’en vient des larmes.
Bref, un crève coeur.
Conclusion ?

Et voilà.

En Résumé (5)

La suite : nous voilà donc en Janvier 2015. C’est presque fini.

https://francoiscarmignola.wordpress.com/2015/05/14/en-resume/

54) une foutaise: le service civique

a) un peu de vulgarité

L’unité nationale, la politique de peuplement, la formation à la laïcité, le service civique, sont des foutaises: elles font partie des stupidités sans nom qu’un pouvoir stupéfait par la ruine de de ses idéaux, acharné à celle de son pays, invente jour après jour pour passer le temps qui lui reste. Tout cela ne sert à rien, ne fait rien, ne débouche sur rien. Il faut qu’il partent, c’est tout.
Débattre, discuter, émettre des points de vue avec ou contre ces misérables n’a aucune utilité ni intérêt.
Il ne faut que décider de ce qu’il faut faire sans leur en parler, en s’épargnant d’avoir à leur expliquer autre chose que la nécessité de leur disparition.

Un point théorique: en démocratie, il n’y aucune espèce de nécessité que tous les points de vue soient représentés. Le communisme stalinien, par exemple, longtemps très présent, a disparu.
Le nazisme exterminationniste également. Et bien ce qu’on appelle la gauche, représentée par les personnes de Valls, de Hollande ou de Julie Gayet, a vocation a disparaitre totalement.
Nous en parlerons avec la nostalgie haineuse qui accompagne la contemplation du temps perdu: comment ont ils pu être aussi cons ?

b) pour finir

Pardon d’être un peu méchant, mais comparer les services militaires des années 63-95 (32 ans) à la participation à une guerre est un peu ce que l’on appelle le « ça n’a rien à voir », d’ailleurs à raison.
Et d’ailleurs, moi qui ait servi dans l’Armée rouge, et pris Berlin, je te raconte pas la fraternité avec mes potes, clairement plus intense que la tienne, pauvre perdant. (J’avoue me la jouer un peu Charlie Hebdo, dans le genre Dieudonné, c’est à dire lourd, mais bon, c’est générationnel).
Le service militaire de mon père c’est cinq ans de taule en Pologne, le mien ce fut 3 semaines en Rhénanie Palatinat, sur les terres ravagées par Louis XIV, à boire, à boire, à boire à la santé des morts !

55) Les rois feignants

Il est clair que comme vous le suggérez nous sommes dirigé par des rois feignants: ils ne font rien ou bien libéralisent les voitures tirées par les boeufs !
En tout cas la République suppose des procédures chargées de renouveler son personnel. Il faudrait les appliquer vite et revoter enfin pour se débarrasser de vos soucis.

56) Syrisias

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/26/syrisias-triomphe-ou-desastre/

a) première réaction

Etant complètement d’accord avec vous sur toute la première partie de votre libelle, je vous prends pour le reste à vouloir faire habilement ou dialectiquement la part du feu. Simplement il y a des comparaisons qui ne tiennent pas. Il est en effet de bon ton dans une rixe de séparer les adversaires, et cela quelque soit les coups donnés. Une gifle contre une coup de poing en pleine figure par exemple, ou bien un dessin moqueur contre un meurtre de sang froid.
Ces rhétoriques qui se veulent équilibrées sont souvent dangereuses surtout quand elles sont absolument et affreusement erronées.

Dans le cas de la Grèce dont la terrible descente en trente ans vers la corruption absolue de TOUT son peuple (assistance, fonctionnaires et refus de l’impôt à tous les étages) est patente, lui opposer la « cécité » ou « l’égoïsme » de ses créanciers est absolument scandaleux.

Avec une générosité, une patience, une amitié et une solidarité inouïe, ils ont accepté de refinancer 3 fois la gigantesque escroquerie dont ils furent victimes. ils ont pendant les deux ans (deux sur trente) où le pays fut à peu prés géré et où il se mit à percevoir enfin quelques taxes décidées démocratiquement, consenti à tous les reports, toutes les remises possibles: ils avaient repris un peu confiance, et il y a avait enfin des résultats.

Sous leurs yeux, on va donc maintenant, avec leur (le notre) argent, augmenter de 30 % les salaires des employés d’une économie du tiers monde qui seront, pour défaut de compétitivité, immédiatement mis au chômage. On imagine qu’ils vont s’en plaindre, et se retourner, comme les Français déçus de la renégociation annoncée prématurément par Hollande, contre la variante de socialisme démagogique et corrupteur qu’ils ont mis au pouvoir et qui va lui aussi les trahir, vous allez voir.

Parler ainsi de « dogmatisme » et d’ »arrogance eurocratique » pour qualifier les dindons d’une farce ruineuse (la France a tout de même 40 Milliards d’Euros dehors dans cette histoire) est tout simplement inapproprié.
Parler de différences « de situation et de culture » pour un peuple soit disant européen, inventeur de la démocratie, qui avait librement décidé de ne pas payer d’impôts, de maquiller ses comptes et d’escroquer sans limites toutes les politiques de développement de leurs voisins pourtant de même couleur de peau qu’eux est inapproprié.

Je suis Français, faible, gentil et tolérant, mes pareils ont voté hollande il y a deux ans, et l’avait chargé de « renégocier ».
Imaginez l’Allemand moyen dans mon genre, disposant des mêmes informations que moi (celles que vous auriez du vous procurer) et à qui le grec d’extrême gauche radicale donne l’ordre fièrement de « renégocier »… Nein. Pacta sunt servanda. C’est du latin.

Merkel est toute seule, en charge de la civilisation occidentale. Elle va devoir trouver un chemin.

b) on continue

Au sujet de la Grèce, en termes mesurés:
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/01/26/20002-20150126ARTFIG00405-la-negociation-de-la-dette-grecque-un-vrai-casse-tete-financier.php
En gros, dans la réalité, pratiquement rien à moudre. Tsipras devra, soit quitter l’euro s’il veut entrer dans l’histoire, soit bouffer son chapeau pour pratiquement rien.
Car le fleuve de bons sentiments, de soit disant idéaux sans parler des théories sur l’ »austérité » et de tous les engagements politiques et activistes de ce qu’on appelle « la gauche » ne repose sur rien, ne produira rien, ne débouchera sur rien.
Que des gens comme vous Maxime, puissent rhétoriquement manifester des sentiments clairement otages de ces incroyables travestissements de l’évidence est attristant: vous opposez le démocratique au bureaucratique alors que toute une partie des peuples de l’Europe (Grèce, Italie, France rien de moins) est aveugle, incapable de concevoir une gestion raisonnable qui limiterait les assistances sociales, les fonctionnaires, les impôts, au nom de l’évidence ignorée qui veut que c’est la modération en leur quantité qui leur permet d’exister et d’être utile.
Evidence ignorée, mystérieuse, ésotérique, inaccessible au commun? Trop dure, trop inhumaine, trop capitaliste ? Trop compliquée, trop abstraite, trop théorique ? Trop obscène ? Trop bureaucratique ? Pas assez démocratique ?

c) une réaction

@BalooFromNoWhere
Merci de relayer quelque chose d’absolument honteux.
Les revendications en question (les dommages de guerre de l’Allemagne, plus la réduction de dette de 1953) avancée par le régulièrement élu Grec, sont hors de propos, insultantes et injustes.
Tout ce que peut produire l’estomac surchargé de résiné du crétin qui devra longuement macérer le chapeau qu’il se prépare et qu’il devra manger. A moins que viril, le porteur de jupette et de pantoufles à ponpons ne se décide à retourner aux danses rituelles que pratiquent les tribus isolées des clairières lointaines: nu, fier et glorieux de penser le sabir des crétins. Un communiste.

57) Immigration

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/24/silence-on-tourne/

a) ohoh

ohoh! on va parler d’immigration !

Bon d’abord il y a l’Afrique, et elle a du mal à s’implanter, sans parler d’une de ses manifestations l’slam, qui lui aussi pose des problèmes.
Bon le phénomène est d’une ampleur encore quantitativement raisonnable (5 à 10% de la population à tout péter). On peut donc traiter. Ce sera le premier point.
Il est important: non, il n’y a pas de « grand remplacement », il y a un problème à traiter et ce n’est pas pareil. J’ai toujours été surpris par la proportion des gens enclins à grossir exagérément les problèmes, comme si les rendre déjà catastrophique ne servait pas d’abord à s’habituer à l’avance à leurs conséquences, plutôt qu’à les empêcher. Je suis plutôt d’avis de minimiser les problèmes, de façon à pouvoir les régler le plus brutalement possible sans crainte.

D’abord il y a les flux d’immigration toutes catégories confondues. ll faut les réduire quantitativement, la France et d’ailleurs l’Europe ne peuvent plus les assumer.
Restrictions du droit d’asile, conditions de ressources drastiques pour l’accueil familial, politiques effectives d’expulsion.

Ensuite, il y a les communautarismes, il faut les empêcher, ils menacent à terme la paix civile en France. Les deux phénomènes sont reliés, il y a des communautés d’étrangers partiellement irréguliers.

Il y a des politiques à mener. Elles ont plusieurs caractéristiques indispensables pour être proposée, discutées et surtout appliquées.
D’abord elles ne doivent pas se situer dans le « cavafairemonterlefrontnational ». C’est la situation actuelle, résultat de 30 ans de FNPS. Le premier problème politique à résoudre est là.

Il faut pour cela, évidemment que le PS quitte le pouvoir et que le FN soit laissé là où il est. Il ne sert à rien, n’exprime rien, ne propose rien et ne mérite rien, que le rejet et la moquerie (madone à pédés, madone à pédés).

Ensuite il n’y a plus d’argent. Donc on va devoir faire du qualitatif. Si ça se trouve, cela facilitera les choses.

b) chiffres

@Curmudgeon
Cela serait bien de se mettre d’accord sur une estimation quantitative.

Moi, en me référant à l’Insee (2011) je compte:
– 2.2 M(illions) d’Africains immigrés dont 2/3 sont maghrébins
– 1.5 M de leurs descendants (d’après l’Insee)
Cela fait 3.7M d’Africains issus de l’immigration sur le territoire. soit 5,6 % de la population Française estimée à 65 M.

Me suis je trompé grossièrement ? L’Insee se trompe-t-elle ? ment-elle ?

Tous les chiffres sur l’immigration prennent en compte l’immigration européenne qui reste en gros équivalente à l’immigration africaine: les facteurs 2 grèvent donc en permanence le débat.
Je rappelle que l’immigration européenne ne pose, à part les roms, aucun problème à la société Française.
Les roms migrants en provenance d’europe de l’est depuis les années 90 sont de 15 à 20 000 en France, et les Français considérés comme « gens du voyage » sont 400 000.

c) encore des chiffres, que dit Tribalat

@Curmudgeon
Oui mais il me semble que Michelle Tribalat n’est pas claire.
Il semblerait qu’elle parle de 3.7M « musulmans » en 2006, ce qui est mon chiffre (celui de l’Insee) de 2011. De plus, elle explique, mais sans le qualifier précisément, que l’immigration est « intense » depuis dix ans. La marge d’erreur serait 1% de la population globale, soit 600 000 personnes.

Bien sur les statistiques ethniques sont maintenant absolument indispensables. Que Sarkozy (et Filllon) n’aient pas pu les imposer est vraiment dommage…
Effectivement, les turcs sont des musulmans non africains, mais ils ne sont pas nombreux pour l’instant, aussi je trouve qu’on devrait parler « d’Africains », c’est à dire les gens « susceptibles » d’être musulmans. Il faut faire attention: l’islam est une religion dont on peut se défaire, le fait d’être Africain est à la fois respectable et incontournable.

Au sujet de la « désécularisation » (pratique excessive de l’Islam) des migrants de culture musulmane, que Michelle Tribalat juge inquiétante, elle est par nature réversible. Il faut donc que la société s’adapte et impose une laïcité dure, explicitement destinée à maintenir une neutralité stricte, beaucoup plus stricte qu’actuellement.
C’est ce point de vue qu’il faut imposer, hors tout racisme explicite, ou panique militaire.

58) l’esprit du 11 janvier

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/24/silence-on-tourne/

a) c’est de la com

@berdepas
On ne saurait mieux dire: entièrement d’accord.
Une communication à rebours de l’attitude d’il y a trois ans, parfaitement hypocrite et sans objet, et qui se trouve saluée par certains (« ça va dans le bon sens », « il y a un changement d’attitude encourageant » etc etc).
Le pompon au ministre en charge de notre éducation, qui instaure une « journée de la laïcité », c’est à dire une célébration religieuse de la sinistre religion dont elle est adepte et dont il va falloir se débarrasser.

b) l’esprit ?

@espritlibre
il y a donc un esprit du 11 janvier ? Marqué par l’affichette « je suis charlie » reprise explicitement par le journal dont la rédaction fut assassinée, et un déplacement de population, censé représenter une improbable union nationale.
@christophe
Il y a donc une erreur d’expression à se moquer au 3ème degré (la délicate allusion au christianisme faite par un athée content de lui est assez habile) d’une religion dont des représentants dans le monde entier fêtent un assassinat ?

Merci messieurs de manifester au même endroit dans des termes également révoltés la confusion totale qui règne dans ce pays !
@esprit libre : la manifestation hâtivement décidée avant le meurtre de juifs, eut lieu hors de propos pour défendre une liberté d’expression qui n’en a pas besoin et fut d’une islamophobie faux cul parfaitement lâche, juste ce qu’il fallait pour faire monter hollande dans les sondages.
Je n’y ai pas été, je ne suis pas charlie.

@christophe
Charlie Hebdo publie ce qu’il veut, il n’y a pas de censure dans ce pays. Contrairement à ce que dit Ramadan, Charlie Hebdo n’a pas gagné beaucoup d’argent avec ces dessins, et il ne méritait vraiment pas qu’on leur fasse ça. La guerre civile dont vous parlez est d’abord une guerre extérieure, qui se passe au moyen orient, et je me réjouis d’avance de la prochaine transformation en coulée verdâtre par des bombes françaises des petits émirs pédophiles des mes deux autoproclamés critiques de caricatures.

Je n’ai pas acheté ce numéro de Charlie Hebdo, je ne suis pas charlie.

Et puis Cabu est mort, et je ne m’en remet pas.

c) attaque contre un confus

@espritlibre
Après la bataille je n’avais pas vu votre message.
Ce que vous vouliez dire (sans doute) c’est que la mobilisation du 11 Janvier fut le fait d’une population qui manifesta CONTRE la propagande « charlie » du gouvernement de façon à imposer une vision de l’Islam « véridique » qui fut détournée. Bref, les manifestants furent (j’avoue avoir du mal à vous suivre) soit trompés soit mal compris. En plus vous, vous n’êtes pas charlie non plus, mais vous parlez d’un « esprit du 11 janvier ». Bref, la confusion totale, c’est ce que je voulais dire.
Vous avez effectivement du mal à vous faire comprendre. Je crois et maintiens que vous êtes confus et exprimez sentimentalement des opinions contradictoires.
Pour ma part, tout est clair: je ne suis pas charlie et suis absolument contre cette lamentable manifestation de faux culs hypocrites dévoués au soutien de Hollande. Je conchie l’esprit du 11 janvier, si comme vous dites, il y en a un, ce que je ne crois pas.
La place de l’Islam ne fut absolument pas en question, sinon sous la forme d’une dévalorisation hypocrite et doucereuse, d’ailleurs perçue négativement par nos « concitoyens musulmans » (malgré précisément le « pas d’amalgames etc »). Bref un échec complet.
Ce qu’il aurait fallu faire: une marche pour les morts. Pour tous les morts. Y compris celles de juifs tués sans avoir blasphémés. Car il n’y avait PAS de raison pour faire ça. Il aurait fallu en rajouter un peu, provoquer, dénoncer le fascisme, hurler au racisme antisémite, se déclarer en guerre. Mais on eut PEUR!

Personnellement, les femmes à poil de Wolinski m’ont toujours un peu gêné, même si son roi des cons me faisait marrer. J’adorais Cabu et cela depuis toujours et reste infiniment triste de ces morts violentes qui ne servent absolument à rien ni à personne.

59) « je suis charles » avec une photo de degaulle tout de suite retirée…

En fait la photo a toujours un url chez maxime tandonnet : serait il malhabile ?

a) je suis bien indulgent

Dommage pour le « je suis charles » qui m’avait inspiré.

Une anecdote au sujet de la République: un couple de dames, au début du siècle précédent, cousent l’une à coté de l’autre, et parlent de leurs fils, militaires : « vous savez, ils sont républicains! ».
Celle qui parle est madame De Gaulle, mère.

b) la république

@Curmudgeon
Profondément d’accord. Il y a utilisation maladive du mot, qui est porteur d’une énergie que l’on cherche à accaparer.
En même temps, il est l’un des rares mots non ambigus qui bénéficient, jusqu’à présent, d’un accord unanime. Ce ne fut pas toujours le cas : tant que la révolution était « vivante », le mot était synonyme de la terreur. Ce fut l’immense réussite de la IIIème république que d’en faire le régime que nous connaissons. Que des monarchistes catholiques (la famille De Gaulle) en 1900, puissent la respecter, tout en lisant l’Action Française, en se désolant de l’anti cléricalisme, et cela en étant Dreyfusard et démocrate, montre la solidité de la chose.

Le fait est que la république c’est -aussi- les franc maçonneries et toutes leurs variantes, forme explicite d’une religion qui se croit toujours héritière des lumières et qui pense substituer une « meilleure » religion aux anciennes.
C’est l’inspiration des expressions ridicules (morale laïque, pacte républicain) que vous condamnez à raison: le parti de « la gauche » se veut de fait, une religion, pour mieux conforter son pouvoir et sa corruption (les fonctionnaires sont les prêtres, moines et bonnes du curé de cette religion là).

Et bien les anciens tenant de la seule religion qui vaille, celle de la France, celle du Roi Saint Louis, ne peuvent que reconnaitre l’absurde tentative et réclamer une véritable laïcité, une dure, une pure.
C’est ce qu’il nous faut je crois, en matière de République: des règles qui fassent souffrir en même temps toutes les sortes de religiosité, depuis les tabliers en cuir jusqu’aux bonnets de bain.

60) la dérive

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/21/une-republique-a-la-derive/

Au sujet de la phrase de Hollande

« Le pays a changé, le regard qu’il porte sur ma présidence aussi. »

Il est vrai qu’il est curieux que les cotes des deux crétins qui nous gouvernent n’aient pas DEJA redescendu (même si il est certain que ce n’est qu’une question d’heures, maintenant).

Deux couacs majeurs: la forfanterie du président que vous citez et qui fit s’étouffer la France entière, plus l’instauration de l’apartheid par le premier ministre, suivi après l’unanime ho là d’un magnifique « les mots n’ont pas d’importance » qui solidifia et cristallisa le couac.

Un renouveau s’impose en effet. Immédiatement.

61) Hollande populaire

La manifestation timide apeurée, le slogan hors de propos, les vociférations terrorisées de Valls, les médias paniqués, le peuple affolé par l’immigration, la peur de mourir égorgé des anciens pieds noirs, tout concours à la sidération. Une seule bonne nouvelle: hollande devient populaire.
Mon cher maxime, il est possible que cela ne dure pas, rassurez vous.

62) Une révélation : les riches sont riches

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/19/la-face-cachee-de-la-planete/

Nous sommes dans les variantes du discours à la Piketty.
L’estimation est plaisante et peut sans doute être critiquée.

Qu’est ce que le patrimoine? Est ce qu’on y compte l’immobilier et comment le valorise t on? Est ce qu’on y compte les masses financières déconnectées du réel et dont les volumes fluctuent au grès des crises ? Est ce qu’on y compte les aides sociales variées qui se déversent sur les masses et ce sans limites, entrainant d’ailleurs endettements et spéculations ?
Bref, même si il y a sans doute des déséquilibres il ne sont pas simplement de l’ordre de l’opposition entre riches et pauvres dans les derniers déciles de la répartition globale.

Au passage, les dernières années ont vu la sortie de la misère absolue de populations entières.

Au sujet de la gouvernance mondiale, elle devra d’abord passer par la prise en compte du fait national puis par l’association de ces nations dans des ensembles librement constitués. C’est le modèle européen, non fédéraliste, qui est sans doute le principal espoir géopolitique du monde actuel.

63) Les interrogations de Sarkozy  : Comment en est on arrivé là? 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/18/lere-glaciaire/

a) a l’attaque

Vous oubliez un collaborateur de votre ex Patron…
http://www.dailymotion.com/video/x2em1q5_francois-fillon-la-cause-de-ces-crimes-est-la-montee-de-l-integrisme-musulman-dans-une-partie-du-mon_news

Son interview sur France Inter fut à mon avis une réponse à vos questions, tandis que les discours de Sarkozy sont typiques d’une hystérie que je récuse.
Voyons voir en détails.

D’abord le ton. Comme à son accoutumée, Sarkozy tempête, dénonce, énonce des vérités cachées jusque là. De l’émotion, qu’il sur-joue, un pouvoir de conviction, qu’il teste encore et encore, à mon avis avec un rendement décroissant, sauf dans sa « famille », bien sur..
Ainsi donc, il faut « voir la vérité en face » et condamner les terroristes à l’indignité nationale.
La force du sentiment. Emouvant, enfantin et révélateur.
Au passage, le constat: notre « civilisation » (répété plusieurs fois) est attaquée par des « barbares ».
ouilleailleaille.

Comme à son accoutumée, Fillon calme et chaleureux, va droit au but. Il y a une guerre en cours contre des mouvements militaires implantés à l’étranger, il faut donc maintenant augmenter, et non diminuer (en guerre, on ne réduit pas les budgets militaires), les budgets et les missions de l’armée et de la police tout en faisant attention à ne pas utiliser l’armée pour des taches qu’elle connait mal et en faisant attention à respecter les libertés publiques.
« Patriot Act » ? Il faut évidemment s’occuper de la sécurité intérieure. Remarquons l’élégance de l’utilisation du mot français « toile », plutôt que « web ». Une provocation sans doute.

Ensuite les différents problèmes.
D’abord l’unité nationale. Fillon a choisi le collectif, il a tort (à mon avis) mais assume. Ce qui me fait lui pardonner c’est la vraie raison qu’il donne à une unité qui ne fut pas seulement nationale mais mondiale: le problème principal n’est pas chez nous, il est dans le monde musulman et on doit s’en occuper. Il faut faire reconnaitre qu’on doit se battre, faire payer l’Allemagne et l’Italie, se réconcilier avec la Russie et l’Iran et traiter une crise mondiale dans laquelle les pays arabes sont parties prenantes (et d’ailleurs les principales victimes).

Y a t il quoique ce soit d’équivalent coté Sarkozy ? Je ne vois pas: des incantations, mais aucune allusion au reste du monde. Faisant des conférences rémunérées ayant lieu au Qatar, il lui est sans doute difficile de critiquer publiquement certaines politiques (pardon de la pique vicieuse, mais le constat est fait par tout le monde).

Pour finir, la marque du diable, la suavité du libéral catholique pratiquant: il fait acte en souriant à Charlie Hebdo, dont il n’a jamais contesté, par principe, la liberté d’expression, de parler de miséricorde, de charité et de pardon, qu’il attribue généreusement à toutes les religions.

yapafoto.

b) le peuple a tort: déchéance de la nationalité

http://www.lejdd.fr/Politique/Decheance-de-la-nationalite-le-oui-massif-des-Francais-713280
Ainsi donc vous auriez raison avec Sarkozy?
– déchéance de la nationalité pour les terroristes
– il ne faut pas intervenir à l’extérieur de nos frontières
Si c’est le peuple qui le dit, il aurait donc raison? Et bien je pense que le peuple a tort.
Maintenant, nous ne sommes pas encore le jour de l’élection et puis le peuple a eu aussi
tort d’élire Hollande.

c) à un tenant du conflit « chez nous »

@Tracy
En l’état, il s’agit effectivement d’un conflit armé avec des groupes militaires qu’il convient de détruire : Mali, Lybie, Niger, Cameroun, Nigéria, Irak , Syrie, Yemen.
Certains d’entre eux (ceux qui ont fait le holdup du siècle à 2 Milliards de dollars à Mossoul l’année dernière sans que nous ne fassions rien) ont maintenant les moyens de financer du terrorisme en Occident et c’est ce qu’on vient de voir. Il faut donc agir énergiquement.
Qu’il faille aussi mener certaines actions dans nos pays, c’est bien sur vrai et on doit décider de quoi. Peut être avez vous des suggestions.
Je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire in fine: êtes vous ou non d’accord avec ce point de vue « militaire » ?
@Cyril45, @sourisgrise : je vous félicite de considérer que nous ne sommes pas seuls au monde. La lèpre islamiste pourrit la vie de beaucoup de gens et nous en faisons partie. Il faut donc s’employer à la réduire.
@Cyril45 : vous avez la naïveté de croire que l’islamisme est exclusivement anti charlie: ce n’est pas le cas figurez vous: les émeutes au Niger ont eu lieu dans des zones sous influence Boko Haram et leur passion va bien au delà !

@tous je ressens la peur en vous, il n’y a pas de quoi. On doit envoyer l’armée détruire l’Etat Islamique avec l’aide du reste du monde. Au passage cela nous donnera l’occasion de vérifier le patriotisme de certains et pourquoi pas de sévir contre les différentes sortes de pacifisme des autres.
Quand à la terrible guerre civile que beaucoup craignent, elle pourrait avoir des cotés positifs à la Zemmour, ou bien ne pas se produire, rien n’est écrit. Rien n’est écrit chers amis, c’est se soumettre que de le croire.

d) une petite gifle en passant

@esprit libre
Je vous y reprends à considérer Marine Lepen comme porteuse d’un argument ou d’un avertissement à considérer.
D’abord c’est l’héritière d’un fond de commerce déjà ancien, et fondé par quelqu’un qui s’est surtout illustré médiatiquement (il revendiquait récemment la tactique d’ailleurs) par ses plaisanteries antisémites. D’autre part, la question de l’immigration intéresse moins le Front National, et précisément depuis l’arrivée de sa fille: elle s’est focalisé sur l’économie, un communisme quasi vénézuélien, soutien avec Mélanchon des europhobes grecs par exemple.
Elle séduit ainsi dans d’autre milieux, et apparait maintenant, d’après Frédéric Mitterand (un connaisseur) comme une « madone à pédés » (sic).

Si vous voulez parler de l’immigration, allez y clairement: le problème n’est plus seulement en la possession du Front National, comme veut le faire croire Valls avec sa petite sortie sur l’ »apartheid », preuve supplémentaire, s’il en est de la collusion FNPS.

Bien à vous.

e) ne fut hélas pas publié

@esprit libre
Pardon, mais la récente quasi expulsion de Chauprade du FN, pour cause d’anti musulmanisme exagéré démontre encore mieux la situation: Marine Le Pen, voulant récupérer le vote musulman réactionnaire, interdit l’insulte islamophobe.
Au passage, elle se trouve donc, tout comme le PS avec qui elle se confond tout à fait maintenant, à souhaiter davantage de réactionnaires pour mieux les représenter: c’est nous les Africains !
Le FN se trouve donc dans la même semaine, envahi par les homosexuels, par les musulmans par l’absurde absolu tout en étant méprisé car absent de la manifestation. Que du bonheur !

64) Le symbolique

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/17/la-fuite-en-arriere/

Si je puis me permettre, il me semble que vous parlez de ce qu’on appelle le « symbolique » et que vous vous plaignez de la mauvaise qualité de son expression.
Et bien je suis d’accord, et j’ai même quelques idées sur la question.
Nous sommes malade du symbolique, de fait. La maladie a ses symptômes, ses effets, ses douleurs, sa visibilité et ses odeurs.
La première forme et symptôme flagrant est la confusion: comparer la séance de mercredi dernier et celle de novembre 18 relève d’une volonté perverse ou idiote, en fait d’une forme de mépris envers ceux à qui on s’adresse. De la même manière la comparaison entre Manuel Valls et Georges Clemenceau, qui se répète, les communicants travaillent, eux, ça se voit.
Mais vous vous y êtes laissé prendre, et je vous l’avait fait remarqué.
Plutôt que de recommencer a fesser l’Oreille (on ne peut que l’appeler ainsi depuis qu’on sait qu’il révoqua un fonctionnaire coupable de trop autoriser les écoutes, justement), je parlerais plutôt d’un grand moment de vexation du symbolique, quand nous avons avec honte vu le président se moquer cruellement de son premier ministre en le décorant, précisément sur le thème de Clémenceau. J’en aurai pleuré.
Alors l’hystérie anti Dieudonné de l’imberbe ibère suivie d’une marseillaise pour Charlie Hebdo, dire que c’était le 11 novembre 18, cela n’est qu’une habitude. Vomitive au demeurant.

65) Etes vous charlie ? 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/15/les-etrangetes-de-lair-du-temps/

Le fait est que…
J’avoue, un peu grippé, être gagné par votre pessimisme. Il correspond assez bien à ce dont je me plains agressivement quand je suis en forme, sous le prétexte de manifester sa colère pour mieux mettre en lumière les vrais problèmes. Par contre, il ne sert souvent qu’à fixer une forme d’expression, qu’à décorer une posture. Par ci, par là, les « que faire? » , les « jours sombres se préparent », « quitter ce pays », « l’angoisse ambiante ». Jamais de jugement, jamais de projet, jamais ce qu’il faut faire, jamais ce qu’on fera.

Tous les morts sont maintenant enterrés. On n’aurait jamais du parler d’autre chose, en particulier aux jeunes dans les écoles tant que ce n’était pas fait.
« Je suis charlie » est un slogan ridicule de communicant socialiste, par essence dénoncé par les victimes qu’il veut honorer et qu’il déshonore par son hypocrisie.
On ne fait pas une « marche blanche », même bien intentionnée, pour la « liberté d’expression » dans ces circonstances: car on ne fait pas d’unité nationale sur le dos d’innocents assassinés dont en plus on oublie les juifs. Il aurait fallu honorer les morts quels qu’ils soient et surtout ne pas justifier leur assassinat.

Valls est un incompétent apeuré qui s’en prend à un humoriste plutôt que de surveiller les terroristes qu’il libère.
La France est un pays dont 6% de la population, venue récemment d’Afrique, pose des problèmes sociaux importants qu’il faut traiter spécifiquement.
Le monde musulman est gravement troublé dans son ensemble par un fanatisme qu’il ne contrôle ni n’explique et qu’il convient de détruire par la force brutale.
Le monde est violent à l’intérieur et à l’extérieur de la France; alors qu’il convient de réduire rapidement le nombre de fonctionnaires administratifs, il convient, à rebours de ce qui est fait, de recruter d’urgence des militaires et des policiers.
La France est en faillite et en voie de désindustrialisation: il convient rapidement de mener des politiques libérales énergiques pour la remettre dans la compétition qu’elle veut quitter.
La France est gouvernée par des personnes qui ne sont pas à leur place, il convient de s’en séparer le plus rapidement possible.

Bonne soirée ! (ça défoule).

66) Valls séduisant ? 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/13/de-lemotion-au-reel/

a) Valls séduisant ?

Je maintiens mon jugement sur Valls. C’est une petit communicant hargneux, il n’est pas à la hauteur de la situation. Le discours de sa vie, ponctué d’applaudissements forcés, montre une fausse indignation stressée qui me fait honte.
Après avoir décidé prématurément d’une manifestation sur la liberté d’expression, il se met brutalement à proclamer son amour pour les juifs en y identifiant la République, tout en se réfugiant derrière une laïcité qu’il ne fait pas respecter alors que c’est son devoir. Une grande phrase ampoulée pour parler hors de propos des slogans « mort aux juifs » d’une situation précédente est particulièrement inappropriée.
Un premier ministre, après avoir expliqué avant Noël qu’il avait peur, vient nous dire après la bataille qu’il ne s’était pas assez indigné !
La question est posée : « sommes nous en guerre ? « . Après une périphrase complexe ou il réfléchit longuement à voix haute, pesant le pour et le contre, il se fait applaudir en concluant que oui, sans oublier de préciser que cela ne concerne pas l’islam ni les musulmans, le doute se devant d’être levé le plus tôt possible.
L’antisémitisme ? C’est l’internet !
Bref, un magma informe d’indignations brouillonnes, un mélange varié d’éloquences de fond de parti socialiste.
Ce qui est propre à ce type d’éloquence du type « motivationnel », variante à la Française des discours fascistes traditionnels produit par les médiums de l’émotion partagée, c’est qu’il invoque littéralement et donc conforte ce qu’il veut combattre en reconnaissant symboliquement l’inéluctable de ce dont il se plaint.
Oui il y a dans des écoles, des élèves qui ont refusé la minute de silence. Le premier ministre en exercice, supérieur hiérarchique des fonctionnaires qui ont ainsi, on le dit publiquement, failli à leur devoir d’autorité, l’affirme pour mieux nous rendre tous coupables ! Il humilie publiquement tout le monde : c’est cela un discours de vérité ? Et bien non ! Ce type de discours a une qualification: l’hystérie. J’ai honte de voir mon pays dirigé par un hystérique incompétent qui n’assume pas ses responsabilités et se défausse sur des humoristes et des professeurs de collège.
Que dans un même discours, un homme se déclare en guerre contre un islamisme qu’il n’arrive pas à nommer puis s’en prenne à un spectacle de cabaret montre à lui tout seul la nature du problème.

Une phrase particulièrement ridicule sur son ami qui avait honte d’être musulman. Il se met lui même en charge d’éviter cette honte, alors que le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle est légitime.
Bref, cet homme ne sait pas parler, ne sait pas agir, il faut qu’il parte.
Pas maintenant, sa fonction a elle droit au respect qu’il n’honore pas, mais bientôt.

On va attendre les résultats de l’enquête sur l’efficacité de ses actions pendant les deux dernières années, il fut ministre de l’intérieur entièrement consacré à s’occuper de Dieudonné. On se souviendra bientôt aussi des ses indignations au sujet de l’affaire Mehra, quand il accusait le gouvernement précédent, avec le même type d’indignation hystérique ibérique, inepte et insupportable.

Maintenant si vous voulez une comparaison, en matière d’hommes d’Etat parlant clairement, on va vous citer le contraire, François Fillon.
D’abord Fillon est tranquille et calme, ça nous change. Il accepte avec bonhommie la diversité de la manifestation et se réjouit de son seul aspect positif et véritable: une réunion de braves gens solidaires d’innocents. Puis les constats, logiques, bien sur (comment n’y pense t-on pas?), tournés vers l’action, positifs.
D’abord, la guerre contre l’islamisme est mondiale et il faut s’associer avec les autres pays du monde et d’Europe, c’est l’intérêt de leur venue soud
Il faut augmenter sensiblement le budget militaire, sensiblement réduit il y a peu (par l’hystérique anti Dieudonné, voir plus haut).

Il va bien falloir que ce

Pardon la suite.
… c’est l’intérêt de leur venue soudaine à Paris, il faut en profiter.

Pas de dénonciation de l’éducation, mais la volonté de mettre en place ce qui précisément permettra à l’éducation d’assumer son autorité. Pas de mention de l’enseignement de l’égalité de quoique ce soit, ou des notes à base de pastilles: des vraies politiques, l’autonomie et le pouvoir aux établissements éducatifs. L’action, quoi, pas la simagrée socialiste hystérique avant et après.

Pour finir, l’élégance Française, qui respecte, par principe, la presse et les humoristes, et aussi qui se réjouit du pardon, de la miséricorde et de la charité exprimée par la presse et les humoristes.

b) une réponse

@Frederic_N
Au sujet des opinions de gauche, et il est parfaitement vrai qu’il faut y aller voir : il y a clairement le courant « soumis » décrit par Houllebecq. Ce qui est amusant, c’est qu’il recouvre agréablement (pour moi) certaines positions d’Alain Soral: la « réconciliation », pour tout dire.
Valls se situe clairement du coté « sioniste » de la gauche, et sa focalisation hystérique exclusive sur Dieudonné (au détriment de la protection effective des juifs, d’ailleurs) le montre bien. C’est très exactement ce qui fait de lui un anti-musulman, évidemment.
La position « de droite » (je veux dire bien sur , »d’extrême droite ») se trouve alors et pareillement écartelée ( là je rigole carrément) entre les deux tropismes : le même clivage se retrouve donc des deux cotés, ce qui confirme encore mon analyse de l’équivalence parfaite entre ces deux plaies.

Moi je suis un Gaulliste, intéressé d’abord par la France. Les deux tropismes sont subordonnés à nos intérêts. Nous avons (cyniquement, pardon) besoin de l’intelligence et du patriotisme juif, et aussi du pétrole et de la masse Berbère et Arabe; nous devons gérer au mieux, maintenir la paix et défendre les intérêts de la totalité du peuple, au nom de sa majorité.

Je répète ma critique véhémente de l’hystérique ibérique : nous avons en plus de la circulaire Taubira 2.0, publiée pendant la crise :

http://www.dreuz.info/2015/01/christiane-taubira-ordonne-aux-parquets-de-liberer-rapidement-les-recidivistes-dont-les-djihadistes/

La politique de longue durée de Valls quand à l’interdiction des écoutes excessives des terroristes libérés avec bracelet électronique:
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/pourquoi-manuel-valls-a-t-il-bloque-des-ecoutes-sur-le-clan-kouachi-14-01-2015-1896339_53.php

Il faut bien réaliser que ces gens sont des incapables !
Une seule action : poursuivre Dieudonné. Ils sont perdus, terrorisés par les insultes, paralysés par les évènements…
Pour finir la démonstration : voyez leur pauvre maitre, déboussolé, qui vient de réaliser qu’il lui faut, à rebours de ses deux ans de politique absurde, inverser la courbe du taux de réduction d’effectifs de l’armée.

67) fiers 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/11/pas-de-quoi-etre-fiers/

a) detox

@Freddie
L’histoire de BFMTV est fausse, je m’en étais fait l’écho sur un commentaire précédent.
Le directeur des programmes de BFMTV le déclare (C à vous) : Il n’y a pas eu de bandeau diffusé parlant de personnes dans la chambre froide, mais une déclaration d’un journaliste avec, ça reste à vérifier, l’assentiment du Raid, le parcours jusqu’à la chambre froide étant couvert par les tireurs d’élite.
Par contre, je ne sais pas si cela va dans votre sens, on n’a pas diffusé l’intégralité des « interviews » des preneurs d’otage, certains passages étant trop « violents ». Cela permet d’accréditer le fait que certains des preneurs d’otages étaient plus gentils que d’autres. Ou que les deux séries de meurtres étaient différentes, ce qui précisément m’a choqué dans la manifestation. Car « je suis charlie » oubliait 4 juifs, pas moins. La différence entre les deux crimes est accréditée de manière bizarre par Charles Gave, et cela est rapporté in extenso dans l’article précédent.

Pour finir, même si la manifestation fut décidée dans l’urgence, sans doute prématurément, peut être pour prendre de surprise d’éventuels attentats supplémentaires, et dont tout le monde a eu peur en fait; elle fut le fait de braves gens en grande majorité, avec chacun une raison différente de manifester, depuis la « défense de la liberté d’expression, jusqu’à la dénonciation du blasphème envers l’islam (ne riez pas, on a vu l’affichette), en passant par « où est charlie? » et un drapeau palestinien.
Bref, n’importe quoi. L’unité nationale, quoi.
Le problème est que personne ne parle au peuple.

Il y avait pourtant quelque chose de simple à dire: des humains en grand nombre ont été assassinés dans Paris pour des raison inadmissibles. Pensons d’abord à eux et à leur famille.
Rien n’excuse, rien ne justifie ni ne réparera ce qui n’aurait pas du arriver : ils sont mort pour rien et leur mort injuste ne sera d’aucune espèce d’utilité pour qui que ce soit.

68) pas d’amalgames

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/11/la-derniere-lueur/

Le problème avec le symbolique c’est qu’il est explosif, et surtout qu’il brüle ceux qui s’y risquent en dehors des pistes balisées par le bon goût. Les exemples sont multiples.
Par exemple la une du Point montrant un policier assassiné suppliant qu’on l’épargne.
Sa famille, profondément choquée proteste.
Un autre exemple est cette femme s’en prenant à un journaliste d’une chaine de TV (BFMTV) qui a diffusé en pleine prise d’otages l’ »information » qu’il y avait des gens cachés dans la chambre froide du magasin. Dans le même style les affiches « je suis charlie » prématurément imprimées à grand frais, alors qu’on avait pas fini de tuer des juifs qui eux, ne défendaient pas la liberté d’expression.

On peut citer aussi l’exclusion du front national, sans doute accusé de mettre de l’huile sur le feu, sans parler de l’humble marche de protestation de tous les dénonciateurs en leur temps, des caricatures impies, avec en prime ca mérite le ponpon mais je ne suis qu’un amateur d’art, de la magnifique comparaison entre l’encre du dessinateur et le sang du supplicié.

On pourrait citer l »‘incroyable photo de Merkel », pamée dans les bras de Hollande », citée par un journaliste du Point fan de twitter jusqu’au bout des ongles de son professionalisme.
Je ne résiste pas non plus, mais j’apprécie tout de même le courage, à l’institut du monde arabe, décoré d’un « Charlie » à la hauteur des caricatures publiées par le journal du même nom…

Tout ça pour dire parfaitement opposé à toutes ces manifestations désordonnées, j’attends les funérailles de Cabu, où l’on pourra se rendre dès qu’elles auront lieu.

69) incompréhension

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/09/excusez-moi-excusez-moi/

a) on rassure

Vous êtes tout excusé.
Je reviens à la charge: la marche de Dimanche est une marche sacrificielle, qui célèbre la mort de personnes qui ne sont pas enterrées.
On cherche ainsi à nier leur mort, et ou à la transformer en autre chose. Cela n’est pas digne. Rien ne les fera revivre comme avant ce qui est mort scandaleusement et qui ne peut être que pleuré.

b) Raymond Devos

Comme effectivement l’absence de sens est là, pourquoi ne pas demander à des experts ?

La description par Raymond Devos d’une tuerie en 11:47 est saisissante.

70) les heures sombres: en fait les rois mages

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/09/des-heures-sombres/

En attendant l’enterrement de Cabu,
je vous propose BWV 65, cantate typique de l’épiphanie, dirigée par Bach le 6 Janvier 1724 à Leigpzig : Sie werden aus Saba alle kommen

Une possible interprétation, assez majestueuse, énergique et en gros, parfaitement bien jouée.

Bon, bien sur les rois mages évoquent des voyageurs venus d’orient, certes et l’allusion pourrait paraitre piquante, mais doit conduire, et ce sera mon prêche, à une élévation particulière, d’autant plus que les morts ne sont toujours pas enterrés, et donc que l’action ou le jugement doivent être suspendus, pour l’instant.

D’abord, ils viennent de « Saba ».
Ensuite:
Denn dieser Tag ist mir ein Tag der Freuden,
Car ce jour est un jour de réjouissance
Da du, o Lebensfürst,
Puisque Toi, le Prince de la Vie,
Das Licht der Heiden
La lumière des païens
Und ihr Erlöser wirst.
Tu deviens leur sauveur.

C’est assez clair, ils ne viennent pas pour rien.

Ensuite, ils apportent, je ne plaisante pas, l’or d’ »Ophir » , que certains situent au Yemen:
Gold aus Ophir ist zu schlecht,
L’or d’Ophir est trop vil,
Weg, nur weg mit eitlen Gaben,
Foin, foin des dons futiles

Mais seul importe ce que dit le Ténor:

Nimm mich dir zu eigen hin,
Accepte-moi comme ton bien,
Nimm mein Herze zum Geschenke.
Reçois le présent de mon cœur.

Ce qui est une parfaite élégance baroque, sautillante et humble,
pourtant: écoutez bien la trompette !

Soll, mein Heiland, nur allein
Ne soit plus consacré, ô mon Sauveur,
Dir zum Dienst gewidmet sein.
Qu’à te servir.

71) terreur

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/08/la-terreur-a-paris/

Avant de parler, il faut enterrer les morts. Moi je suis triste pour Cabu.

72) Débat d’Idées

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/07/et-le-debat-didees/

Fillon était ce matin chez Bourdin…
C’est l’autre candidat à la primaire, avec une position assez différente qui instaure précisément ce que vous souhaitez: le « débat », sachant que celui ci porte précisément sur le jugement de la situation économique de la France et de l’Europe.

Mettons de coté les positions FNPS, la sortie de l’Euro, la renégociation, l’opposition à l’austérité mesurée par 57% de dépenses publiques au lieu de 47% en Allemagne, 95% du PIB de dette au lieu de 60% voire 75% en Allemagne, 4.5 % de déficit public au lieu de 3% voire 0% Allemagne. Bref, que la France serait un pays ultra libéral, alors que les chiffres indiquent plutôt un pays communiste. Ces gens là discutent entre eux, évitons les.

Il nous reste donc le raisonnable et là il y a trois options, suivant que l’on souhaite une union nationale avec la droite des gens de gauches mentionnés au paragraphe précédent, une politique de changements fondamentaux qui nous remettrait rapidement dans les normes mondiales, et une option mixte, sage et provinciale, qui exercerait un pouvoir libéral en tenant compte des résistances bien naturelles d’un vieux peuple encore attaché aux vieilles idées.

Il est clair que le pauvre Bayrou, malgré sa sévérité, ne peut que tenter la première option, mais ce n’est déjà plus un homme politique à part entière. A moins que quelques centristes…
Fillon et Juppé sont par contre placés, Juppé ayant l’avantage des médias, de la capacité de séduire les centristes, mais l’inconvénient d’être parti un peu tôt, plus ce qu’en pense Maxime.
Fillon est inexistant dans les sondages, mais sa tranquille volonté de tout casser en le disant clairement, cela sans s’exciter outre mesure a un coté rassurant, comme si il maitrisait un possible, finalement.
Je ne sais pas très bien ou se situe Sarkozy dans ce débat. Il me semble qu’il est plutôt dans une politique d’union nationale avec la gauche des gens de droite mentionnés au paragraphe plus haut, mais je peux me tromper. En tout cas, l’engagement de sa petite personne à notre service ne fonctionne plus au delà de sa « famille », et c’est bien là le problème.
A moins qu’il ne soit pas candidat, ce que je lui recommande, sa boulot étant plutôt de gagner deux élections locales cette année puis d’organiser une belle primaire l’année prochaine, le problème Bygmalion étant lui aussi à gérer.

73) puissance mondiale

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/05/je-je-je/

Les mot « puissance » et « impuissance » utilisés plusieurs fois ici font penser que la France, contrairement à ce qu’a précisément affirmé le monsieur durant les interviews dont il nous abreuve sans que je les regarde, que la France donc n’est plus depuis aujourd’hui, la 5ème puissance économique.
Nous l’avions été brièvement, durant la crise, celle ci étant maintenant effacée en Grande Bretagne. Ce n’est pas le cas chez nous. Question de politique.

74) l’Euro

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/

a) la défense

L’euro est une modalité de l’indispensable : des parités monétaires fixes entre les membres d’une zone d’échanges économiques quasi exclusifs. L’Europe est d’abord une zone d’échanges préférentiels et il faut les favoriser. Oui, le choix d’une monnaie unique pour mieux faire passer une possible, et souhaitée à tort par certains, pilule fédéraliste fut politique. Moi j’ai voté non à Maastricht et je ne le regrette pas.
Mais vouloir faire sauter la chose parce qu’on arrive pas à se réformer et qu’on veut dévaluer est totalement et irrémédiablement déraisonnable. Même Tsipras ne le demande plus !!!

La question est déjà autre chose et se trouve plus complexe, comme toujours : elle porte sur une « re négociation » et on verra si Tsipras, si il est élu, obtiendra plus que Hollande.

b) l’attaque

@koufra @René de Sévérac
Vous oubliez ce que je disais juste avant vous:
1) l’Euro est utile
2) même ses détracteurs (le Grec qui n’a pas encore gagné l’élection, et qui de toutes façons devra passer alliance) ne souhaitent plus le quitter

Il vous faut donc, si c’est possible pour vous, entrer dans la contemplation désenchantée du réel: oui Maxime il nous faut nous réformer, (l’Italie 3ème pays fondateur, aussi) et non, Maxime, la zone Euro ne va pas disparaitre.
Pour finir, nous aurons des élections cette année, et d’autres bientôt.
Il est possible d’exprimer son avis entre temps, et de changer de politique. Rien n’est écrit, ni n’est inéluctable et il ne tient qu’au peuple d’exprimer son avis, d’une autre manière que négative, avec d’autres volontés que de se plaindre.

75) les militants UMP 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/05/la-minable-polemique/

@Francois et @Anonyme
2 remarques subtiles que je félicite (le thème de la collusion FN PS).
Je suis tout à fait en phase avec @Anonyme qui évoque deux attitudes publiques de la gauche, utilisant de 2 manières au mieux le FN. D’abord la dénonciation outragée dénoncée par Maxime: elle est la façon traditionnelle, visant à identifier les droites et donc disqualifier le vrai adversaire, l’UMP, voué à « faire le jeu du ». Du FNPS à l’état pur, merci Philippot d’avoir compromis des jeunes UMP (de l’utilité de la pédérastie étymologique).
Il y a par contre aussi une deuxième manière, plus « chevènementiste » et qui consiste à vouloir récupérer le coté traditionaliste (la « crise d’identité » de Hollande, le « Macron est un sale libéral », la ferme des milles vaches etc etc) au nom de la manifeste convergence économique. Comme en plus on partage les même tolérances à la nécessaire évolution culturelle vers plus de compréhension sexuelle, tout va bien.

Cette collusion là est actuellement à la manoeuvre, nous en avons ainsi un bel exemple. Tout ce qui va ainsi vers plus de « tolérance » accroit la force du FNPS. Voir à ce sujet :
http://francoiscarmignola.hautetfort.com/archive/2014/12/26/fnps-le-nouveau-parti-a-a-battre-5520522.html

Je me permet aussi d’y faire remarquer la surprenante, et scandaleuse, déclaration pro FN du nouveau mister Gay élu par les lecteurs du journal Têtu. Un vrai régal.

Pour mettre les points sur les « i », la prévision de Houellebecq pour 2017 est la re-élection de Hollande en 2017, contre toute attente. Nul ne peut ignorer qu’on s’y emploie. A vous de voir.

76) migrants

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/04/reflechir/

a) une suggestion

Oui mais rien n’est inéluctable ni écrit d’avance, et prolonger simplement la situation actuelle, bien qu’intéressant, ne vaut pas vérité, je dirais, forcément.
D’abord, il est possible que l’Europe se ressaisisse: le problème est maintenant considéré comme important en Allemagne, par exemple. L’Espagne et l’Italie sont à un tournant et l’ampleur des changements de mode de vie qui s’annoncent peut tout changer y compris en France.

Ensuite il n’y a pas que l’Afrique noire: le Maghreb a entamé sa transition démographique, même si c’est l’effet contraire qui se manifeste aujourd’hui, les jeunes d’aujourd’hui étant nés avant.
Quand sera t-il de l’Afrique noire ? C’est la grande inconnue en fait, vous avez raison. Franchement j’ai du mal à croire au Nigéria à 1 milliard d’individus et aussi que nous aurions à devoir loger les 3 milliards d’Africains supplémentaires qu’on nous prépare. Il va forcément se passer quelque chose.

Un élément de réponse qui me passe par la tête est que vu le vieillissement chinois, et l’habitude qu’ils ont prise de venir en Afrique, une immigration massive de l’Afrique vers la Chine pourrait être organisée. Entre populations milliardaires, il y a forcément des accointances.

b) encore

@un lecteur attentif
La theorie du choc des civilisations est bien vraie, simplement le choc a déjà eu lieu et à l’avantage de l’Occident. C’est effectivement dérangeant, mais pas pour ceux qu’on croit.

@Daniel Gouacide
Vos anaphrases sur le nazisme sonnent faux. Seriez vous ivre ?
La France et la Norvège eurent (brièvement) des gouvernements pro nazis, la Suisse eut une politique ambigüe à l’égard des nazis, bien que effectivement non nazie. Par contre le Japon, allié de l’Allemagne, se rendit coupable de crimes de guerre abominables qui lui valurent une bombe atomique. On ne voit donc pas bien ce que vous voulez dire.
Si il s’agit de refuser toute collaboration avec une Allemagne nazie, nous sommes d’accord, pas quand il s’agit d’un pays ami depuis soixante neuf ans, et avec qui nous allons recommencer à négocier, dès que les fantoches mitterandiens qui nous occupent seront renvoyés.

@koufra
Pour ce qui concerne l’invasion comme vous dites, bien qu’elle soit encore mesurée, elle est suffisante pour que ce soit au niveau Européen qu’elle doive être traitée. Pour cela il faut changer ou du moins faire évoluer certaines politiques. Ainsi il faut aider la Grèce et l’Italie trop seule à recevoir tout le flux pour l’instant.
Se replier sur son petit pré carré est une erreur: d’abord cela voudrait dire abandonner Venise, ce que Vivaldi ne nous pardonnerait pas, et puis surtout renoncer au jambon de Parme.
Tout cela pour dire que l’Europe est pour nous tous une occasion première d’échanges et qu’il nous faut les faciliter, et donc les protéger. Nous sommes l’Europe, Nous sommes le peuple, et Nous devons faire ce qu’il faut.
D’où la nécessité absolue de politiques communes, voir plus haut.

Un point fondamental est de trouver la bonne manière d’en parler. Ce n’est pas encore le cas, et je ne suis pas un exemple. Maxime est conscient du problème: comment parler de la chose, calmement, tant qu’il en est encore temps, de manière à mettre en oeuvre, raisonnablement, les politiques nécessaires et contrôler l’avenir ?

Il faut par ailleurs comprendre, que pour certains, le problème n’existe pas: il n’y aurait pour eux aucun inconvénient à ce que s’installent en Europe des centaines de milliers, voire des millions de natifs d’autres continents qui pratiqueraient d’autres religions et suivraient d’autres lois. Là est le débat.
Ceux qui sont conscient du problème sont d’abord des gens épris de paix. Ils ne souhaitent pas le retour des violences terribles dont ils suspectent et redoutent l’avènement.
Au passage, le fameux Zemmour dont je dénonce par ailleurs certains des autres points de vues, pense cela et il n’a pas tort.

77) Légion d’honneur

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/01/02/refuser-la-legion-dhonneur-et-alors/

a) Piketty

Le premier couac de l’année (après les voeux de Hollande qui rétablit les galères pour les jeunes sous la forme de service militaire non rémunéré d’avenir, pardon j’ai pas vu les voeux).
Piketty participa à la campagne de Hollande en 2012 avec comme rôle, c’est qu’on lui avait fait croire, de réformer la fiscalité.
Spécialiste de la question, le monsieur fut éconduit une fois le pouvoir obtenu et depuis s’en plaint amèrement partout.
Le coup de pied de l’âne, en quelque sorte, l’attribution de la légion d’honneur étant simplement un moyen de s’attirer les bonnes grâces du renommé fiscaliste, car il faut bien le dire, on avait à se faire pardonner sur ces questions.
De fait, toute l’histoire nous permet de se souvenir de ce que nous avons déjà payé et surtout, ce que nous allons payer cette année, en plus. Un couac, donc.

Au sujet de la renommée de Piketty, il faut tout de même préciser plusieurs choses, d’abord que le monsieur est infatué de sa personne à un point qu’on n’imagine pas. Normale Sup Ulm, Docteur en tout, ouvertement candidat à toutes les prébendes (il fut hélas pour lui doublé au collège de France par son ennemi idéologique Philippe Aghion, beaucoup moins connu), à tous les prix, dont le Nobel bien sur, son succès de librairie aux US et son parrainage par la gauche Américaine (Krugman par exemple) en font un très grand de la contestation mondialisée du capitalisme. Ce milieu là, parfaitement bourgeois, parfaitement fortuné, parfaitement hypocrite est l’équivalent de notre gauche caviar, mais à la puissance dix.
On taira par vice la plainte pour violences conjugales que porta contre lui Aurélie Philipetti en 2009, depuis reconvertie dans l’amour avec d’autres genres d’économistes, Montebourg en l’occurrence; je voulais simplement illustrer le coté mondain du personnage et la complexité des relations humaines dans ces milieux.
On passera aussi sur les obsessions et les théories du savant maltraité par la République: en vertu de calculs truqués et de simplifications comptables abusives (on ignore les transferts sociaux et on compte l’immobilier dans le capital) il se permet de démontrer au monde que les riches gagnent trop et les pauvres pas assez, tout cela pour justifier, je vous le donne en mille, une augmentation des impôts à sa façon, le monsieur sans doute voulant nous séduire, nous qui hélas le sommes déjà sur ce point.

Les ministres qui réagirent par tweet à son refus (Mandon, Le Foll, Lemaire) et qui donnent donc à voir le fameux couac, utilisent des arguments savoureux, respectivement : c’est un chercheur ignorant de la politique, ses réformes sont inapplicables car trop complexes, il n’aurait pas du choisir la date du 1er Janvier pour refuser la médaille.

Pour communiquer à ces sujets, je me permettrais donc de rappeler respectivement que le degré d’impréparation et d’amateurisme de nos dirigeant actuels fut maximal, jamais vu dans l’histoire de la république, que la complexité administrative introduite par les deux réformes de ce début d’année (tiers payant et pénibilité) est extrême et ce ne sera pas Mandon chargé de simplifier qui vous le dira, et pour finir que la secrétaire d’état au numérique, spécialiste du choix des dates, vient d’orchestrer entre Noël et le jour de l’an une censure de l’Internet supplémentaire, parfaitement liberticide, et de plus horriblement pénible à appliquer pour les opérateurs maintenant en charge d’espionner leurs clients.

Voilà, ça commence bien.

b) on me reproche de traiter piketty de bourgeois

@frederic_N
Le milieu « bourgeois » que je dénonce est celui de la gauche mondialisée, multimillionnaire, officiant à Washington, en rupture totale avec les prétentions socialisantes et égalitaristes du brillant économiste, qui se trouve donc être un mondain, un hypocrite et un imposteur, acteur important du milieu humain nauséabond aujourd’hui acharné à ruiner mon pays.
Que les monstres de ce marécage se refusent la légion d’honneur entre eux me fait rire.
Que des spécialistes de la fiscalité qui me spolie se méprisent entre eux publiquement aussi.

Loin de moi l’idée de critiquer votre classe sociale, naturellement.

@espritlibre
Je vous reporte à mes appréciations sur la morale personnelle du donneur de leçons qui voulut et veut toujours, c’est sa thèse, que dis je, c’est son caractère, augmenter mes impôts.

Pardon de passer directement au point Godwin, mais qu’au nom de la défense de Depardieu, Zemmour, Gaucher, on excuse Hitler, voilà qui me parait une rhétorique étrange. Je veux dire : aucun rapport et je vous en pardonne donc.

Quand à la polémique économique, vous avez raison, c’est l’essentiel et elle est de première importance.
Laissons les experts parler.
http://www.lopinion.fr/13-mai-2014/philippe-aghion-theorie-piketty-est-contestable-ainsi-que-l-analyse-empirique-qu-il
Il furent tous les deux candidat à une chaire au collège de France, et le moins que l’on puisse dire c’est que le débat fait rage au plus haut niveau. Moi sur ce sujet je suis de l’avis d’Aghion.

Bien à vous. La vie est un combat.

c) une victime s’excuse

@françoiscarmignola Je reçois votre pardon avec tout l’intérêt qu’il mérite, cela va de soi. Mais comme d’habitude, vous allez beaucoup trop vite et vous faites votre petite affaire en trois phrases, là où il faudrait prendre son temps. Nous aurions pu, vous et moi, éprouver quelque plaisir à nos roucoulades, si au lieu de dégainer votre petit Hitler un peu mollasson, vous aviez mis un peu d’amour et beaucoup de vigueur dans votre « raisonnement ». Malgré la force de votre déclaration, vous voulez vous « venger » car « la vie est un combat » écrivez-vous, je sens poindre un début de frustration. Ressaisissez-vous.

d) je la repousse

@espritlibre
Vos métaphores amoureuses sexualisées gênent ma pudeur réactionnaire: ne seriez vous pas, vous aussi, un soixante-huitard libertaire FNPS ?

Par contre ma frustration est totale, là vous avez raison. Heureusement qu’il y a la musique de Bach pour nous préparer à la fin du monde qui arrive !

En Résumé (4)

La suite du projet éditorial séculaire (jouissif pour un égocentrique de se relire).

https://francoiscarmignola.wordpress.com/2015/05/14/en-resume/

39) Un sondage sur les élites

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/02/28/ecouter-les-francais/

Le sondage assez vague au demeurant, ne montre aucune remise en cause des institutions, ni de la démocratie, au contraire. Moins que jamais, à mon avis, le problème des institutions ne se pose.

Au contraire, et cela me semble-t-il est absolument patent, les institutions de la Vème République se montrent incroyablement solides et assurent au pays une stabilité politique miraculeuse qu’il ne mérite pas.

Où serait on si des partis élus à la proportionnelle se disputaient les ministères la main sur le coeur? Et bien au bord de la guerre civile, comme cela fut le cas dans le passé.
Comptez l’abandon de 40 qui fut aussi (on parle ici de l’étrange défaite de Bloch) due au mépris mérité qu’on vouait aux partis, comptez la glissade de 58 qui aurait pu finir par un vrai coup d’Etat.

Ces classes politiques là, celles de la proportionnelle des III et IV ème Républiques ne méritent que le mépris de l’histoire, et cela surtout du fait de ces institutions contraires à la marche de la société Française et dont nous nous sommes débarrassé. La classe politique d’aujourd’hui n’est pas meilleure, mais au moins est elle tenue en laisse, ses petites disputes ridicules se réglant à la cravache plutôt qu’au larmes de désespoir d’un Tardieu ou d’un Mendes France.

Il ne reste plus qu’à les faire travailler, ce qu’elle ne font pas, et c’est le problème d’aujourd’hui.

C’est ce que demande les Français d’ailleurs: plus que jamais, il refusent, et c’est un peu ce que vous dites, les postures ridicules et les hypocrisies sans actions, ni résultats, de la quasi totalité des hommes dits politiques de ce pays.
La question est alors de savoir qui travaille, qui propose, qui a envie de bosser ? Qui a des programmes, des actions, des experts et des propositions chiffrées ?
On a vu, et ce fut la catastrophe de 2012, que les personnes qui s’installèrent aux commandes étaient totalement non préparées. Des amateurs sans culture, sans volonté, sans projet. Trois ans déjà, absolument foutus, avec une situation maintenant caractérisée de déclassement.

Il faut que des véritables politiques soient mises en oeuvre, avec autorité, avec constance. Tout le monde sait bien que c’est nécessaire. De plus, maintenant, le temps des gentillesses est terminé; ll va falloir se livrer à des (petites) brutalités qui pourraient faire piailler les étourneaux.

40) Désespoir

a) FNPS

Nous sommes le 4 Mars, et je ne peux m’empêcher de commenter les réactions de Taubira et Valls à l’attaque FNPS dont je suis un fantassin.
La très cultivée guyanaise a trop lu les poètes de ses iles: l’expression « déchet humain » était utilisée par les nazis(Dreck Mann) . Et bien c’est une marque supplémentaire de son manque de vraie culture et donc de son laxisme.
Franchement, l’expression « tract ambulant du FN » était drôle, et surtout, à ce propos d’autant plus, vraie. Que tout l’exécutif consacre sa journée à colmater les brèches dues à notre offensive me réjouit grandement.
Et puis, l’éruptif ibérique, le pétochard indigné qui péta les plombs à l’assemblée aujourd’hui même, l’index pointé pour défendre sa chérie de la jungle, et bien il fut lamentable, merci à lui de confirmer tous mes jugements, et de justifier toutes mes insultes.

b) avec aussi

Et pour en rajouter une couche mais en deux passages, hélas, pour une journée (le 3 Mars) qui fut réjouissante et décevante.
Réjouissante pour l’affirmation unanime, et c’est le discours de campagne des départementales, que PS et FN font cause commune. FNPS dit l’UMP à raison. La description de Taubira comme « tract du FN ambulant » est une formule particulièrement heureuse, et particulièrement vraie.

L’incroyable déliquescence du honteux conglomérat de crétinisme ranci qu’on appelle « la gauche » laisse la vieille France ouvrière du nord à « ça »pour mieux garder ses bobos, ses profs et ses employés territoriaux (plus pour longtemps) dans la haine du racisme.

C’est là que Sarkozy se fourvoie, (il ne pouvait s’empêcher de ne pas comprendre quelque chose). En discutant de je ne sais quoi avec le CFCM. Profitant de la charge heureuse du FNPS contre les frères musulmans, il veut récupérer les mosquées et va (avec NKM) ressusciter sa création, qui avait voté à 90% contre lui. Quel andouille: la seule voie est une laïcité dure, anti religieuse (et non pas anti famille ou pro homosexuelle comme le FNPS) et strictement nationaliste; évidemment.
Plus que jamais, il ne faut que ce perdant se présente, il a la poisse.

c) et encore

@espritlibre
Vous avez du bien rire en lisant le monde aujourd’hui: ma thèse fut démontée cruellement par les experts du monde et du cevipof. Inféodés au président, acharnés à détruire Fillon, tous les jours à leur bureau de l’Elysée, ils travaillent.

Un chiffre:54% des électeurs du FN votèrent UMP. La moitié donc firent élire Hollande. C’est précisément ce que je voulais dire. FNPS.

L’accusation fait très mal en fait, Mandon (Secrétaire d’Etat à la simplification, depuis peu à temps plein dans le commentaire médiatique car son travail fut simplifiée aussi) s’emploie à colmater la brèche.

Marine LePen croyant séduire, se prépare à affronter la claque qu’elle va administrer à son partenaire PS: des centaines de face à face avec l’UMP, qui pourrait bien, donc, (je rêve éveillé,mais si c’est le cas, champagne) se traduire par une sanglante défaite, du FNPS…

d) une remarque désagréable

@espritlibre Et bien les choses sont claires, et c’est tout à votre honneur d’assumer une volonté particulière de peser sur les élections. Et merci pour le message d’espoir, qui change un peu l’ambiance.
Vous voulez donc investir dans les valeurs, le scoutisme, la virilité des pères, le mariage paritaire, bref le comportement et la force d’âme. Pas beaucoup d’économie ni de géo politique là dedans, même si bien sur cela doit vous intéresser un peu.
Comme on peut penser que le vote en faveur d’un parti ait un rapport avec les thèses qu’il soutient et bien sur, on en parle assez ici, avec les comportements humains de leurs dirigeants, allons y voir pour votre tactique.

D’abord les politiques, économie et Europe: le FN propose dirigisme et isolationnisme. Même si ce n’est pas clair, et puis on l’a vu avec les socialistes en général en France et en Grèce, on se donne le droit ne pas faire tout à fait ce qu’on a promis, pour cause de réalisme. Bref, pas d’inquiétude, les discours radicaux n’ont vocation qu’à ne pas être appliqués, ils ne sont là que comme préliminaires. Qui se ressemble s’assemble: FNPS

Ensuite la politique: je ne vous referais pas l’exposé de l’évidence de l’alliance objective, elle est aveuglante. Imaginez les stratèges FN en 2012, passionnés par le sort de leur Pays: est il de leur intérêt que le PS passe ou non ? Oui, évidemment et ils firent voter pour lui. Avec sans doute la volonté, tout comme Hollande, tout comme Tsipras, de renégocier. Qui se soutient, s’assemble: FNPS. Merci au passage pour ces deux ans, ce fut un plaisir.

Finissons par les valeurs, c’est peut être important pour vous. Le FN les représente magnifiquement: un vieux père plaisantin (mais cela je ne lui reproche pas) tortionnaire à ses heures, mais surtout , et cela a toujours été un paradoxe très plaisant, libertin dansant et joyeux, multi divorcé, escroc à l’assurance décès, imposant sa famille tel le chef Africain (il y a d’autres expressions pour cela). Famille recomposée par ailleurs, parfaitement libertaire, à la hauteur de l’époque soixante huitarde avec laquelle on veut rompre, parait-il. Multi divorcée aussi, l’héritière s’affiche en public avec son concubin, par ailleurs doté hélas d’un petit cerveau, ses déclarations le prouvent.

En parlant des libertaires, l’entrisme récent de militants homosexuels clairement en faveur de l’évolution de la société par le mariage non paritaire démontre sous les éclats de rire la modernisation de la vieille extrême droite. Un sommet, l’accusation d’ivrognerie portée par le chouchou de la fifille à l’encontre du vieux chef, une manière d’imposer aux masses le respect de l’autorité paternelle, sans doute.

Bref, nous avons là hélas la preuve par l’exemple du cynisme, de l’arrivisme, de la médiocrité, au nom d’idéaux qu’on piétine. Ca ne vous rappelle rien ? La gauche décérébrée, dans toute sa splendeur et son inutilité: qui se ressemble s’assemble. FNPS.

Voici donc ce que je pense de vos choix. J’ai bien noté que vous allez voter au premier tour sans l’once d’un regret pour ce qui à votre avis doit sauver le pays. Et bien vous avez tort.
Et Sarkozy a raison pour une fois: FNPS.

e) avec le commentaire principal

La thèse est subtile, intéressante et paradoxale.
D’abord pour un gaulliste, vouloir revenir à l’arbitrage de l’assemblée pour faire ce que le président ne fait pas est paradoxal, bien sur. Paralysé par des promesses intenables, perdu dans ses errements sentimentaux, le pauvre homme aujourd’hui président n’est effectivement plus en état de gouverner et il mériterait de cohabiter avec meilleur que le trouillard éruptif qui communique mal avec ses frondeurs. On pourrait aussi considérer que son départ soit nécessaire, mais bon, on ne peut pas toujours se contenter de l’évidence.
La thèse est subtile car elle semble vouloir suggérer une possible victoire du FN à la présidence de la république, le sursaut se faisant à l’assemblée, par une union respectueuse de la constitution qui ferait enfin à la barbe de Le Pen, les vraies réformes, sans oublier l’arrêt de l’immigration, qu’il faudrait bien concéder, ce qui est intéressant. Pas mal, un peu sub optimal, mais pas mal.

41) Chrétiens d’orient 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/02/25/le-genocide-des-chretiens-dorient/

Il reste paradoxal de voir que ceux qui dénoncèrent l’odieuse intervention américaine en Irak et ainsi le lamentable orgueil de ceux qui voulaient imposer la démocratie dans un monde évidemment destiné à rester barbare sont (presque) les mêmes que ceux qui pleurent les massacres (barbares) de populations chrétiennes dont ils nous ont expliqué qu’elles étaient protégées par le bon sens millénaire de leurs voisins. Sans parler de l’évidente nécessité d’évacuer en urgence l’Irak décidée par Obama, le prix nobel de la paix qui renonça à la dernière minute à intervenir en Syrie.
L’état islamique Irakien est le résultat direct de la lâcheté et de la non intervention en Irak des Européens (sauf l’Angleterre) et de l’abandon de l’Irak par l’Amérique.
Il est en train de se faire réduire à grand frais et les massacres (et non le génocide) cesseront bientôt.
La planification militaire de la prise de Mossoul est en cours; j’espère que cette fois ce seront des habitants de la région qui s’emploieront, quitte à devoir se battre, à faire la police chez eux.

42) Jours fériés

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/02/22/silence-complice/

a) une remarque

Au sujet des critiques ici formulées contre certaines fois, quelques remarques « désagréables » sont possibles, qui plus est de la part d’un athée convaincu.
Le christianisme est une folie : véritablement ennemi de toutes les religions, y compris de la catholique, il est absolument irresponsable et ennemi de toute logique, de toute administration de l’Etat, de toute politique, de toute violence. Il s’opposera toujours et doit le faire, à toute espèce de différence symbolisée entre hommes, femmes, esclaves ou tyrans. Ce désordre éthique absolu doit absolument être respecté pour ce qu’il est : le seul idéal qui vaille, celui qui gagnera à la fin car absolument souhaitable évidemment.

b) le commentaire

Plus qu’une atteinte à la religion catholique, il s’agit en fait d’une reconnaissance du fait religieux par ses fêtes, considérées comme exprimant un droit des communautés.
On a ainsi reconnaissance, dans un état Laïque, des religions et des communautés construites autour et c’est effectivement absolument scandaleux.

Le fait que certains catholiques l’approuve montre qu’ils se sentent concernés et considèrent qu’ils sont effectivement possesseurs de la fête de l’ascension par exemple, alors que ce n’est et depuis longtemps qu’un jour chômé comme l’état se doit d’en organiser, la date étant choisie arbitrairement ou par référence à des traditions millénaires…

L’amendement, valide hors métropole sera bientôt (sans doute avant 2017) proposé pour la métropole, en vertu du principe progressiste dit de la « fermeture éclair ». Bien joué, son objet, hors loi Macron (le rapport avec l’économie étant obscur) étant bien sur de stimuler un vote Front National jugé encore trop faible.
Bien loin d’un abandon aux charognards, il s’agit d’un quartier de viande donné à sa hyène: qui va le lui disputer ?

L’élan de solidarité inter-religieuse actuelle dont les médias se font l’écho est un effort concerté dans le cadre du maintien de l’esprit du « 11 Janvier », cher aux communicants qui nous gouvernent. Il a pour objet de favoriser le communautarisme, considéré comme inéluctable et donc souhaitable.
Car la gauche est favorable au communautarisme en général: elle en représente un, celui de la communauté des fonctionnaires inutiles acharnée à la ruine du pays au nom de la religion des bons sentiments.
Il faut qu’elle quitte le pouvoir et qu’on la traite comme elle le mérite.

43) La france irréelle

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/02/21/fuite-dans-lirreel/

a) une réponse

@espritlibre
Puisque vous avez l’humeur badine, vous supporterez que je trouve que vous tirez dans tous les sens, et même des cartes ! Prenez garde à ne pas vous tirer dans le pied.

b) le fusil

@espritlibre
Le 49.3 est depuis Sarkozy un fusil à un coup. Il va y avoir des problèmes d’ici Juin sur ce sujet, et en toute rigueur, (on sera après les départementales), il devrait y avoir des problèmes aussi en deuxième lecture. Bref sur les deux points, les élections et la deuxième lecture de la loi phare du quinquennat, les stratégies victorieuses du conquérant futur risquent au contraire de ce que vous dites, de souffrir honteusement, et ce pour notre plus grand plaisir. Au sujet de l’autorité, je crois que le trouillard (les députés UMP n’étant pas là, il parait que la loi serait passée sans problème) Valls en est totalement dépourvu, la preuve. Bref, vous semblez être dans l’irréel…

Que la droite puisse s’abaisser à participer à une (dé)pantalonnade de cette sorte, cela parait tout aussi irréel: la libéralisation des dames pipi ne fait pas un motif de participer à la réforme.
Quand à l’accablante et pathétique accusation de Macron concernant l’immobilisme de l’UMP, elle fut remarquée: l’efféminé freluquet voudrait il séduire par delà le bien et le mal ?

c) La servitude volontaire

@Annick
Passionnante occasion de réaliser ce que La Boetie voulait dire.
D’abord que la liberté est donc possible, puisqu’on ne s’asservit que volontairement, bien sur, mais aussi que la force du tyran est proportionnelle à la faiblesse de la résistance qu’elle trouve, ce qui est une autre formulation, le politique étant le lieu du conflit et non pas de la discussion ou de la sacralisation.
On a vu que Macron avait reculé partout ou s’étaient vraiment manifestés des oppositions fortes (pharmaciens, notaires). Au final il n’a presque plus rien, le 49.3 n’étant que le résultat de la panique du pétochard Valls. Ce pouvoir là peut être poussé dehors, et en plus il le mérite.

d) en réponse  à un clip de noir désir

Le problème avec la recherche vague de responsables à une situation jugée à raison désastreuse est qu’elle peut partir dans tous les sens.
On le voit ici: l’immigration africaine, dont la délinquance propre excède la patience de beaucoup, la révérence exagérée d’un pauvre naturalisé récent à une puissance étrangère qu’il a du mal à qualifier, un petit garçon diplômé millionnaire impuissant malgré ses efforts à convaincre qui que ce soit, un groupe de rock dont le chanteur vedette a tué sa femme à coup de poings…
Au fait le peuple, celui qui, mis au chômage par l’impéritie des gens d’en haut dénoncé par notre hôte, celui qui n’a pas le chance de jouer dans un clip qui met en scène l’ignoble asservissement de ceux qui n’ont pas cette chance (celle de vivre aux crochets de la société, sans travail abrutissant, donc) et bien le peuple il voudrait revoter, pour changer les gouvernants actuels.

44) Le 49 3

a) la critique. L’Hote se plaint de ne jamais s’être plaint des députés, quelle mauvaise foi.

Tout en étant parfaitement d’accord avec les avis exprimés par @Annick et @Duff, je me permettrais de ne pas comprendre votre ire contre le bel article 49 Alinéa 3, qui permet, joyau de la 5ème république, de faire passer des lois malgré le parlement.
Car le parlement, formé des députés dont vous dénoncez jour après jour la concussion, la pusilanimité, voire la corruption est en fait peuplé de débiles nommés par des appareils. Incultes, terrorisés, sous dotés, mysogines, ce ne sont que des libertins provinciaux montés à Paris pour bambocher aux frais de la République. Pour les conduire, il n’y a que la schlague et l’article est là pour ça.
Injustement limité par Sarkozy, le bel article est ici utilisé en première lecture. Il semble qu’il ne pourra pas l’être en deuxième, en tout cas cela va se discuter et l’on va pouvoir se régaler, après la ré-écriture de la loi par les sénateurs, des réactions des frondeurs et des frondés.
Plus que jamais, j’ai envie de revoter, pour changer de débiles et forcer Hollande à partir. Quelle misère.

b) FNPS

@Mich
Votre position est à strictement parler, contradictoire.
Une droite qui pourrait voter la « petite » dérèglementation, et qui ne le fait pas, ce qui fait qu’on renvoie dos à dos les deux partis. Tu votes ou non ? Dos à dos dans les deux cas, contradiction.

Qu’ils s’entendent ou non ils sont pareils, c’est le constat de celui qui fait profiter à l’un des deux partis dénoncés de cette dénonciation désespérante. Qui profite? le PS. Qui fait profiter? l’auteur du faux, archi faux slogan « UMPS », celui qui conclut votre sinistre diatribe, le FN.

Si vous avez la moindre logique, le moindre bon sens, la moindre connaissance des résultats électoraux des vingt dernières années, vous devriez voir que la réalité c’est FNPS: une partie de la droite Française, lobotomisée et manipulée, incapable de réfléchir un tant soit peu à la réalité des choses, fait élire un PS minoritaire, contre ses désirs, contre ses intérêts, contre ceux du pays.
L’effondrement Français est du à eux, à ces électeurs là, acteurs de l’élection des incompétents dont ils se plaignent. C’est eux qui doivent avoir honte: ils sont responsables de leur malheur et du notre.
FNPS.

c) FNPS encore

@Mich
Votre premier paragraphe est conciliant. Le reste moins: renversé ? Vraiment ? Et donc qu’auraient du voter les électeurs de droite des années 2000 ?
Aux municipales, départementales et régionales de toutes ces années qui donnèrent tous les pouvoirs à la Gauche, et pour finir, et parce que le FN était trop dégouté, par la glorieuse présidentielle ou l’on préféra, explicitement, et somme toute avec logique, le pire ?
J’imagine que vous réalisez que vous appelez à voter PS ? Comme l’a fait et le fera LePen ?
Et bien je crois que vous avez tout à fait tort, et si en plus c’est contre votre volonté, alors là je ne peux rien pour vous, c’est vous qui voyez, comme on dit.
Rendre Sarkozy responsable de sa défaite c’est comme m’en rendre, moi qui ait voté pour lui, responsable aussi: vous avouerez que votre sens du paradoxe est effectivement renversant.

Aux élections qui arrivent, j’imagine que vous voterez subtil, renversant, complexe. De quoi faire réfléchir. Je serai plus « bourrin » que vous : parisien, je n’en aurais pas l’occasion aux départementales , mais ne manquerait pas voter aux régionales plus tard, et pour qui vous savez.

Je vous rappelle que la masse salariale des régions et départements a augmenté (inflation et croissance nulle) de 5% en 2014. Il faut bien nourrir la bête. En profiteriez vous ?

45) Je suis copte… 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/02/16/je-suis-copte/

a) on commence

Maxime, pardon, mais votre titre est malheureux: vous n »‘êtes » pas copte, pas plus que « charlie ».
A moins que ce soit vrai et que vous ne soyez effectivement lié personnellement à l’Eglise Copte et dans ce cas je vous prie de m’excuser.
Vous avez choisi ce type d’expression. Et de mon point de vue de bourgeois Européen tranquille anonyme, je me permet d’en rajouter, un peu honteux.

– Les personnes assassinés étaient des migrants égyptiens réduits en esclavage.
– La révolte en Lybie commença alors que Kadhafi était au pouvoir et il ne put la maitriser.

Ainsi donc, et contrairement à ce que beaucoup pensent ou disent et bien sur ce n’est pas du tout ce que vous suggérez mais je tiens à le dire:
Le désordre actuel en Lybie n’est pas du à l’intervention Française décidée par Nicolas Sarkozy mais à l’incapacité occidentale à intervenir au sol en Lybie, après l’intervention en Irak de Bush, hélas universellement condamnée par la lâcheté que vous dénoncez.
Accuser Sarkozy d’avoir déstabilisé la Libye est donc d’être responsable de ces meurtres est une infamie historiquement fausse.
– Le retrait d’Irak d’Obama est immédiatement antérieur et ainsi directement la cause de l’instauration de l’Etat Islamique. Il est donc indirectement responsable de ces meurtres.

– Bush eut raison d’intervenir en Irak, alors que l’ONU, par la faute de la France le refusa, et oui, ces régions du monde ont besoin de démocratie et de paix et non, ces actes ne sont pas liés inéluctablement à la culture de ces régions.
– Vouloir limiter l’usage de la mutilation en public de prisonniers n’est pas une ingérence occidentale qui viole le droit des peuples à disposer d’eux mêmes.
– Il faut que des forces militaires dotée d’armes lourdes, de chars d’assaut et d’avions de combat modernes interviennent en Libye, en Syrie et en Irak pour détruire le plus brutalement et le plus rapidement possible ce qu’on appelle l’Etat Islamique.
– Les pays Arabes suivant semblent en accord avec l’assertion précédente: Egypte, Jordanie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis.
D’autres pays, dont le Qatar, dénoncent vigoureusement le crime en question, qui manifestement révolte profondément beaucoup de gens, bien au delà de l’attentat de Copenhague qui brouille un peu les choses en Europe.

– La vente d’avions de combats efficaces à l’Egypte, maintenant en pointe, est une bonne chose. Que la France la finance partiellement est une bonne chose et la nouvelle tombe à point.
– Un ministre Italien évoque une intervention militaire directe en Lybie. Elle est maintenant nécessaire, sans doute.

b) après une citation de chevenement

@espritlibre
Merci de tenter de me faire subir le gluant et vomitif Chevènement (hélas cela a raté). Vous aviez bien noté mon attirance physique pour le personnage (berkberkberk), ministre de la défense démissionnaire en pleine guerre, anti européen sentencieux et méprisable acteur de tout ce qui m’a rendu honteux d’être son compatriote.
Au sujet de l’Irak, votre souci un peu sentimental de l’exacte vérité vous honore. Sachez que je n’ai pas vos scrupules et que non seulement j’approuve tout à fait la tromperie qui a permis l’attaque mais qu’en plus je méprise totalement le moralisme et la lâcheté qui conduit à déconsidérer ces violences nécessaires. Il est vrai que submergés par les bons sentiments, les décadents européens ne supportent que les droits de l’homme, surtout ceux des tyrans dont ils vivent.
Je maintiens que les américains auraient du rester pour empêcher cela et note que -cela- vous indiffère pour cause de mépris des « bons sentiments ».
Merci pour le « tartarin »: il me fera remarquer que votre tropisme à vous est maintenant presque complètement caractérisé, il ne me reste plus qu’à savoir ce que vous pensez du lâche abandon de l’Algérie, mais je ne veux surtout pas faire d’amalgames, ou pire, remettre de l’huile sur le feu.

c) Après une tentative de défence du vomitif homme d’Etat

@Frederic_N
Vous savez très bien qu’il n’y a pas de discussion sur l’Irak, tant est universellement admis par tout le monde (même par Fillon) que l « Occident » est responsable de la situation.
Mais commençons par Chevenement. Je n’achète du tout votre argument de la nécessaire démission quand on est pas d’accord,
le ridicule « ferme sa gueule ou… » étant surtout le fait d’un ministre de la défense qui démissionne pour ne pas faire une guerre en cours. DeGaulle était lui en désaccord parce qu’on ne la faisait pas: c’est différent. Les militaires n’eurent pas l’occasion de démissionner eux; ce que fit Chevènement est une désertion honteuse.

Il fut nommé cyniquement par Mitterand (Tapie fut bien ministre de la Ville) à qui il avait donné le marxiste CERES quand il le fallait,
il n’est qu’un personnage de seconde zone, à la fois effrayé et vantard. Il participa à ce qu’il refusa ensuite, bref, une girouette, et aussi un traitre, il mit, avec d’autres, Le Pen au second tour.

Aujourd’hui, complètement gâteux, il n’est que le maitre de Natacha Polony, qui fertilise le débat Français en faisant la promotion de l’alliance du rougeâtre marxisant et du caca d’oie réactionnaire.

Revenons à l’Irak, parce que c’est grave.
Hussein était un abominable tyran, massacreur de chiites à l’écart des médias occidentaux. Il provoqua des centaines de milliers de morts par ses guerres d’agression, chercha à obtenir l’arme nucléaire, et gaza des populations civiles.

Bien plus dangereux et tueur que l’Etat Islamique !
Je maintiens que l’intervention contre lui en 2003 était nécessaire et que la refuser était une lâcheté, motivée en partie par une corruption caractérisée par ailleurs.

Non l’Occident ne s’est pas investi. Par la faute de la France, l’ONU n’y fut pas et la politique solitaire des US fut d’abord catastrophique: on licencia une armée qui alla faire une insurrection sunnite. Ceci contre les chiites qu’on favorisa à tort tant on avait peur de l’Iran.
Puis la situation fut enfin pacifiée en achetant la paix, et une démocratie fut instituée. Obama fit alors partir l’armée. Un pouvoir chiite inepte re-instaura alors la guerre civile et 18 mois après, l’état islamique était à Mossoul.

Tout ceci est dans Wikipédia: se consumer en lieux communs hors des réalités est la marque des opinions publiques occidentales ou arabes soucieuses de leur lâche tranquillité. Elles se refusent de discuter des faits et préfèrent attribuer des responsabilités suivant leurs fantasmes ou leur préjugés racistes.
Quels sont vos arguments et de quels faits parlez vous ?

d) pour finir

Pour continuer d’enfoncer le clou
http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/02/20/31006-20150220ARTFIG00387-autopsie-de-daech-premier-etat-salafiste-du-monde.php

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20140611-irak-soulevement-populaire-local-eiil-jihadistes-armee-sunnite-chiite-tikrit-mossoul-chiite/

Nous voilà dans le « piège ». Un pauvre « spécialiste » se désole tristement tout en livrant des faits indubitables. Là encore, il faut prendre parti et la situation irakienne est tout aussi humaine et compréhensible que toutes les autres.
La situation imposée en Irak et en Syrie au lendemain de la guerre de 14-18 fut bien sur confessionnelle; critiquable ou non ? En tout cas la réalité de l’histoire mis au pouvoir les Assad et Hussein d’aujourd’hui. L’éviction de Hussein menée par les Américains est elle critiquable au même titre ?
Encore une fois, il faut comprendre que les malheurs des hommes sont d’abord du à eux mêmes et que nous (les occidentaux) ne sommes pas responsables des drames survenus lorsque cette funeste religion se déchira dans la violence absolue dès la mort de son fondateur, précisément sur ce territoire là, il y a quinze siècles…

46) Geoffroy Didier (pas possible de le traiter de « Gestapette », on est censuré)

a) on commence

Ce débat est récurrent ici.

D’abord l’introduction de Maxime, au sujet du gentil Didier, que je ne peux m’empêcher d’appeler «  » à cause de sa collusion avec l’ex FN (pro Maigret en plus) Peltier dans la faction « droite forte » de l’UMP et aussi de son coming out forcé par Stéphane Bern.
Un exemple du coté « libertaire » d’une certaine droite, maintenant contaminée par la nécessité du mariage gay, portée par des militants adeptes des nouvelles pratiques.
Il est pour moi, et toutes ses prises de position le montrent l’exemple même de l’arriviste creux, prétentieux et irresponsable qui caractérise une certaine « génération Sarkozy ». Il fut copéiste, salarié 6K euros par mois par lui jusqu’à ce qu’on s’en rende compte: bref, un exemple.

Vous posez la question: à qui profite le FN? J’avoue avoir une réponse simple, au PS. C’est l’évidence, ils sont persuadés et d’ailleurs c’est leur unique stratégie, celle d’un 2002 à l’envers.

Il est vrai que vous y ajoutez certains leader UMP (vous avez tort d’y compter Lemaire, qui appela au ni-ni) parce que selon vous, cela leur permet de cacher leur volonté de ne pas résoudre les vrais problèmes. Ce n’est pas faux, (c’est ce que dit Fillon en gros), mais il y a aussi la volonté de capter le centre, voir le centre gauche. Cela c’est la stratégie de Jupé, et elle a ses raisons. En tout cas, c’est le débat que l’UMP va devoir trancher.
N’oubliez pas aussi que ce débat a deux formes, suivant que l’on est libéral ou pas. Les vrais problèmes de la France sont ils dus au manque de libéralisme économique, aux fonctionnaires et aux retraites trop généreuses, ou bien au manque de valeurs autoritaires, à l’austérité européenne et aux salaires trop bas ?
Sarkozy serait situé un peu là il me semble (en tout cas, il tenta de le faire en 2012) mais on ne sait pas encore. Plus que jamais, il faut qu’il se retire pour laisser place au vrai débat: faut il réformer vraiment la société économie du pays ou non ?

La stratégie du ni-ni, est dénoncée par Challenges avec, à mon avis, une inconséquence totale
http://www.challenges.fr/politique/20150209.CHA2901/doubs-le-ni-ni-machine-a-faire-perdre-sarkozy-et-l-ump.html

Bien entendu, le ni ni est la bonne solution.
Appeler à voter PS (ou FN) en quelque circonstances que ce soit, est une folie, une absurdité, un suicide, qui dis je la connerie suprême et c’est ce que fit Juppé.
Ni-ni signifie que « c’est vous qui voyez ». Dans le Doubs l’autre semaine, il fallait évidemment voter FN et les UMP qui votèrent PS sont des niais, mais tout le monde doit prendre ses responsabilités.
Dans tous les cas de triangulaires, maintien bien sur si possible et ni ni sinon (vote révolutionnaire, donc). Pas de quartier.
En cas de second tour PS FN aux présidentielles, la question mérite d’être posée.
Il y eut une allusion à cela ici, au sujet de l’importance de la législative et j’en suis d’accord. Pour ce qui me concerne, dans ce cas (le ni ni s’applique) je voterai FN, pour tenter une cohabitation agressive et rejouer le match à tout prix. Bref, la vraie guerre, le pays ne peut plus se permettre de mener les politiques présentes ou à venir du FNPS.

La politique ce n’est pas du moralisme, des soit disant idéaux de mes deux, des positions religieuses ou philosophiques. C’est le lieu de la distinction de l’ami et de l’ennemi. L’ennemi c’est le PS.

b) en réponse à un grand sensible,

@espritlibre
ahah ! Ainsi donc le message de la collusion fait son chemin. Je vois que les choses progressent: vous avez donc compris, si vous êtes logique, que l’important est la défaite du parti actuellement au pouvoir, c’est à dire le PS. A partir de là bien des choses sont possibles.
D’accord avec vous pour remarquer que l’UMP ne ne battit pas pour le Doubs, Sarkozy ayant lui choisi de se battre depuis l’étranger, je vous laisse ironiser sur son gaullisme si ça peut vous faire plaisir; Juppé ayant lui choisi de considérer les « madones à pédés » comme ses adversaires principales, à mon avis à tort.
Permettez moi cependant de faire remarquer que le mépris que j’exprime envers le parti dont il me semble toujours que vous ne lui êtes pas hostile n’est pas limité: ce parti est responsable en partie et d’ailleurs beaucoup plus qu’on ne le pense, de l’effondrement auquel nous assistons.
D’abord, en ne votant pas pour la droite traditionnelle, pour avoir fait élire aussi bien en 97 qu’en 2012 le PS qui lui dit merci merci. Ensuite et surtout pour avoir alimenté et conforté la paralysie de l’opinion quand à la question de l’immigration. Il vous faut, et bien d’autres ici, réaliser cela: crée et conforté par les socialistes, il servit de repoussoir et empêcha précisément qu’un débat suivi d’effets ait lieu sur ce sujet.
Comme le lui reprocher? Un commerçant avisé se doit de conserver son fond de commerce…
Je suis persuadé que c’est ce que pense Maxime Tandonnet, parce que c’est le fond de l’affaire.

Et bien, ce débat aura lieu soyez en sur, car il n’est jamais trop tard. L’immigration sera stoppée net, l’Islam considéré pour ce qu’il est, une religion régressive et inutile, et le FN, fétiche de la gauche pourrie, jeté aux poubelles de l’histoire.
Je réaffirme donc que si vous vous tournez vers le FN dès le premier tour, et bien vous avez tort.

c) Francois de Closets

@Annick
Ce matin, François de Closets à France Culture illustrait aussi cette manie bien Française de la « sur généralisation », c’est à dire de la tendance à faire de tout une instance, une réalisation particulière d’un concept général qui s’applique à tous et à tout, la réflexion devant se faire exclusivement dans un abstrait non modalisé.
Cette tendance est, c’est intéressant, le contraire de la méthode allemande, qui consiste à appliquer à tout un concept élaboré a priori ex abstracto dans le pur idéal. Les deux approches sont ainsi de sens contraires, ce qui explique bien des mésententes.
Par exemple, vous, vous considérez équivalents ceux qui accusent l’autre de faire le jeu du FN.
Le trope est constitué et toutes ses manifestions sont semblables et doivent être condamnées en tant qu’issu de lui.
De Closets considère que la droite et la gauche ont fait la même politique d’ignorance du FN et donc se valent, il reprend d’ailleurs ainsi peu ou prou le thème de la collusion FNPS.

La conclusion est inéluctablement pessimiste: tous se valent, celui qui perd gagne, celui qui gagne perd et tout est pareil (c’est en gros ce que vous dites à mon avis). Bien sur vous affirmez et même prévoyez un peu une ligne forte et des convictions, mais tout comme avec de Closets, on ne sent en fait qu’une vague volonté d’union nationale, un sourd désir d’unanimité, une volonté ni droite ni gauche, en quelque sorte.

Est cela le débat ? Un échange de généralisations affirmant l’harmonie des contraires, et donc une nature des choses impossible à modifier ? Inch Allah ?
J’avoue personnellement valoriser ce qu’on appelle l’axiologique, c’est à dire la recherche non pas du bien pur (le logique), ni de l’action bonne pure (l’instrumental), mais l’action bonne, orientée vers la réalisation du bien, la politique, la guerre, bref, ce qui prend parti, ce qui définit non pas l’adversaire, le contradicteur ou l’obstacle, mais l’ennemi, celui que l’on doit détruire.

Ainsi le FN est l’allié objectif et donc effectif du PS dans son maintien au pouvoir injustifié (de Closets le théorise d’ailleurs fort bien, c’est l’histoire du montage de SOS racisme). Il n’y a donc aucune espèce d’équivalence abstraite, mais bien la réalité objective d’un pouvoir exercé par la gauche et d’une paralysie politique de la droite due à cette asymétrie, à cette non-équivalence fondamentale.
Que vous reprochiez surtout à la droite républicaine d’être tombée dans le piège est significatif: on ne s’en prend qu’aux victimes, et jamais aux coupables.
Ils sont pourtant de deux sortes: d’une part des adultes citoyens coupables de sombrer dans le déni des réalités quand à leur volonté politique (quitter l’Euro et expulser 5 millions d’immigrés) et à leur action politique ( favoriser le maintien au pouvoir de ceux dont ils se prétendent les ennemis); d’autre part des adultes citoyens acteurs et responsables de la ruine de leur pays dont il refusent qu’il fasse ce que tous leurs voisins font, au nom du bon sens, de la logique et de la réalité du monde.
Tout cela pour dire qu’il y a des gentils et des méchants, et que la politique consiste à prendre la responsabilité de soutenir les uns ou les autres.
Alors, vous allez soutenir qui à la primaire ?

d) Et pour finir

&Annick
Pardon mais vous me décevez: les primaires de la droite seront ouvertes, et donc à tous, y compris vous. Juppé et Fillon ont insisté, et pour l’instant, malgré les rumeurs, Sarkozy n’a rien fait contre. Donc vous pourrez voter.
On peut même imaginer que « nous citoyens » y participent… Alors ?

47) le rafale (l’injustice envers Sarkozy)

a) la joie

  1. Allons, allons, ne mégotons pas notre joie de voir le Rafale enfin vendu. Il sera utilisé par un opposant résolu aux frères musulmans soutenus par Tariq Ramadan et le Qatar qui l’abrite.
    Je vous recommande d’ailleurs la démonstration en vol de ce magnifique avion Français , que le monde va bientôt nous arracher:

    b) contre le pessimisme fasciné en faveur du SU 35

    Le SU35 qui laissa bouche bée votre ami est une version (très) améliorée du bien connu SU27 Flanker, et le SU37 aussi, qui a encore mieux , la poussée vectorielle. Il s’agit d’avions de la génération dite 4ème, la 5ème génération étant celle du Raptor FA22 Américain et du T50 Russe à venir, évidemment bien « meilleurs ». Le F-22,considéré comme le premier de la classe, un chasseur pur, ne fut pas absolument supérieur au Rafale lors de combats d’entrainement: le chasseur bombardier Français, très manoeuvrant, fut capable de l’abattre virtuellement au moins une fois.
    Le T50 est en développement et ne sera pas utilisable avant au moins dix ans. L’Inde qui voulait un co développement avec la Russie, a finalement choisi le Rafale, la négociation avec la France portant sur l’industrialisation de l’Avion en Inde.
    Il faut savoir que l’Inde eut d’énormes problèmes techniques avec sa flotte SU30, avec des morts de pilotes. Le choix du Rafale par l’Inde fut un camouflet terrible pour les Russes, qui se répandirent en insanités (« les Su abattront les Rafales comme des mouches » ).
    http://supersonique.blogs.challenges.fr/archive/2014/10/20/les-sukhoi-peuvent-degommer-le-rafale-comme-des-moustiques-u-108675.html

    Le Rafale est un avion un peu ancien (les socialistes lui firent prendre dix ans de retard pour tirer profit de la chute du mur) mais maintenant absolument mature et ce pour encore au moins vingt ans. Il s’appuie sur un système opérationnel global complet, qui le rend exploitable pour d’effectives missions de guerre dans tous les domaines possibles et il l’a en dix ans prouvé au delà du possible.. Il est particulièrement simple et peu couteux à opérer et d’une très grande fiabilité. Rien à avoir avec les mig29 ou les su27 du tiers monde, 4 fois moins cher, en entretien la moitié du temps, et dépourvus de vrai radar.
    Il est cher mais pour de bonnes raisons: d’une polyvalence qui ne fut jamais atteinte dans l’histoire de l’aviation militaire, il remplace aujourd’hui dans ses 3 déclinaisons tous les types d’avions de combat Français. Son industrialisation (ralentie par le pacifisme et la corruption socialiste) fut un modèle: quelque pourcents de dépassement à comparer avec l’explosion des couts de développement de l’Euro Fighter ( un chasseur pur, complètement surclassé par le Rafale) ou pire, par ce qui reste LE scandale industriel de notre époque, le calamiteux F35, destiné à équiper l’OTAN.
    La polémique sur le cout et les performances du F35 est permanente au Canada, par exemple.
    http://foxtrotalpha.jalopnik.com/the-right-fighter-for-canada-is-the-super-hornet-not-t-1587492909

    Le F35, monomoteur, et toujours pas opérationnel, sera plus cher à l’unité (+20%) que le Rafale, alors qu’il sera produit théoriquement à des milliers d’exemplaires (on est dans les centaines pour le Rafale). Il est surclassé par le Rafale, et il faut tout le complexe politico-militaire nord américain pour maintenir ce lamentable programme à flot.
    Bref, il est au parfaitement envisageable, techniquement, que le Rafale soit, contrairement à ce qu’on croit, un magnifique succès à l’export dans un avenir proche.
    En tout cas, mon enfance fut bercée par le bruit des mirages, et j’assume complètement la fierté chauvine de voir une belle épée forgée chez nous combattre les ennemis de la France.

    c) rafale encore

    Un point au sujet du Rafale et de Sarkozy. Nul ne peut nier son engagement personnel dans la vente de l’avion à l’export, là aussi il fit son devoir et avec succès, car l’Inde a fini par se décider et cela fut célébré justement. C’est la dévalorisation systématique de ce remarquable succès qui est une désinformation, et elle ne passe pas seulement par une presse corrompue, mais aussi par les bas sentiments colportés par des rumeurs défaitistes hélas trop communes.

    Au sujet de la presse nationale, en accusation pour pas mal de bonnes raisons. Il va falloir se faire à l’idée que l’information que tout un chacun collecte est maintenant principalement obtenue par la lecture de N journaux différents, dont 3N/4 sur l’Internet et qu’il faut trier. Nous sommes donc personnellement responsable de la qualité de cette récolte. Cela soulage la responsabilité des journalistes Français.

    Pour en revenir au Rafale, je suis ravi de sa saveur anti-islamiste, employée avec bonheur en Afghanistan, au Mali, et en Irak.
    Les misères faites en Egypte aux braves démocrates frères musulmans que Tariq Ramadan défend avec opiniâtreté me laissent de marbre. Si ils reviennent au pouvoir, on pourra envoyer un texto à nos Rafales pour leur dire de ne plus démarrer.

    d) calculs

    @bibinou

    Le prix de vente semble correspondre (4 GE pour 25 rafales à 150 ME = 3.7 GE).
    Pas de soldes donc, et la solvabilité de l’acheteur est garantie par les états du golfe (sauf le Qatar).

e) un autre exemple de la défense de gestapette

Pardon d’en rajouter, mais je viens de voir sur Arte (19 Février 2015) Geoffroy Didier se faire contredire par une rubrique « désintox » pour avoir dit à tort que les policiers s’achetaient eux mêmes leur gilets pare-balles… Gestapette aurait elle eu tort ?

48) Une grève est une saloperie

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/02/11/une-saloperie-francaise/

Plutôt que de parler de la saloperie Française, je voudrais ici mentionner une merveille Allemande, en l’occurrence BWV 125 jouée la première fois le 2 Février 1725 (nous sommes à la fois en avance et en retard), lors de la fête de la purification autrement dit de la Chandeleur.
http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_de_la_Pr%C3%A9sentation_de_J%C3%A9sus_au_Temple

La référence au lumières (en général, c’est moi qui le suppose) y sont nombreuses, même si la cantate commence très mal par un choeur déchirant:
Der Tod ist mein Schlaf geworden.
La mort est devenue mon sommeil.

Il y a ensuite l’air d’Alto, splendide mais tout aussi pessimiste (C’est Luther lui même l’auteur).
Par BachStiftung: https://www.youtube.com/watch?v=h0MpV94SJ6Q

Puis heureusement le merveilleusement joyeux:
Ein unbegreiflich Licht erfüllt den ganzen Kreis der Erden.
Une lumière inconcevable remplit toute la sphère de la terre.

Toujours par BachStiftung https://www.youtube.com/watch?v=h0MpV94SJ6Q
Bien faire attention en 2:17 le centre de l’air, qui en fait le termine en 2:57.

Le reste, c’est du Bach pur, pour votre plus grand plaisir, je l’espère de tout coeur,
le célèbre « hahaha haha haha » devant réjouir tout le monde.

Bon Dimanche !

 49) L’élection du Doubs
a) on commence

Mon cher Maxime votre hameçon est un peu gros: un « puissant premier ministre » ???
Allons donc: c’est un président qu’il nous faut, bien sur. A moins que vous ne croyiez vraiment que la situation actuelle est idéale.
Je vous rappellerais que le puissant premier ministre actuel vient de se faire humilier à un point qu’on n’imagine pas: il vient de proclamer une journée entière, sous le feu des kalachnikov, les effets heureux de la politique qu’il mène à Marseille depuis deux ans.
Je vous rappellerais aussi que le président, son responsable hiérarchique, vient de se faire représenter à Washington auprès du président Américain avec qui il est brouillé, par sa partenaire Européenne, celle qui lui refusa la petite renégociation qu’il avait concocté pour se faire élire.
Qu’au passage il n’essaye même pas, après un an de scooter journalier dans son quartier, de régler le monstrueux problème à l’Est de l’Europe qu’il n’a ni compris, ni senti, ni pensé est sans doute secondaire, mais l’esprit du 11 janvier est encore dans l’air, sans doute.
Au fait , la baisse dans les sondages dont je vous parlais il y a peu est bien là… Cela étonne quelqu’un ?
Il y a un président possible, pourtant, mais il est tapi dans l’ombre, tel le destin…

b) on continue

@espritlibre
Comme toujours, la subtilité dans le raisonnement s’avance cachée. Le mot « Système » est pourtant reconnaissable. Il s’adresse à qui ? Serait il un « aiguillon » ? Ou bien une naïveté ?
Pour parler clairement: s’agit il du même « Système » dénoncé à tout bout de champ par Dupont Aignan, Marine Le Pen, et Alain Soral ?

Stalinien moi ? Boudarel moi ? J’ai pleuré quand Fabius a regretté diplomatiquement en 2013 la mort de Giap, l’infâme criminel de guerre. Fabius ? Il avait aussi trahi son pays en 2005 en appelant à voter non. La souveraineté des peuples n’a rien à voir avec la corruption qui les ronge et qui les empêche de respecter les traités que, souverains, ils ont signé.
Car la souveraineté des peuples consiste à s’administrer à soi même les purges nécessaires avant qu’un FMI géré par un Strauss Kahn ne le fasse pour votre malheur mérité. C’est ça la souveraineté, la vraie, la dure.

Quand à votre émission, je n’y comprends strictement rien:
Attali: un fou arriviste, éjecté de la BERD où son mMitterand l’avait nommé, et ce pour train de vie somptuaire. Il vit en faisant des conférences et enfile les perles, il en est à prôner le bonheur de vivre et la méditation; sa seule suggestion: dé-réglementer les taxis (là je rigole, pourquoi pas autoriser le travail le dimanche tant qu’on y est ?).
Polony: une écervelée chevènementiste dont je me suis permis d’analyser en détails un article:
http://francoiscarmignola.hautetfort.com/archive/2014/12/29/penser-avec-son-c-5522376.html
Totalement creuse et stupide, elle matérialise cette gauche pourrissante dont les représentants vont dans le désordre, tant ils sont paumés, nourrir soit l’extrême droite soit l’écologie libertaire soit, ce qui est son cas, les deux.
Pour l’instant, elle est pro zemmour et ultra mondaine: seriez vous séduit ?

Bien à vous.

c) annick

@Annick
Vous parlez du second tour de l’élection, je pense. Je suis désolé, moi, que les électeurs du Doubs, quelque soit leur « appartenance » n’aient pas eu le courage de voter FN, comme cela était nécessaire, de façon à couper l’herbe sous le pied au PS. C’était le sens du ni-ni prôné par Fillon, que je soutiens explicitement. Car dans la guerre, chère madame, il n’y a ni états d’âmes ni réflexions profondes, et il faut absolument que le PS soit empêché de gouverner par tous les moyens légaux possibles. Il faut qu’il quitte le pouvoir et si possible avant terme.
C’est mon opinion, elle est claire, je l’ai manifestée avant le vote. Et dieu sait que je les déteste. Mieux vaut pourtant aujourd’hui un député FN de plus à la chambre plutôt qu’un député PS de plus. C’est ce que je pense.

Maintenant, élargissons le débat et parlons de l »’aiguillon ». Je passerais sur le fait que votre aiguillon sert plutôt électoralement les socialistes, et ce à cause des Juppé etc. Si c’est ce que vous voulez dire, j’en suis d’accord, mais alors vous conviendrez donc que ma thèse, répétée plusieurs fois, s’en trouve confirmée: il y a bien collusion électorale FNPS !
Parlons maintenant du dégout qu’inspire les pratiques diverses de la politique actuelle, principalement depuis deux ans et donc du fait des socialistes. Et bien il convient de s’activer là contre et de l’abattre (le PS). Dans cette affaire, et j’en reviens immédiatement au point précédent, il faut reconnaitre que votre « aiguillon » se trouve en fait le plus fidèle allié du pouvoir en place. Son utilité est donc parfaitement négative.
Vous voulez peut être dire que l’UMP ne donne pas envie de voter pour elle.
Je vous l’accorde (pro Fillon, j’ai souffert mille morts des deux ans de Copé et du retour de Sarkozy), mais là encore il faut prendre parti: l’UMP est composite et c’est là qu’il faut être. Pour qui voterez vous aux Primaires ? Vous hésitez ? Il y a ici de temps en temps des allusions à « nous citoyens »: seront ils à la primaire ?

Il va y avoir des élections départementales fin Mars. Passons sur les modalités et les dates, il s’agissait surtout de reporter le plus tard possible la perte de toutes les régions. Mais il y aura beaucoup de triangulaires: vous croyez vraiment que les aiguillons dont vous parlez vont être utiles au pays? Chaque voix Front National du premier tour sera pain béni pour le pouvoir. Merci ! crieront-t-ils !
Comment vous pouvez ignorer cette évidence: que chaque décision absurde, révoltante et ignoble de la bande de corrompus qui nous gouverne a précisément pour rôle et pour objet de faire monter pour leur plus grand profit, le FN ? Ils se nourrissent de votre désespoir, il vous sucent votre mauvais sang ! Il vous faut vous libérer de cette fièvre, je vous en prie et prendre parti.

A moins que comme Charles Gave et Marine Le Pen vous ne soyez favorable à une sortie de l’Euro. Alors là les choses sont différentes, et je ne peux que suspecter que cela vous tente.
Voilà un vrai débat, bien au delà des petits désagréments apportés par les nouvelles du jour.
Alors ? Si oui, vous êtes, avec Charles Gave, une extrémiste bien plus à gauche que Tsipras lui même: la sortie de l’Euro est une absurdité horrible et si vous la prônez, faites le pour votre plus grand ridicule, cela reconduira les socialistes.
Non pas que Charles Gave n’aie pas d’arguments il en a d’excellents, mais c’est trop tard, le traité de Masstricht c’était il y a vingt trois ans, et j’avais voté contre: il nous faut faire avec maintenant. Comment? C’est toute la question, là encore bien des choses sont possibles, c’est à nous de voir, en peuple souverain, pas en gribouille souverainiste.

Bien à vous

d) à l’attaque !

@espritlibre @Annick
Toujours au sujet de l’aiguillon, du débat que nous n’avons pas, de la souveraineté.
Il est possible que sentimentaux comme vous êtes, vous n’alliez pas au bout de vos (res)sentiments, et ne soyez pas digne du mépris absolu que mérite le funeste défaitisme crypto gay qui anime une grosse bourgeoise dépravée (concubine pluri divorcée, baisant en public la babine du gros cochon méridional qui compare l’enterrement de charb à celui de hitler).
Cependant on discerne derrière vos émois un relent anti libéral, anti européen, protectionniste, pro tsipras, communiste en quelque sorte, qui hors toute opinion affirmée, hélas, semble profiter au parti de la désespérance, à l’horrible collusion FN PS qui, responsable direct de la funeste élection de Hollande, mène la France à sa perte.
Vous avez tort et parlez contre la croix de Lorraine, qui d’ailleurs, vient de perdre de sa visibilité sur la nouvelle mise en page de ce blog.

e) on veut me faire des reproches

@Annick
De quel débat parlez vous ?
Quelles opinions avez vous exactement, qu’il faudrait deviner avec pénétration, à partir d’états d’âmes complexes exprimés dans la brume encore et encore ?
Les seules références dans vos écrits à quelque chose d’objectif, de saisissable, concernent le FN, cité encore et toujours comme un aiguillon , un exemple à méditer (ou à suivre, qui sait?). Le « capitalisme de connivence » , la « souveraineté des peuples » sont des mots clés de l’extrême droite figurez vous, et vos lamentations perpétuelles y font penser, en permanence. Si vous avez des opinions positives et un parti à prendre, nous serions ravi d’en prendre connaissance, cela nous permettrait d’en « débattre » comme vous dites. Quand à la recherche de la vérité et des causes, permettez moi de vous dire que je la vois sans résultats tangibles, sinon une sinistre désespérance qui ne mène qu’à ce que redoute maintenant explicitement notre hôte: un 2002 à l’envers, que vous semblez souhaiter confusément, et si je me trompe, dites le. Alors, à la primaire, vous voterez quoi?

 50) Le Doubs

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/02/09/le-desastre-politique/

@maxime: vous avez raison le risque est réel: c’est le scénario « houellebecq », paradoxal et désespérant. Juppé considère le FN comme l’ennemi principal, il faut donc voter PS. Limpide.
Pourtant, il y a beaucoup d’autres « positions » possibles.
D’abord, vous avez encore raison, il n’y a pas d’adhésion effective au FN, pas plus qu’au PS, avec qui il se compare à un point qu’on n’imagine pas.
Les sondages le montrent, on vote FN pour ne pas voter sérieusement, pour se défouler, pour manifester, et pas du tout pour approuver une capacité de gouverner, une capacité de résoudre des problèmes: ceux ci sont définitifs, inéluctables. Le FN c’est l’enfer et nous y sommes déjà, pour toujours. C’est le point de vue de la gauche éternelle: le monde est mauvais, pour toujours et il faut le célébrer, par son vote.

Pourquoi diable a t il perdu dans le Doubs ? Tout était en place pour qu’il passe: la non gravité de la chose (un député FN abstentionniste de plus, la belle affaire), l’intérêt de la chose (un député socialiste en moins, une occasion d’abréger nos souffrances de plus), le scandale que cela aurait provoqué (une manif charlie de plus, organisée immédiatement), bref, que du bonheur. Et bien ça a raté hélas, serait ce que, comme le dit @espritlibre, qu’il était « tout seul » ?

Ensuite, @lecteurattentif a raison lui aussi: c’est un parti qui n’est pas plus interdit qu’un autre, et qui a donc a droit au (mépris)respect. De fait il n’est pas « politique », il ne vit que de l’absence du politique.

Pourtant il a perdu, au bénéfice de notre adversaire, la gauche, et c’est ce qui vous désespère, et vous avez raison. Tout seul et respectable, il n’est qu’un repoussoir, un allié objectif, de notre seul ennemi, la gauche.
Ah que les perdants de droite rêvent de pouvoir, comme les perdants de 2002, voter pour leur adversaire politique, afin de célébrer leur impuissance et perdre enfin avec de bonnes raisons !
La sénilité et la lâcheté d’un Juppé : en 95, en 97, en Novembre 2012 et en Février 2015 ! Pourquoi pas en Mai 2017 ?

Bon parlons clairement, et je crois que c’est ce que voulez dire: il (le FN) ne sert que la gauche. Il faut identifier son ennemi principal, la gauche, et voter pour sa ruine effective dans tous les cas. Cela s’appelle la politique: l’action déterminée menée pour anéantir son ennemi. Car la gauche est notre ennemi, elle ruine notre pays, il faut qu’elle parte pour que de vraies politiques soient mise en oeuvre. Vous voulez le programme ?

51) Daech

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/02/08/daesh-ou-la-defaite-de-la-civilisation/

MT a un coté déprimé, on le lui signale d’ailleurs.

a) on commence

Oulala ! Vous revenez du Japon, vous. Et ils n’ont pas apprécié du tout ce qu’on leur a fait.
Je serais, pour une fois, moins véhément que vous, et au risque de vous irriter, voudrais faire des remarques sur les termes que vous employez.
D’abord le mot « Daesh », proposé par Fabius, a l’inconvénient et l’avantage de ne pas dire « Etat Islamique », le reste du monde dit « ISIS », au moins le mot « islam », revendiqué par les personnes en question est présent. Il y a une règle générale du discours que les gens ont toujours le droit de se qualifier eux mêmes, même si ils mentent ou exagèrent: cela est l’expression de leur liberté, donc d’une forme de vérité. Ceux qui disent que l’Etat Islamique n’est pas musulman se trompent donc un peu. Je dois dire que cela n’est pas pour me déplaire, cela fait un argument supplémentaire pour déconsidérer une religion dont une partie des adeptes ont des comportements critiquables.

Ensuite la question de l’humanité. Je suis (humblement) en désaccord total avec les conceptions qui retirent « l’humanité » à qui que ce soit. L’humanité ne se décerne pas, elle est le fait des humains quelque soit leurs comportements, sexes et conditions: c’est ce que mon vieux fond chrétien me pousse à croire sans restriction aucune.
Pour mémoire, beaucoup de peuples dits barbares utilisent le mot désignant leur peuple (à l’exclusion des autres) pour qualifier l’humanité, réduite ainsi à leur petit ensemble familial.
Ce qu’on appelle la civilisation a rompu avec cette habitude linguistique: tous les humains du monde constituent l’humanité, point final.
Hélas, pour des raisons rhétoriques, et au nom d’une forme de bien-pensance, on a pris l’habitude de qualifier d’inhumains » certains comportements de certains humains, ce qui est paradoxal, et donc en toute logique, de retirer le qualificatif d’humain à ceux là.
Et bien c’est à tort !
Les juifs ne furent pas déshumanisés dans les camps, ce sont les nazis qui croient cela et d’ailleurs pour les nazis, les juifs n’étaient pas des humains, et c’est bien pour cela qu’on pouvait les traiter de la sorte. Les nazis ne furent pas déshumanisés non plus par leurs actes, ils le crurent d’ailleurs car cela devait faire d’eux, à tort, des sur hommes. Bref, croire à la déshumanisation, c’est épouser le nazisme, pardon du point Godwin.

Ensuite, et là mon fond chrétien catholique se déchaîne, le salut et la rédemption sont toujours possible, du fait même que l’on reste humain, par définition. Soustraire à l’humanité c’est se mettre à la place de Dieu, aujourd’hui on dirait la Nature, c’est à dire refuser à tort l’essence du réel, qui contient le mal.

Pour finir, il n’est pas exact que le reste du monde reste tout à fait sans rien faire. Des missions aériennes tuent avec brutalité (et bonheur) un certain nombre de ces méchants hommes. De plus, il semble que pour une fois, une partie du monde arabe ait envie d’en finir avec ce type de piraterie.

Car c’est une piraterie, en fait, Maxime: il y eut au XVII ème siècle des états pirates aux Antilles. Ils furent réduits par la force et tous les pirates capturés pendus. Le drapeau noir des islamistes ornera bientôt les tee shirts de nos petites filles, les beaux caractères arabes étant plus esthétiques que les têtes de mort.

Cela étant, il y aura des efforts à faire, des Rafales à armer, des budgets militaires à augmenter, des militaires à respecter et à encourager. C’est une guerre, il faut la faire sérieusement.

b) et tchoc

@curmudgeon : d’accord avec vous. Il s’agit d’une barbarie classique du type piraterie. Son exercice de la terreur est assez logique, et a pour but de terroriser les populations qu’elle asservit à l’assyrienne. C’est par la peur de cette violence là que les troupes irakiennes se sont débandées lors de son arrivée, qui a d’ailleurs suivi immédiatement le départ des américains.

@espritlibre
Vous parlez de peur, il semble bien que votre discours un peu décousu la manifeste.
Vous opposez lutte pour l’islam et faiblesse des bobos. Parlez plutôt des familles des bobos, ceux qui se sont opposé à l’attaque de l’Irak en 2003 ou qui exigent des indemnités pour la mort de leur fils soldats. Eux, les soldats, ils se sont parfaitement bien tenus en Afghanistan et au Mali, sans parler du bobo qui a maitrisé à mains nues coulibaly 2. Honneur à eux et honte à ceux qui réduisent les budgets militaires.
Revenons à l’Irak: toutes les intuitions de Bush au sujet de sa situation réelle se sont révélées justes. La cruauté et la barbarie de Hussein ne pouvaient que déboucher sur un tel désordre et seul une présence militaire mondiale pouvait l’empêcher. La lâcheté de la France de Villepin et de Chirac, plus l’abandon prématuré de Obama sont responsables de cette situation. Vous le dites, d’ailleurs, (vous parlez de responsabilité des occidentaux) mais il me semble que vous ne partagez pas la même interprétation que moi…
Maintenant, il va falloir, c’est inévitable, y revenir, je veux dire -au sol-.

En plus vous vous contredisez, vous parlez du choc de civilisations comme d’une vue de l’esprit, tout en affirmant qu’ISIS est un Etat avec une administration. Bien que je partage vos vues sur les problèmes que pose une immigration hors contrôle, y compris les problèmes de loyauté, je ne crois pas qu’ISIS représente quoique ce soit, sinon le désordre des esprits dans le monde musulman, en pleine explosion, du fait de l’inadaptation totale de leur culture traditionaliste avec le monde moderne.
Et là je ne parlerai pas uniquement des égorgeurs qui ne sont que les symptômes du mal. Il s’agit du terrible sentiment de perte d’identité d’un monde qui réalise à quel point il a perdu le fameux choc de civilisations. C’est pour cela qu’il ne faut pas avoir peur: ce sont eux qui ont peur. De perdre leur chère tranquillité orientale autoritaire, leur chère religion qu’on ne peut pas contredire ni moquer. Et bien il va falloir qu’ils se débarrassent de tout ça.
Nous devons les y aider: interdiction du voile à l’université (un prof l’a rappelé récemment, c’est insupportable), suppression des subventions aux diverses mosquées, limitations des pratiques rituelles et du jeune en entreprise.
N’oublions pas d’augmenter les budgets militaires, il y a de l’argent à dépenser utilement en munitions destinées à traiter des misérables.

52) UMP 

a) le doubs

Au sujet de l’élection du Doubs.
D’abord les propos de la candidate du FN, en 1996 (il y a 19 ans), au sujet d’un écart de son maitre
« Rien dans les propos de Jean-Marie Le Pen sur l’évidente inégalité des races ne tombe sous le coup de la loi. »
Ce discours,évidemment monstrueusement raciste, ne peut qu’attirer la révolte des vrais hommes courageux, passionnés par le sens des mots, la justesse des attitudes, l’honneur de la pensée, le bon sens et la révérence aux civilisations huns et bantous qu’il ne faut pas stigmatiser, ni couvrir d’huile en feu, ni bien sur amalgamer, je ne vais pas vous faire un dessin.

Et bien la brave dame est une victime et en tant que telle a tous les droits: non seulement une cérémonie militaire dans la cour des invalides, maintenant systématiquement utilisée pour tous les accidents de voiture impliquant des personnages importants (dont Stephane Hessel, Pierre Mauroy et Raymond Aubrac plus les victimes de l’accident d’avion espagnol, juste après les policiers de l’esprit du 11 Janvier), mais aussi les vivants injustement accusés de dérapage: Il convient donc d’y mettre aussi Dieudonné, c’est pour bientôt.

Ainsi, elle est une victime (encore potentielle) de la collusion FNPS, sachant qu’un seul de deux représentants de la grande alliance pourra siéger, en l’absence de signature du traité implicite qui les unit. Qu’importe ! Si elle gagne par hasard, et bien ce sera grâce à nous.

Bref, dans le Doubs, dimanche prochain, il conviendra de mettre à l’honneur tout ce qui pourra éviter à Moscovici de justifier ses délétères actions, et si cela n’est pas possible d’en souffrir tristement, sachant que cela n’est pas si grave, notre mépris pour tout ce qui a trait à la gauche et ses séides étant maintenant prédominant.

b) Fillon impose le nini

L’affaire, conclue hier soir est magnifique, du moins pour un Filloniste comme moi, ravi de voir mon poulain, minoritaire dans tous les sondages, enfin en phase non seulement avec le bon sens, mais avec son parti. Une sorte de coup d’Etat, et sans sa présence !
La « synthèse » Sarkoziste (faire barrage au FN), parfaitement ridicule, tout autant que la position de Juppé (que faire pour que notre objectif, la défaite du FN, soit atteint ?) : elles impliquaient de voter socialiste, alors qu’il reste évidemment et malgré ce qu’en pense Juppé, l’adversaire principal.
La logique politique en cette période troublée, alors que les socialistes ruinent le pays, ne peut pas être de voter socialiste. Point final, et l’UMP en a décidé démocratiquement, contre certains de ses dirigeants. C’est Fillon le patron !

En parlant de démocratie, ce que vous dites au sujet de la déclaration de Juncker est parfaitement désagréable et inexact. D’abord l’adhésion aux traités fut légale et décidée par des assemblées élues démocratiquement. Elle a donc valeur de loi: pacta sunt servanda. Il n’y a ainsi pas d’échappatoire au respect des traités sinon leur rupture. C’est ce que voulais dire Juncker: qu’il n’est pas possible à la démocratie de ne pas respecter des traités décidés démocratiquement.
C’est à dire, et c’est précisément le contraire de ce que vous dites, qu’il est anti démocratique de ne pas respecter ces traités ! A moins que vous ne vouliez les rompre, ce que ne veut personne : ni Hollande, ni Tsipras ni vous. Vous en avez pourtant la possibilité, mais pas le courage.

Vos grognements, vos « renégociations » , vos protestations ne servent à rien: un cabri avec une longe.

c) après une tentative de contournement

@maxime
Désagréable envers le président de la commission Européenne qui ne fait que dire l’évidence et inexact car un état signataire d’un traité n’a aucune espèce de droit à l’amender après sa signature.
Il peut évidemment décider de ne pas respecter ses clauses et donc de s’en retirer. En gros, et c’est le sens de « pacta sunt servanda » un traité, et c’est ce que nous avons signé à Lisbonne, nous oblige à moins que nous ne le dénoncions.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pacta_sunt_servanda

Au sujet de Lisbonne, et de la légende de la trahison de la volonté du peuple, permettez moi de dire qu’elle est lamentable: le traité de Lisbonne est un immense service rendu par Sarkozy à la France: il fut signé par un parlement régulièrement élu (ou étaient les anti européens en 2007 ? Ils avaient sans doute changé d’avis, c’est la démocratie, non? ) et sauva l’Europe en 2011, d’où l’intérêt des alliances. Ignorer ce fait au nom d’une démagogie d’autant plus infâme qu’elle est partagée à égalité par tout ce que l’opinion compte de fascistes et de communistes est d’une tristesse infinie.

Il y eut une polémique ces dernières années à l’extrême droite sur la question de la sortie de l’Euro et aussi de l’Union Européenne qui serait « impossible ». Tout est prévu pour cela: il suffit d’appliquer d’appliquer les clauses du traité: cela est possible et d’ailleurs souhaité par certains. Simplement, le traité une fois dénoncé, les contreparties signées par les autres ne s’appliqueront évidemment plus du tout, et cela brutalement, si vous voyez ce que je veux dire. Dans le cas de la Grèce, ou de la France d’ailleurs, cela signifierait la plongée immédiate dans le tiers monde, la disparition du fonctionnariat, à l’exclusion des forces anti émeutes, et la fuite immédiate de tous ceux qui ne peuvent vivre de la prostitution, euh du tourisme. D’ailleurs, à part Mélanchon et Lepen personne ne veut cela et surtout pas Stipras! Et encore, Lepen maintenant qu’elle est sous l’influence doucâtre du lobby gay, a peut être changé d’avis.

Le fait est que (Frédéric_N le rappelle avec véhémence) que les Grecs, en fait la totalité de ce qu’on nomme la gauche, et j’y joint moi, son poisson pilote crypto communiste, le FN, croient pouvoir s’éviter les conséquences de leurs mensonges, de leur corruption et de leur démagogie.
Qu’un peuple puisse, au nom de la démocratie, se mentir à lui même au point d’élire des pourris cyniques qui non content de leur avoir promis d’embaucher des fonctionnaires et d’augmenter leurs salaires vont les trahir en rase campagne, brisés par la réalité, est désespérant.
Le plus lamentable, le plus incroyable pour le bon sens, la logique et l’histoire récente est que Hollande lui même a fait le coup : il a fait croire à l’infecte troupe de débiles et d’abrutis qui l’ont élu (52 % de l’électorat tout de même) qu’il allait « renégocier » les traités passés avec l’Europe. Il s’est fait immédiatement bouler comme jamais un chef d’Etat Français ne l’a été depuis Pétain. Depuis il se contente de mentir et cherchant mois après mois des excuses lamentables au fait qu’il ne respecte pas les traités. Cela se voit, cela est insupportable et honteux. Les autres pays, les petits, ceux qui s’y plient grognent, eux. La Grèce est l’un d’entre eux: pourquoi pas moi ?

Et bien parce qu’ils ont le couteau sous la gorge: c’est aussi simple que ça, ils nous doivent de l’argent et on leur a déjà fait toutes les ristournes possibles qu’ils ont accepté, d’ailleurs en signant pour les obtenir certains engagements. D’autre part, ils sont petits, faibles, corrompus, et leur pauvreté, bien que navrante, nous indiffère. Comme nous indiffère, celle, à venir, des victimes des réformes nécessaires (chaque jour qui passe sans s’y décider accroit leur sévérité future) que nous, les riches Français, avons à mener.

53) Le Japon

toujours pas publié:

Le Japon pays raciste s’il en est, se trouve bien être le lieu ou on peut réfléchir à bien des questions.
Le thème du robot, par exemple, au combien japonais, est il, comme on le dit, l’image de ce dont a besoin: un autre obéissant, d’une essence inférieure, et qu’on peut faire travailler sans limite ?

Au sujet du racisme, il y a celui qui frappa, de manière séculaire, les coréens. Mais passons, les japonais ont aussi des journalistes assassinés. Le mot « apartheid », utilisé par un lointain premier ministre Français respecté par beaucoup, pour nommer le responsable générique de ces crimes odieux a t il le même pouvoir d’explication là bas ?

En résumé (3)

On continue l’opus décrit en

https://francoiscarmignola.wordpress.com/2015/05/14/en-resume/

et qui est de (re) produire les commentaires envoyés sur un blog dont je fus banni, ce dont je ne me console pas. En fait si, car la pression d’avoir à sortir des humeurs plus ou moins spirituelles, et ce, jour après jour, est une contrainte quasiment professionnelle. Ne plus y être astreint est en fait une libération. Les réseaux sociaux etc etc.

17) contre les primaires

Un étrange service rendu à qui?

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/07/contre-les-primaires/

La primaire à droite est maintenant inéluctable.
D’abord parce que les errements militants des partis sont devenus insupportables. L’UMP, fondée comme un moyen raisonnable d’unir les deux droites s’est finalement déshonorée avec Copé, Sarkozy et Tron. Comment voulez vous faire quoique ce soit avec les débiles qui votèrent pour la droite Forte, tout en ménageant Morano ? Nous méritons mieux que cela.
Si maintenant vous pensez qu’un premier tour suffit, comme le prétend la vulgate Gaulliste, et bien allons y. Le FN allié des socialistes y fera 25% c’est sur, c’est la stratégie de Hollande.
C’est vous qui voyez. Sachez qu’il y a un autre moyen de choisir ses dirigeants: la force brutale.

18) L’affiche dans le métro

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/06/victoire/

Même si l’affaire est effectivement un peu dérisoire, et que votre « victoire » a bien sur aussi de bonnes raisons, je maintiens que ceux qui savent que l’ultra laïcisme est souhaitable ont perdu un argument: à la première occasion, des musulmans se mettront en avant pour une raison larmoyante quelconque et il faudra batailler.
Le thème de la religion contre l’autre religion est beaucoup plus générateur de conflits que celui de la laïcité, même ultra. A moins que dépité, vous ne vouliez défendre vous aussi votre communautarisme.
Comme cela a été indiqué, l’autre communauté, représentée par un « modéré », se met, pour complaire aux ultras de son congrès à revendiquer le respect de la dignité d’un chef militaire de l’antiquité tardive, pédophile et tueur de juifs, plus des subventions pour construire les minarets de sa colonisation. On va où?

19) les chrétiens martyrisés

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/05/paques-des-martyrs/

Pardon ici aussi encore de vous faire part d’une conception chrétienne du monde qui ne réduit pas les chrétiens à une communauté opprimée en lutte comme les autres pour l’envié statut de la victime de génocide.

Les exactions dont vous parlez, je le rappelle, ne concernent pas que les chrétiens mais aussi des musulmans chiites, sunnites kurdes sans parler des Yézidis ou même de de laïques, eux aussi persécutés.
La « marque » (au sens affiche dans le métro) « chrétien d’orient » est donc suspecte, désolé.

D’autre part, les allusions fines au fait que les dictateurs syriens, irakiens ou libyens défendaient eux convenablement leurs chrétiens font que cette victimisation là est de plus entachée d’une volonté de manipulation politique caractérisée.
Car Hassad, Hussein et Kadhafi sont des criminels, directement auteurs d’exactions similaires et donc responsables de l’explosion de leurs pays respectifs révoltés par des décennies de tyrannies abominables.
Pour finir, les exactions dont vous vous plaignez sont le fait de malfaiteurs qui ont profité directement et immédiatement du retrait des forces américaines dont vous dénonciez la présence. L’Amérique de Bush a détruit Saddam Hussein et celle d’Obama a inventé l’Etat Islamique.

@Michel43 vous avez ainsi absolument tort, du début à la fin de votre diatribe insensée. Sarkozy et c’est son honneur, a eu la peau d’un salopard.

@esprit libre @Annick
Je ne partage pas du tout vos gouts musicaux, mais bon.

@Danjou Annick : vous avez raison, il faut impérativement exclure toute allusion au ramadan sur les affiches RATP. Le secours musulman c’est autre chose, car il faudrait interdire aussi le secours catholique et les humanitaires racoleurs, mais j’en suis d’accord aussi.

@Frederic_N: ce que vous dites n’a rien à voir avec tout ça mais vous avez entièrement raison, et ce d’un bout à l’autre: bravo !

20) Le préfet Lambert

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/04/souvenirs-brises/

@Maxime: vous êtes cruel. Si Lambert est honnête, et sa carrière (nommé préfet en 2013) semble le montrer, il couvre (d’une manière à préciser) ce qui ne l’est pas.
On a donc à décider entre le dessous (Lavrilleux) et le dessus (Sarkozy).
Ce sera la défense de Sarkozy, président de la République au moment des faits.
2 cas, ou plutôt un seul admissible: il n’était pas au courant. Et bien cela suffit à le discréditer. Un président aussi mal informé ne peut pas se représenter. C’est aussi simple que cela.

21) Les élections 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/30/la-seule-question-qui-vaille/

a) une réponse

@Mich
Je partage votre constat. Sauf sur l’Europe, mais bon on parlera plus tard, tout le reste est vrai.

Ainsi donc, grosso modo vous avez raison, il faut se débarrasser de Sarkozy. C’est lui le pouilleux.
C’est ce que je retiens de tout ce que vous dites.
Sarkozy est un hâbleur. Il stupéfia la droite car il fut le seul à oser attaquer le vieillissant Chirac. Fillon réalisa aussi le problème mais n’osa pas secouer le cocotier et se rallia au plus fort, par sens de la discipline. Toujours par respect de la « droite » (les militants UMP, auxquels vous vous prenez, il vous faut vous en rendre compte), Fillon n’osa pas casser ce parti c’est à dire ses chances de le mener à la victoire…
Aujourd’hui il faut réaliser que Sarkozy est le principal obstacle à ce que ce pays remonte la pente. C’est un insupportable corrompu: quand est ce qu’un homme digne de ce nom à l’UMP le prendra de face et lui dira: « dehors!  » ? Il faudra attendre quel nombre de mises en examen, de témoins assistés, d’insupportables pitreries rapportées par le canard enchainé pour que l’on se débarrasse de ça? Valls et toi : dehors !

b) la réaction originale

Et bien vous avez absolument raison !
L’effet Sarkozy n’a pas eu lieu, malgré ses efforts méritoires: on aurait voulu entre 30 et 40 et on a moins de 30. La Seine Saint Denis, le Pas de Calais, le Gard (l’exemple même de la bêtise de d’extrême droite), le Tarn et Garonne… Bref, on aurait du faire mieux. Sans parler des majorités absolues ici et là (on en croit pas ses yeux) et surtout de la Lozère.
A partir de là cela veut dire que beaucoup n’ont pas compris et aussi à droite.
Chef d’une majorité (encore heureux) victorieuse, le petit (hong) roi prépare maintenant son congrès. On peut taper: il y a une fenêtre jusqu’à l’été.
Après il faudra penser aux régionales, et avec un chance que ce soit avec un véritable homme politique, pas un revenant virtuel (y compris de sa mise en examen) cramé jusqu’à la couenne.

22) Chrétiens d’orient

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/27/chretiens-dorient-genocide-ou-eradication/

a) Ici de la musique, et de la bonne.

Un peu en retard, en ce dimanche des rameaux, BWV 54 « Widerstehe doch der Sünde »
(Fais face au péché).
La cantate est attribuée (avec des controverses) au dimanche d’Oculi (3ème dimanche du carème).
Elle « aurait » été exécutée pour la première fois le 24 Mars 1715.
Musicalement, c’est l’une des plus extraordinaires: des dissonances incroyables, presque invraisemblables, pour exprimer la résistance active et victorieuse au « péché » (sünde).
http://www.bach-cantatas.com/Texts/BWV54-Fre6.htm

En douze minutes (c’est l’une des cantates les plus courtes).
Un air d’Alto absolument étonnant, bref, un magnifique chef d’oeuvre.
Bachstiftung en donne un exemple caractéristique.

Il faut considérer l’explication et l’interprétation par et avec Glenn Gould de manière un peu ampoulée (et peu lente, il faut le reconnaitre, c’était encore le moyen âge):

La cantate est aussi jouée entièrement, mais jouée de manière plus énergique, avec décors psychédéliques par:

Laß dich nicht den Satan blenden;
Ne te laisse pas aveugler par Satan ;

Qu’il soit (Bach) remercié à jamais pour de telles merveilles !

b) le commentaire

Hélas Maxime, même si votre révolte est aussi la mienne, et que l’importance du problème justifie une prise en compte qui tarde à venir, il ne s’agit pas d’un génocide, en fait mais d’un ensemble d’assassinats et d’exactions commises par un état pirate à l’égard de ceux qu’ils haïssent, kurdes et yézidis compris (qui ne sont pas chrétiens) et qui doivent fuir impérativement les régions ainsi occupées ou bien se battre sans merci.

Pire que cela: l’expression exagérée détourne l’attention sur ce que la région considère encore comme le principal problème, c’est à dire la présence (et bien sur la responsabilité) de l’Etat d’Israël. Là l’unanimité est faite, et se trouve partagée y compris par des chrétiens qui pourraient y voir l’origine de leurs malheurs.
Car le monde arabo-musulman est atrocement malheureux et se déchire lui même avec une frénésie qui devient dangereuse, vous avez raison. Il convient donc que le monde intervienne et mette fin rapidement à cette monstruosité. Hélas, on parle encore aujourd’hui d’une entreprise « de longue haleine », qui « prendra du temps » (on parle de plusieurs années).
Inutile de vous dire que tout ce qui est chrétien, kurde ou chiite (ne parlons pas des juifs, ils sont déjà tous partis) dans les zones soumises à l’Etat Islamique sera dans l’intervalle atrocement opprimé.

Je rappelle que ISIS prit le contrôle de la moitié de l’Irak en quelques mois dès que l’armée Américaine fut partie. Dire que ceux-ci sont responsables de la chose est donc parfaitement vrai, en ce sens que le président Obama ne s’y est pas opposé, et non pas au sens que la présence des forces américaines dans ces régions ne fut pas nécessaire. (Qu’en termes alambiqués ces choses là sont dites).
En bref, nous sortons de dix ans de déploration dans le monde entier de l’ignoble politique Américaine qui dès qu’elle accède enfin au moralisme et au respect des cultures, permet par là même à la violence de se libérer. Alors ? Il faut (à nouveau ) intervenir au sol ou non ?

23) changer la constitution

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/26/la-france-ingouvernable-et-comment-en-sortir/

a) ma réaction

Ce n’est pas la première fois que vous mettez le sujet sur le tapis, à mon avis à tort.
La constitution de la Vème république est un instrument magnifique forgé pour l’action et que vous critiquez par ce que ce pouvoir là l’utilise pour ne rien faire. L’impuissance et l’incompétence du président de la république sont le fait de la lamentable bouffitude Hollandaise, et pas de la fonction présidentielle. Même si elle fut inconsidérément rognée par Chirac comme vous le dites, elle reste magnifique. Mieux elle est ce qui permettra de redresser le pays encore une fois. Bientôt.

Une remarque générale au sujet de « l’esprit Français » que vous manifestez avec d’autres: quand ça ne va pas, on généralise. La France n’est pas gouvernée ? C’est qu’elle est ingouvernable. Le président est un minable, menteur et lâche ? C’est que la constitution qui définit ses pouvoirs est mauvaise. Un parti démagogique fondé par des collaborateurs, inventé médiatiquement par un collaborateur pour qu’il collabore à son pouvoir atteint 25% aux cantonales ? Et bien il faut changer la constitution.
Il faudrait un peu plus de fermeté d’âme.

Et si on veut vraiment changer quelque chose, on pourrait commencer par changer le pouvoir actuellement en place. Si la Seine Saint Denis et l’Essonne sautent Dimanche, et bien cela fera un argument de plus pour abréger ses souffrances, et surtout les nôtres.
La dette et le chômage explosent et la France saigne. Il faudrait arrêter ça. Au plus tôt.

b) on me répondit

françoiscarmignola, je remets le sujet sur le tapis, celui du pouvoir politique, car c’est celui qui me passionne.
MT

(…)

24) sarkozy contre les cantines hallal

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/25/retour-au-fondamental/

a) une réponse

@Frederic_N
Je n’ai pas votre tolérance qui pourrait passer pour un abandon.
30% de la classe d’âge des moins de 25 ans dans certaines régions (par exemple la région parisienne) est d’origine africaine avec des marqueurs identitaires qui se construisent autour de la viande de porc et aussi, ce qui en est la suite immédiate, de la nourriture Hallal en général.
On est très loin des supermarché « cachers » fréquentés le vendredi par quelques familles vaguement pieuses.

Un communautarisme contraignant se met en place, avec l’économie correspondante. Il est délibéré, prosélyte et envahisseur et s’attaque sans vergogne au culturel alimentaire Français.

Il devient maintenant important de comprendre deux choses: la séparation des populations qui en résulte a pour objet de revendiquer une partie du territoire Français et d’y favoriser non plus seulement des subventions particulières, mais des législations particulières.
La deuxième chose est que cela est maintenant explicitement et clairement considéré par une partie importante de la population (plus de 25% de l’opinion en tout cas) comme inacceptable et révoltant.
Cette révolte se traduit de deux manières: par le développement inéluctable d’un racisme latent qui s’aggrave dans des proportions dangereuses pour un pays développé, et aussi par celui d’une haine politique à l’égard de ceux qui organisent cyniquement la chose, ce qui peut entrainer la rupture du lien démocratique et la violence.

Les partis de droite ont maintenant pour devoir d’organiser dans toute l’Europe une laïcité dure qui favorise -explicitement- la conversion culturelle de l’immigration africaine aux standards européens.
Le maintien sur le territoire européen des modes de vies et des religions africaines doit être explicitement découragé, au nom de l’unité nationale et du maintien de la paix civile. Il faut le faire maintenant, avant que des bombes commencent à exploser dans les marchés.

Oui, cela commence par une lutte explicite contre se qui sépare et qui a d’ailleurs pour objectif de séparer: les interdits alimentaires et tout ce qui tourne autour, les obligations vestimentaires et tout ce qui tourne autour. Interdits alimentaires, jeunes rituels, voiles, séparations homme femme doivent être officiellement bannis de l’espace public: ils ne sont pas des libertés publiques mais des libertés privées, ils ne peuvent ni ne doivent devenir les marqueurs communautaires du clivage de la société.
J’insiste sur le fait que cela doit être « explicite », tout comme la mise en place pour les mêmes raisons d’un contrôle effectif des flux migratoires en provenance d’Afrique: on ne peut faire ces choses là sans le dire franchement, car cela bouscule bien des certitudes et des projets: non, l’Europe n’a pas besoin (ni envie) de l’immigration Africaine sur son sol; non, les populations de la planète ne sont pas libres d’aller vivre là où elles le le jugent bon.

25) Le PS

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/23/la-derive-suicidaire-du-parti-socialiste/

a) la réaction

@Maxime vous êtes décidément très gentil, voire complaisant avec le PS. D’abord il n’a jamais représenté la classe ouvrière: le PC la lui ravit immédiatement à l’origine des temps (le terme SFIO étant donc, et ce dès l’origine, un oxymore parfait, ni internationale, ni ouvrière, et ce jusqu’en 1969!).

Ensuite, son patriotisme fut parfaitement relatif, avant (il fallut assassiner le pacifiste Jaures pour bien se tenir à la guerre) et après (appeler patriotisme l’ensemble des absurdités pro nazies qu’organisa Blum pour le plus grand succès de notre défaite de 40 est tout aussi absurde, sans parler du vote en faveur de Pétain de la chambre du front populaire).

L’anti communisme du PS se vérifia avec l’élection de Mitterand qui les nomma ministres, pour mieux les étouffer diriez vous; tu parles, pour se faire élire: cela nous couta les nationalisations ruineuses et imbéciles qui commencèrent à détruire notre industrie, sans parler du reste…

Vous ne parlez pas de l’invention du Front National, faite par un vichyste patenté, ami personnel de l’organisateur de la rafle du Vel d’hiv. Bref vous avez tout faux : le PS dans son entièreté est un monstre horrible directement responsable à toutes les époques du XXème siècle de tous les honteux abaissements de notre patrie et nous en vivons un.

Quand à la situation je partage la mesure de Frederic_N: elle n’est pas si bonne. D’abord il n’y a pas d’effet Sarkozy: l’UMP fait le même score qu’aux Européennes.
Et le FN est tout de même à 25%, devinez pourquoi Valls commanda un cigare? Il a parfaitement réussi à le rendre important, au besoin en commandant des sondages truqués pour mieux cacher la misère et stimuer le fameux bloc terra nova : fonctionnaires + immigration et apparentés.
Le combat se fait sur le terrain des « apparentés »: les centristes.
C’est pour cela qu’à mon humble avis, il faut absolument être ferme sur l’immigration en passant par pertes et profits le vote ultra marin (…) et convaincre les faux culs islamophobes centristes révélés par le 11 janvier de cesser enfin d’être faux cul.

Il y a encore le second tour et puis les régionales!

b) pour préciser au sujet de Blum

Leon Blum refusa d’aider les républicains espagnols, et réduisit le temps de travail en France pour mieux (des)armer son pays contre l’ennemi qui allait l’écraser. Un stratège. Un visionnaire. Un socialiste. Il fit la défaite, donc favorisa les nazis, et donc se trouve, objectivement, un pro-nazi. Non pas qu’il fut nazi lui même, le pauvre. Pourtant il passa la guerre chauffé, nourri, blanchi, à 100 mètres des misères de Buchenwald, sans rien comprendre, sans rien voir, sans rien faire. Il osa reparaitre en politique pour participer à un autre abaissement. Faut il que ce dont on l’accusa dans les années 30 soit vrai pour qu’il rate sa vie à ce point.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_des_pleins_pouvoirs_constituants_%C3%A0_Philippe_P%C3%A9tain
36 SFIO votèrent contre, et 96 pour !
En tout 569 parlementaires de la chambre du front populaire qui fit de Blum un président du conseil votèrent Pétain. Cela devrait suffire, et hélas, ne suffit pas à convaincre, ni vous ni les autres.

Auriol, Moch, Ramadier: des incapables, des impuissants.
Auriol: ministre des finances de Blum, le président de la république des chrysantèmes qui précéda Coty. Il nomma les responsables de la guerre d’Indochine, jusqu’à la défaite et la capitulation honteuse, comme d’habitude.
Moch médiocre ministre de la période, véritable responsable, plus que Ramadier, de la brisure de la grève CGT de 47 qui vous fait tant vibrer. En fait, un pauvre anticommuniste de gauche de l’époque, dont le cadavre est piétiné par Taubira en 2014: elle exige des indemnités pour licenciements abusifs !
Ramadier: président du conseil qui chuta fin 47, inventeur de la vignette des vieux en 56. Il fallut que soit inscrit dans la constitution de 58 le principe de non affectation de l’impôt pour que l’on cesse ce type de démagogie infâme. Les socialistes s’illustrèrent plus tard avec la retraite à 60 ans, il y a trente ans, pour le bonheur de la génération de minables corrompus qui s’en sont goinfré avec notre argent pour prix de leur révolte de 68.

Des pauvres socialistes, honte de l’histoire. De Gaulle les renvoya dans leurs poubelles en revenant. La génération Jospin après dix ans est revenue avec Hollande…
Que ces misérables soient maudits !

26) Les élection départementales 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/21/des-elections-devoyees/

Il faut bien voir que l’histoire des départementales/cantonales est un peu ancienne.
Soigneusement menée par Edouard Balladur une grande consultation de plusieurs années avait mené à un projet voté en 2010, annulé immédiatement après l’élection de François Hollande.

Après quelques allusions aux économies gigantesques que permettraient diverses fusions, tout fut remis en place, les changements ayant surtout pour objet d’établir une parité élective sexuelle que certains jugent toujours comique et bien sur de barrer l’avenir électoral de Bernadette Chirac, que l’on doit bien considérer comme la cible principale, atteinte, de la (non) réforme.

On vote donc demain. Le mépris que l’on doit porter aux pitres élus en 2012 et organisateurs masochiste de ce massacre est total. Leurs épigones devraient selon toute logique être évincés dès demain soir. Qu’ils disparaissent de notre vue et restent eux et leurs familles couverts des excréments dont ils se sont recouvert eux mêmes. Qu’ils aillent au diable.
Quand aux pitres, qu’ils se dépêchent de voter l’extension de leurs revenus d’après leur défaite: ils vont en avoir besoin. Pour payer l’usure des fouets que nous leur préparons (là je m’égare).

27) Dutilleux 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/20/tout-un-monde-de-cretins/

Désolé mais Dutilleux n’est pas un grand musicien: il ne porte aucune émotion.
Son « hommage à Bach » est une horreur: pas faux, mais moche.
Le reste pareil, hélas.
Alors que Vivaldi, Couperin, Beethoven,Satie, Rachmaninov, Gubaidulin…
Bon il me reste 100 cantates à écouter.

28) Zemmour

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/16/bouc-emissaire/

Eric Zemmour est quelqu’un d’attachant mais il est dangereux. Témoin de l’évolution de la société Française depuis 50 ans, il essaye en la décrivant parfois justement d’en effacer certains aspects. Car il s’agit faire passer des sentiments très actuels, et hélas cela aggrave nos problèmes.

Deux paradoxes pour illustrer son étrange position: il fut apparemment un ami de Bernard Maris, assassiné avec la rédaction de Charlie Hebdo; il confond Pétain et De Gaulle, pour contrer la thèse de de collaboration active de Vichy.
Bernard Maris fut un anti libéral pédagogue qui a profondément troublé les esprits pour notre malheur: un propagandiste de l’économie étatisée, un ennemi de la finance, bref, un communiste.
De gauche, mais économiste de Zemmour…
Quand à la récupération de Pétain par De Gaulle et l’inverse, je m’étais permis de détailler un peu tout cela par écrit:
http://francoiscarmignola.hautetfort.com/archive/2014/10/23/le-petit-zemmour-5474317.html

En gros, Zemmour est effectivement un soutien du FN: un travestissement de l’histoire pour fusionner Pétain et De Gaulle à la limite du soutien à la collaboration, un autoritarisme familial exagéré, à la limite de l’adaptation au tiers monde musulman, un anti capitalisme forcené à la limite de l’adhésion au communisme. Bref, un mélange détonnant, qui veut représenter et consoler le pauvre peuple Français meurtri par la mondialisation.
Et bien cela ne me convient pas dut tout: cette attitude est exactement ce dont le PS a besoin pour se maintenir au pouvoir. Identifier la droite à Zemmour dans l’opinion, c’est reconduire Hollande.

De plus il n’est pas du tout un bouc émissaire: il s’est parfaitement sorti d’affaire médiatiquement.
Il est parfaitement actif et se révèle même utile au passage (un « idiot utile » pour mes opinions) en banalisant la position « claire » vis à vis de l’immigration, c’est à dire que celle ci n’est pas utile et doit être arrêtée. C’est ce que Ruquier se reprochait, et il avait, de son point de vue, raison.

29) le 19 Mars 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/15/les-petites-gens/

a) Ma réaction

Si je puis me permettre d’émettre des points de vues non consensuels.
@Annick
Vous avez absolument raison pour le 19 Mars qui ne peut pas, c’est clair, être une date de célébration de la fin de la guerre d’Algérie. Cela pour les raisons que vous donnez, qui sont toutes exactes. Honte à ceux qui révèrent la prise de pouvoir en Algérie d’un gouvernement d’assassins et de corrompus qui mirent cinquantes années de rapines et de guerre civile à ruiner ce que nous y avions fait sans raisons véritables.

Par ailleurs ce fut en 62.

La tentative de coup d’Etat en 61, elle, fut coupable. Denoix de Saint Marc, y participa, non pas comme chef, mais comme le personnage mythologique qu’il ne cessa jamais d’être. On a raison d’honorer aujourd’hui cet homme, qui fut un brave.
Il faut rappeler qu’il fut fait décoré de tous les ordres de la légion d’honneur par Giscard, Chirac, puis Sarkozy (il déplut à Mitterand, allez savoir pourquoi), puis enterré à Lyon en présence de Gérard Collomb.

Alors que les rebelles, que l’on aurait du fusiller, furent libérés par De Gaulle tout au long des années 60, y compris comme de juste, de Saint Marc, il fallut Mitterand pour que l’on réintègre dans leur retraites (le nerf de la guerre) un certain nombre de vrais traitres à la République, dont Salan, le chef de l’OAS.
Voilà le drame de l’Algérie, et de l’armée Française.
Il fut honteusement clôturé par un ex ministre de l’intérieur de la décadente quatrième république, qui osa affirmer l’identité de la France et de la ruineuse Algérie après avoir collaboré avec l’Allemagne nazie et reçu à sa table (on dit même alors qu’il était président) l’organisateur de la rafle du vélodrome d’hiver.

L’histoire est tragique et partiellement honteuse.

b) Une réponse argumentée particulièrement polie et vivace, bref comme je les aime, et elles furent peu nombreuses:

———–début——————

Annick dit :

Bonsoir francoiscarmignola,

Nous sommes ici pour débattre et chacun peut y écrire selon sa sensibilité, alors bien sûr, que vous pouvez vous permettre.

Lisez d’abord la déclaration d’Hélie Denoix de Saint Marc devant le haut tribunal militaire, le 5 juin 1961 :

http://www.heliedesaintmarc.com/declaration.pdf

S’il fait référence à Challe, c’est parce que Challe avait été chargé par De Gaulle d’engager l’armée dans une opération d’envergure pour vaincre les fells. Ce fut parfaitement réalisé avec les opérations « Pierres précieuses », la France était victorieuse, le FLN battu, exsangue. C’est le moment que choisit De Gaulle pour négocier avec l’ennemi et céder à toutes leurs exigences.
Qui pour nous protéger alors ? Plus personne : l’armée française restait l’arme aux pieds pendant que nous nous faisions égorger et autres joyeusetés que je vous épargne.

Je pose donc la question : qui a manqué à son devoir ? Qui a trahi la République dont mon pays natal faisait alors partie ? Qui n’est pas resté fidèle aux engagements pris ? Qui a manqué de loyauté ?

La tentative de coup d’Etat en 61, elle, fut coupable dites-vous.
Non ! Ce n’était pas coup un d’état, tel que l’on a voulu le faire croire en métropole.
C »était un cri de désespoir, une tentative désespérée de gens sacrifiés pour éviter le pire. Cela, vous ne l’avez jamais compris.
De Gaulle, sûr de lui jusqu’à l’absurde, était certain que les Français d’Algérie ne quitteraient pas leur terre. Il se trompait ; qu’avions-nous à faire d’une terre quand notre patrie c’était la France, et que la France se retirait, sans un regard ?
Non ! rien de coupable de la part de ces hommes qui avait tout à perdre après une carrière tout entière au service de leur pays.
Vous êtes-vous demandé pourquoi ils avaient ainsi risqué leurs vies, alors qu’ils auraient pu laisser « couler » et prétendre à une retraite paisible dont, tous, étaient proches ? Jamais cette question ne vous a effleuré ?
Je vais vous répondre : parce qu’ils étaient des hommes d’honneur. Toute leur vie en témoigne, et leur carrière valait peu face à la loyauté, au courage et au sens du sacrifice pour ce qu’ils savaient être le juste engagement.

Vous les jugez « vrais traitres à la République », sans savoir, sans connaître ce qu’il se passait dans les villes, dans les villages, les fermes isolées, sur les routes. Non ! vous lisiez tranquillement les journaux, leurs mensonges et petits arrangements (en août 62, j’étais en métropole, pas un seul média n’a parlé du massacre d’Oran, le 5 de ce mois, et nous ne l’avons appris que des années après) et encore à présent, vous répétez les mêmes arguments, parce que vous vous réclamez gaulliste et qu’il ne faut pas douter du « grand homme ».

S’ils n’essaient pas de tordre les faits, la réalité, les gaullistes ne sont pas mes ennemis, mon père le fut. Il rejoignit son « grand homme » en Angleterre et y combattit 3 ans dans les FFL. Il sautait « comme un cabri » en 58, pour faire revenir « son sauveur » au pouvoir, mobilisant tout son carnet d’adresses, se démenant comme un forcené, parce que « lui seul pouvait nous sauver », disait-il. En 61, il a compris que le grand Charles trahissait toute la confiance mise en sa personne, qu’il reniait sa parole sans hésiter à nous laisser aux mains des égorgeurs qu’il relâchait des prisons françaises alors que, aussitôt, ils allaient grossir les rangs ennemis sous les applaudissements des porteurs de valises (les voilà les vrais traitres à la République) jamais punis, eux . Tellement peu punis qu’on les retrouve jusque dans les ministères de la Vème !

Vous ne croyez pas qu’il est grand temps de remettre notre histoire en ordre et d’arrêter de culpabiliser les uns pour absoudre les autres ? Serions-nous si incapables de regarder les choses en face . Oui, De Gaulle fut un grand homme en 40, et je partage la plus grande partie de ses points de vue. Mais il fut le dernier des derniers dans la manière dont il capitula en Algérie.

« Ruineuse Algérie », dites-vous. Il fallait bien trouver un prétexte pour convaincre les Français. D’autant que la bombe atomique allait coûter quelques milliards aux contribuables et que les champs de pétrole n’étaient pas encore une juteuse affaire (il suffisait d’attendre un peu).
Mais, admettons. Fallait-il pour autant agir ainsi, sans autre moyen pour que les choses se passent mieux, que de tout abandonner, au plus vite ?
Qui pouvait croire qu’une signature au bas d’ un torchon allait tout régler ? De Gaulle ? Vous rigolez ! Il nous a tous eus.

Amicalement,

—————fin——————

J’aurais tant voulu y répondre (je ne l’ai pas vue), faisons le ici:

1) la victoire militaire acquise avait pour objet de négocier en position de force, et certainement pas de permettre de rester. L’armée est aux ordres du pouvoir politique, pas de la population d’une région, dont le maintien dans des régions hostiles était parfaitement ruineux.

2) L’armée était composée (depuis l’appel au contingent d’un socialiste) d’appelés qui n’avaient strictement rien à faire de la défense des intérêts ruineux d’une population qui était loin d’être toute entière aux armes pour défendre ce qu’ils considéraient être leur pays.

3) Vous parlez de votre « pays natal ». C’est une erreur de parler de la sorte, c’est sentimental certes, mais objectivement et historiquement faux. Un pays c’est un état nation: la majorité des habitants de votre « pays » n’étaient pas citoyens et ne pouvaient pas l’être: vous n’étiez pas en France mais dans une colonie. Qu’il fallut évacuer, car non rentable.

4) Le coup d’Etat de 61 fut un coup d’Etat étouffé dans l’oeuf, car la troupe ne suivit pas.  A part les assassins de l’OAS, une grande partie des révoltés dont Saint Marc, restèrent des hommes d’honneurs, là je vous donne raison. Mais ce fut une tentative de révolte de l’Armée, le pire de ce qui peut arriver dans un pays démocratique. Les généraux félons organisateurs de cette rébellion inqualifiable ne méritaient pas d’être fusillés, je vous l’accorde, mais certainement pas qu’on le redonne leur décorations. Il a fallut qu’on vichyste le fasse, bien sur.

5) Votre allusion (très zémourrienne) aux champs pétrolifères perdus par De Gaulle est absurde: vous croyez vraiment qu’ils auraient suffi à nourrir les 30 millions d’Algériens d’aujourd’hui à nos standards actuels ? Avec ou sans son gaz, l’Algérie fut ruineuse et nous en sommes parti pour cela. De Gaulle n’en faisait pas mystère, cela bien avant la fin et c’était la réalité, décrite par tous les énarques depuis des lustres. La réalité tragique de l’histoire.

30) La confiance

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/13/la-confiance-perdue/

Pour enfoncer le clou en parlant de confiance, il faut en rajouter: la réponse de Valls à la jeune fille député, ou il maintient sa main tremblante…

J’avais eu l’occasion de mentionner avant noël que cet homme avait peur.
Il est aujourd’hui horriblement stressé, perdu, visiblement à bout. Et on va le maintenir à son poste, hors de toute logique, après une élection qui va juger de son action, de son prestige, de son engagement. Traité de crétin à l’Assemblée Nationale par une militante d’extrême droite à qui il répond saisi par la tremblante, l’ex jeune étranger se liquéfie en direct devant le pays qu’il ruine.

31) L’immigration 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/12/un-vrai-projet-sur-limmigration/

a) une précision

Pour tracer la chose
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/01/22/31003-20150122ARTFIG00104-christophe-guilluy-avec-le-mot-apartheid-valls-pose-la-question-identitaire.php
l’un des constats les plus sévères, les plus officiels, et les plus inquiétants qui furent fait.

b) et aussi

@Annick
Vous avez raison dans le fond, mais semblez ignorer les réalités.

Ainsi la phrase « la suspension de toute immigration jusqu’à ce que … » n’ a strictement aucune chance de désigner un quelconque possible.

Bien sur vous parliez « de manière symbolique » pour bien signifier l’importance que vous accordez au sujet; mais hélas, cela a pour résultat de servir de repoussoir à ceux qui ne veulent rien faire du tout. On ne fait donc rien, et les choses s’aggravent.

Et il se trouve justement que c’est là LE problème, LE piège dangereux dans lequel est tombé la société politique française depuis trente ans: un problème réel, non traité CAR/DONC dénoncé hystériquement et DONC/CAR nié pathologiquement. Ce qu’on appelle un « système ».

A notre décharge, il faut savoir que les autres pays Européens y sont tombés aussi, par exemple l’Allemagne ou la Hollande.
Et c’est maintenant l’Europe tout entière qui est concernée: nous ne sommes plus seuls. Une conception dévoyée des droits de l’homme nous force ainsi tous à accepter et à supporter des migrations contraires à nos intérêts sociaux, économiques et culturels.

C’est sur la reconnaissance de cette pathologie qu’il faut agir d’abord, et pour la première fois, un programme de gouvernement sérieux prend position. Au delà de la simple « régulation des flux de populations », on affirme ainsi publiquement ne plus avoir besoin de l’immigration et de vouloir la réduire, hors de toute hystérie raciste, réelle ou suspectée.
A partir de là seulement, le réel peut être pris en compte et modifié. A nous de voir.

c) la première réaction

Et oui. C’est une question sérieuse, qui doit être traité sérieusement, hors du déni et des malédictions de tous ordres. Vous êtes l’un des porteurs de la bonne attitude sur ce sujet: celle qui cherche à résoudre les problèmes, plutôt qu’à souhaiter qu’ils ne s’aggravent.

Sur France Culture ce matin, dans sa chronique sur la montée du FN, Brice Couturier ne prononça pas le mot « immigration ». Etonnant non ?

32) Les cantonales

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/09/le-paradoxe-des-cantonales/

Les « cantonales » comme vous dites, devaient être remplacées, mais la loi fut abrogée.
La gauche préside (grâce au FN) et donc nous avons maintenant des « départementales » hybrides, paritaires (il faut des couples maintenant, mais comme les féminités ne sont pas vérifiées, l’examen des gonades n’ayant pas lieu, il faut s’attendre à des fraudes), et, surtout du fait de l’autorité des premiers ministres en exercice, sans aucune remise en cause de l’échelon.
De fait, l’exercice auquel nous allons nous plier est purement sexuel: de la découpe de canton exclusivement avec comme plaisir, celui du maitre de tulle: faire gémir Bernadette Chirac est le seul objectif.
Il sera atteint. D’autres peut être, le seront on verra bien, mais l’éviction de l’inutilité absolue de tout ce qui ressemble à la gauche pourrait bien aussi se rendre évident: DEHORS!

33) VAlls

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/08/la-belle-comedie/

a) une réponse

@L’amiral
La voix qui s’élève est celle de Valls, l’un des responsables direct de ce que, s’il dit vrai, va arriver, et aussi donc cela même, selon vous.
Le problème avec les prévisions apeurées, c’est qu’elle démontrent surtout l’état mental de ceux qui les profèrent et vous en faites partie: confusion, égarement, panique, déconcertation, libération sphinctérienne, vomissures, vertiges. Bref tout ce qui justifie quand on est en poste, la démission immédiate pour raisons de santé, quand on ne l’est pas le droit de se taire, droit de l’homme s’il en est.

b) l’original

Pour en rajouter une couche au sujet du pauvre petit premier ministre que nous subissons, hélas.

D’abord il se fait traiter de crétin par un philosophe de gauche qui applique la définition du mot.
http://www.lepoint.fr/politique/onfray-sur-valls-dans-le-dictionnaire-ca-s-appelle-un-cretin-09-03-2015-1911303_20.php

Ensuite il se fait décrire par celui qu’il décrit à tort (le premier ministre de la France, tel le roquet outre pyrénéen, est mal renseigné)
http://www.lepoint.fr/politique/alain-de-benoist-je-me-sens-plus-a-gauche-que-manuel-valls-09-03-2015-1911382_20.php?google_editors_picks=true
En gros le philosophe de droite qu’il décrit comme « fondateur du FN » ne l’est pas. C’était une manière de parler (apartheiiiiid! apartheiiiid!).

Passons sur le tiers payant, stupide, ruineux et débile; sur les misérables propositions de repeuplement, radines, inopportunes et sans effets; et surtout sur sa peur. Car il est peureux le pauvre crétin: il tremble pour le pays qu’il ne peut plus servir qu’en démissionnant. Il en aura l’occasion bientôt, son sens de l’honneur ne lui fera pas défaut, soyez en sur.

Pour se détendre, l’interview de Fillon, encore sous le plaisir qu’il éprouvait quand les députés de la majorité se levaient à son arrivée. Une autre époque, celle où les premiers ministres étaient respectés, sans doute pour des raisons que la raison ignore et que l’histoire jugera.

c) une belle réponse

http://www.lefigaro.fr/politique/2015/03/08/01002-20150308ARTFIG00182-fnps-nicolas-sarkozy-persiste-et-signe.php

Mon cher Maxime, vous avez devant vous un autre conseiller de Sarkozy: mes conseils sont suivis, et mes slogans adoptés !
Sans rire, le succès et l’évidence de cette formule traduit un magnifique retour au réel dans notre monde médiatique et politique. Le réel c’est ce qui résiste, ce qui revient toujours par la porte de derrière quand on croit l’avoir chassé avec de grands gestes.

Vous mentionniez l’utilisation du mot « stigmatisation » et j’y avais réagi: son utilisation est effectivement une publicité indirecte, non explicitement voulue par son auteur, car, et c’est effectivement le retour du réel, elle démontre en fait la collusion que le premier communicant veut utiliser entre le PS et son soit disant adversaire dont il « revendique la stigmatisation ».

Même chose pour l’utilisation du mot « apartheid »: Valls s’y vu prendre la main dans le sac, à agiter l’absurde pour mieux flatter habilement à la fois les bénéficiaires de sa politique de prébendes ethniques et ses adversaires résolus qui furieux, iront encore mieux gêner les vrais ennemis (l’UMP). Cette belle tactique biface socialiste, toute armée sortie des années Mitterand, vient de se fracasser sur une magnifique contre offensive. « FNPS » et le « Taubira tract ambulant du FN » sont l’avant garde du sursaut, le fatal retour du réel; la preuve, il fit littéralement exploser de rage le premier ministre et son garde des sceaux, et ce pour notre plus grand plaisir.

Les pitoyables angoisses pétochardes de Valls au sujet du FN ce week-end ne sont que des misérables tentatives de récupérer le « réel » (sa capacité à rendre service au pays) alors qu’il l’a en fait définitivement perdu. Vous verrez, sa déconnection est telle qu’après les départementales, il restera premier ministre, pour mieux faire monter le FN !

Car c’est à lui que s’adresse le conseil de Guillaume Larrivé à Sarkozy au sujet de la maxime « quand on travaille chez coca, on ne parle pas de pepsi »: Valls parle de pepsi en voulant parler de coca et démontre ainsi, à son insu, l’identité des deux : FNPS.

Vous savez, Maxime, que entre conseillers, on se dispute.

34) Le vivre ensemble

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/07/le-vivre-ensemble/

L’expression « Vivre Ensemble » est un mot de langue de bois, de novlangue, de Lingua Tertii Imperii
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lingua_Tertii_Imperii.

Elle désigne essentiellement par définition son contraire et qui est la séparation entre les populations européennes et africaines en Europe; séparation à laquelle on voudrait remédier à force de moralisme, d’antiracisme, de socialisations et de rééducations variées, activités maintenant prédominantes de l’activité gouvernementale, au détriment bien sur de l’enseignement, de la croissance économique et de la défense nationale.

Pour faire court l’expression est en fait synonyme de « communautarisme » , conçu comme la solution à tous les mots de l’immigration présente et à venir.

La relation entre changement climatique et vivre ensemble, à priori pas évidente, et qui intéresse le conseil économique et social est évidemment liée aux inéluctables migrations dues, on le pense, au climat. Tout est à l’avenant.

La notion est donc porteuse et effectivement centrale, du moins pour ceux qui nous gouvernent encore pour quelque temps. Il va falloir essayer de changer ça, et c’est pour bientôt.

35) Daech etc

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/06/la-destruction-de-lhumanite/

a) une réponse une proposition

M. Tandonnet: vous proposiez un débat sur mes errements interprétatifs en Irak, et j’y suis tout à fait disposé.
Au delà de la question des chrétiens d’orient, vous parlez ici des assyriens d’orient (ceux qui détruisirent le royaume d’Israël il y a 2500 ans, qui se trouve donc enfin vengé).
Ce que nous voyons est un désordre dont les origines sont anciennes. On peut toujours attribuer des responsabilités au règne précédent. Et il y en eu plusieurs, fort différents.
Le dernier en date, le plus récent, est le règne américain, dont le retrait (et non pas l’arrivée) créa le désordre actuel. Que doit faire l’occident selon vous ?

36) Les abstentionnistes 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/05/le-message-des-abstentionnistes/

a) une

Les 60% sont potentiels, en fait l’abstention est variable et ne se trouve dans les 20% pour les présidentielles que depuis peu.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abstention_lors_d%27%C3%A9lections_en_France

Elle fut historiquement basse en 2007, ce qui permit à Sarkozy de considérer qu’il lui était loisible de faire voter le traité de Lisbonne (bon d’accord, l’abstention fut de 40% aux législatives de 2007). Remarquons qu’elle fut de 30% aux référendums sur l’Europe.
Je n’arrive pas à trouver la référence mais il semble que l’abstention c’est 30% du FN lors des seconds tours UMP/PS (50% UMP, 20%PS). De quoi donner consistance au slogan FNPS.

@espritlibre j’espère que vous ne vous abstiendrez pas à la Primaire.

b) deux

L’abstentionnisme qui a le même effet que le vote blanc, une prime au vainqueur, est causé par l’incapacité de prendre parti et donc de décider d’une attitude, tactique ou stratégique.
On y trouve le sens de la pureté (ILS sont trop sales), de l’honnêteté (ILS sont corrompus) , de la vérité (ILS ont tort) bref, toutes les qualités humaines quand elles sont confrontées au mal extérieur, infini, éternel contre lequel on ne peut et on ne pourra rien.

Tout se ramène donc à des jugements sur les personnes, jugées incapables, quelque soient leurs actions relatives. De ce point de vue, l’abstentionniste, trop dégouté, adopte l’attitude inverse du rat socialiste, qui vote pour ce qui va dans le « bon sens » quelqu’en soit le résultat.
De fait il manifeste l’un des possibles laissé à l’électeur, considéré comme libre de ses choix, ce qui est la condition même de l’élection. Après tout, « c’est vous qui voyez » nous dit la République.

N.B. Je regrette encore de m’être abstenu en mai 1981….

37) fnps (1)

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/04/obsession-2/

Pardon de tout ramener à moi, mais le thème « fnps » (je dis plutôt FNPS) qui désigne l’évidente collusion électorale entre PS et FN suffit à tout expliquer. Tout le monde en parle: le PS pour se faire élire, il n’a maintenant plus que ça, évidemment; l’UMP pour s’en défendre avec raison, et le FN pour continuer sa mission.
Pour qu’un « H. » reprenne sans me demander mon avis le ridicule slogan UMPS, marque de l’infamie national-socialiste (je veux dire FNPS) il faut vraiment que le phénomène soit important. Des abrutis décérébrés qui prolongent sans raisons ni motifs la présence publique de ce que l’on appelle « la gauche » et qui doit disparaitre absolument.
Comme le dit Maxime, ils y croient les pauvres, ils se pensent témoins de l’histoire et ils retardent, tout en les détestant la chute finale de leur ennemis. Ne seraient ils pas un peu … ?

38) L’autorité au sujet d’un principal de collège

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/03/04/eloge-de-lautorite/

mon commentaire (toujours pas validé)

La question de l’autorité a à voir avec la hiérarchie car celui qui exerce l’autorité, doit toujours, devant ses assujettis, symboliser que lui aussi doit rendre compte.
Car l’autorité s’accepte, c’est cela la servitude volontaire, et pour de bonnes raisons; bref c’est un rapport humain. Elle dépend des autres, de ceux qui l’acceptent aussi; elle dépend de l’histoire, des récits de l’époque, du savoir commun.
Prenons l’exemple de celui qui fut dénoncé comme autoritariste par les soixante huitards, De Gaulle lui même. Ne fut il pas celui qui sapa l’autorité de l’Etat en étant rebelle ? On le lui reproche encore dans certaines mémoires.
Et cet Etat? Ne fut il pas détruit, peut être à jamais, par le vieillard qui le donna à l’ennemi ? La détestation de police ne fut elle pas aussi celle de celle de Vichy ?
Bref, les drames historiques façonnent notre idée de l’autorité, conditionnent notre confiance et notre acceptation de l’autorité.
Cette acceptation, nécessaire au lien social, est qualifiée de « soumission » par certaines (sous)cultures, et considérée comme une raison de la nécessité de la religion, ou plus généralement de l’irrationalité de l’autorité, c’est un peu évoqué ici.
Or l’acceptation est soumise aussi, du fait de l’information disponible, à la question de la vérité, liée à la nécessité d’aller soi même chercher les raisons de sa vie et de son acceptation du monde.
C’est cela qui définit la liberté, qui reste pour moi la valeur suprême.
L’autorité dure ne peut ainsi s’exercer qu’en prison. Plus que jamais, la possible suspension des libertés reste la condition de la rationalité commune. Il faut donc construire des prisons, comme seul lieu de la contrainte sociale forcée, pour que justement, la liberté soit possible.
Cette manière de voir est radicalement opposée à celle qui nie les différences entre les comportements humains et qui veulent pour tout dominer, imposer la prison à tous. Cet autoritarisme, là qui est celui des fascistes, des socialistes et des religieux. Et bien je le refuse absolument.
Pour conclure, oui, Taubira, par son laxisme est un tract ambulant du FN et pour faire bonne mesure, une raison vivante de devenir jihadiste !

En résumé (2)

On continue donc la recopie (c’est long…), le projet étant décrit en:

https://francoiscarmignola.wordpress.com/2015/05/14/en-resume/

9) Sarkozy

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/16/sarkozy-aime-t-il-les-gens/

Histoire de détonner, je dirais qu’il faut, à l’égard de l’allergique ibère, du tremblotant du poignet, du glutamaltèque, toujours suivre son regard mal assuré, mais toujours communicant: il veut faire monter Sarkozy !
Car ses dénonciations sont toujours à son avantage, l’intelligence du catalan étant comme la crème du même nom, mal cramée: il vous/nous prend pour des cons et stimule son repoussoir idéal, ici l’ex, pas encore condamné mais presque.
Voilà donc l’explication de l’absurde, en ligne avec son exclusive dénonciation du FN, conçue pour lui rendre service au même degré.
Désolé pour l’évidence de ma démonstration messieurs dames, mais il vous faut vous en convaincre. Maxime, votre humanisme vous perdra.

10) Enfin on s’en prend au FN

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/15/27515-degres/

a) une attaque contre un fn

@citoyenfn
Le FN est ainsi un deuxième parti « gaulliste » à vocation gouvernementale qui vient de rompre avec son passé, exclusivement représenté par le père et grand père de deux de ses dirigeants principaux.
Il fut fondé par des Waffen SS, des Pétainistes, et des anciens OAS, dont des condamnés à mort amnistiés.
Pour un parti nationaliste qui sacrifie régulièrement à Jeanne d’Arc, un tel reniement de ses racines a un coté inquiétant: ce parti serait il composé de migrants idéologiques ?

Pour conclure, la déclaration de Philipot sur le vote Le Pen, plus ses gerbes sur la tombe de De Gaulle, le met en bonne position dans le triptyque de Maxime. Par contre, c’est nous qu’il prend pour des cons. Et vous ?

11) Changer la constitution 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/15/le-crash-de-la-republique/

Tiens , je croyais être intervenu. Le début de la censure, sans doute.

12) Le rapport sur le droit d’asile

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/14/accablant/

t oui, une idéologie déraisonnable et suicidaire est à l’oeuvre et contrevient gravement aux intérêts du pays. Vous avez raison d’en attribuer la responsabilité à trente dans de politique FNPS, acharnée à promouvoir la ruine du pays pour mieux servir les intérêts des « humanitaires ».
FNPS bien sur: car la dénonciation comme raciste du bon sens le plus évident désespère ceux dont les votes contribuent au maintien au pouvoir des pires des profiteurs.
Ceux ci vivent (payés comme fonctionnaires) des charités (payées par l’Etat) qu’ils distribuent à des envahisseurs cyniques. On pourrait imaginer que cette générosité se fait aux dépens de leurs héritages, ou de leur carrières dans l’économie marchande: pas du tout. Il s’agit de dépenser l’argent de l’Etat, celui des autres, et mieux, de justifier son existence par ce gaspillage : deux milliards par an. Et bien c’est trop.
Car les bénéficiaires de ces largesses sont exclusivement (à part les interprètes afghans et les yazidis persécutés), motivés par leur intérêts économiques et familiaux personnels qu’ils considèrent supérieurs aux lois des pays qu’il occupent et qu’il polluent indument.
Car il n’y a pas de droit d’asile qui tienne: celui ci n’est pas appliqué, comme l’indique le rapport.
Les déboutés du droit d’asile restent sur place et continuent de consommer les subsides qu’ils considèrent être dus.
Pour résoudre ces problèmes, il faut d’abord quitter l’orbe de la CEDH et n’y retourner que sous d’autres conditions, celles qui permettent à la souveraineté Française de s’exercer et de décider du montant des aides à la population mondiale, aides qui n’ont pas vocation à être distribuée dans nos pays.
Ensuite, il convient de considérer comme un délit puni par la loi le fait de violer les lois Françaises en participant au trafic d’êtres humains.
Les associations d’aides au migrants impécunieux qui se sont ruinés par leurs dons (des milliers d’euros) à des passeurs cyniques contreviennent à la loi et doivent être poursuivies et interdites, collectivement et individuellement.
Les migrants sans titres de séjour doivent être enfermés dans des prisons à construire et expulsés à leur demande plutôt que logés dans des infâmes bidonvilles qu’ils sont libres de quitter en prenant d’assaut les camions qui passent.
Que l’Etat encourage de telles attaques (en espérant se débarrasser des migrants) qui se font au détriment d’un pays ami (la Grande Bretagne) et surtout des entreprises de transport qu’il devrait
protéger est absolument scandaleux !
Quand aux sentiments humanitaires dégénérés qui consistent à s’égarer au point d’encourager la misère du monde (les migrations criminelles insensées qui nous affligent) et à se comporter hélas rien moins que comme de braves vieilles dames qui donnent sans trêve à manger aux pigeons, et bien ils sont moralement critiquables.

13) Changer la constitution 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/12/la-democratie-sans-les-partis/

En plus, l’innocent maitre des lieux se défend d’avoir voulu rétablir la proportionnelle !

a) une critique

@Annick
Je suis comme vous un grand admirateur de Hayek (et aussi de Popper). Cependant les deux immenses auteurs ont tous les deux une théorie de l’intérêt général comme étant ce qui permet aux ordres libéraux de se maintenir: la Justice et l’Etat sont d’ »‘intérêt général » et permettent aux acteurs individuels d’exercer leur rationalité limitée pour réaliser l’ordre collectif spontané.
Mieux: en société ouverte, seule une notion de l’intérêt général permet de conduire les choix liés aux dynamismes des situations.
Car le problème politique est celui de l’unité de la société et non de sa division en coalitions se disputant le contrôle de monopoles. C’est pour cela que la « justice sociale » n’existe pas pour Hayek: elle nuit à l’intérêt général !

Une remarque générale: le régime des partis ne consiste pas à négocier entre partis alliés une ligne politique, ce qui est parfaitement légitime car fait en public pour conditionner le vote, ce qui d’après la constitution de la Vème république est parfaitement (et heureusement) légitime (« »Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils se forment et exercent leur activité librement. « ).

Non, ce qu’on appelle « le régime des partis » et que l’on dénonce est la négociation permanente des décisions du pouvoir entre des partis coalisés. Cette négociation opaque, est soustraite au citoyen et ne met en jeu que les intérêts personnels des élus partisans. L

b) la réaction

@maxime
je ne raccroche pas tout à l’actuel président, le précédent aussi avait des faiblesses. Personelles.
Sans rire: accuser une belle constitution, taillée pour la grandeur, parce que l’histoire fait président des incapables de temps en temps, c’est comme dénigrer la royauté: les Charles V, les Louis XI, entourent les Charles VI et les Charles VII, et encore, on a Jeanne d’Arc au milieu !

c) encore

Pour enfoncer le clou au sujet de bien des naïvetés en circulation, et je vise ici le très brillant, très éduqué, très masturbatoire et très inconséquent Bruno Lemaire.
Il faudrait donc empêcher absolument toute professionnalisation du politique et faire simultanément qu’on ne puisse ni être fonctionnaire et élu, ni élu plus d’une fois. Bref, l’élection ne peut être financée que par ses livres, ses héritages ou, suivez mon regard, ses partis… Nous y sommes donc, le seul salariat acceptable pour un homme politique serait donc celui de son association « cultuelle » en charge de faire sa carrière et celles de ses faux nez.
Ce principe est en vigueur aujourd’hui et fabrique les brillants hommes d’état aujourd’hui aux affaires pour notre plaisir, notre édification morale et notre ruine.
Je crois au contraire qu’il est légitime en ces matières de laisser les gens faire ce qu’ils veulent, la possibilité pour un général victorieux, même jeune, même femme ou même bergère, de régler certains foutoirs ne devant pas être écartée, on ne sait jamais.

d) reponse au patron

@maxime
C’est pourtant clair: la démocratie directe, qui ne remet pas provisoirement la souveraineté du peuple entre les mains de groupes de politiciens chevronnés capables de mener des politiques cohérentes définies à l’avance est une forme de régime des partis: vos référendums locaux, vos assemblées de citoyens et de quartiers ne seront que les représentant, selon Rousseau lui même, d’intérêts particuliers qui négocieront mesures par mesures la politique de la Nation sans jamais que l’intérêt général ne soit défendu. Quand à une autre approche de la démocratie directe économique, celle des soviets, on sait aussi comment la liberté de parole y est respectée au sommet de la hiérarchie…
La proportionnalité de telles représentations n’est que la forme inévitable de tels systèmes, et la forme typique de la version organisée de la chose, (IV ou III ème République), souvent considérée comme « démocratique » alors qu’elle ne permet qu’aux politicards de mener leurs petites cuisines.
Je ne vois pas ce que vous reprochez au système actuel.
Hollande est un nain politique incapable, nous sommes d’accord, et bien c’est lui qu’il faut renvoyer, pas son fauteuil !

d) la première des réactions

Il arrive à Philippe Bilger d’exploser en vol et sa proposition d’union avec un FN enfin libéré du vieux Le Pen est assez marrante: l’ignorance en matière d’économie du digne magistrat est absolue, comme si cela n’avait pas d’importance…
Mon cher Maxime vous faites preuve de la même ignorance, mais cette fois en matière politique. Le régime des partis est caractérisé par la négociation permanente entre les partis de la politique de l’Etat, mesure par mesure, précisément ce que vous demandez au nom de la démocratie.
Un tel système conduit inéluctablement au foutoir absolu, puis à l’abaissement de l’Etat, et enfin à la dictature. Cela se produisit en 93, en 99, en 49, en 70, en 40 (fin de la 3ème république), en 58 (fin de la 4ème, merci De Gaulle d’avoir interrompu le fatum).

La magnifique constitution de la Vème république mis en effet fin à cette sinistre organisation que les irresponsables tenants du bordel proportionnel continuent de recommander.

Les socialistes n’en font rien, certes, mais au moins la belle épée est toujours là, bien rangée et elle protège le pays. Totalement immobile (le mariage gay de Taubira et les dames pipi de Macron ne faisant pas une politique), mais doté des pouvoirs qui le lui permettent, le socialisme impose le silence et nous fait « faire la sieste », mais ça pourrait être bien pire.
Contrairement à ce que vous faites semblant de croire, les petites gamineries des uns et des autres ne nuisent pas à l’Etat, que la croix de Lorraine sur la droite de mon écran continue de servir.

14) Jeanne d’Arc

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/11/refugie-historique/

L’hote de ces lieux crut que je citais une « récupération », alors que évidemment le thème est récupérable et peut l’être de manière intéressante…

Au sujet de la récupération de Jeanne d’Arc,
Une citation de Churchill:
« Oh, ne parlons pas de celui-là. Nous l’appelons Jeanne d’Arc et nous cherchons des évêques pour le brûler ».

Et surtout de De Gaulle lui même, pour justifier sa démission en 1946:
« Je n’imagine pas Jeanne d’Arc mariée, mère de famille et qui sait, trompée par son mari. «

15) TF1 trahison 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/10/le-jeu-trouble-de-tf1/

L’interview de Marine Le Pen était effectivement surréaliste, mais il ne faut s’en prendre aux journalistes, ils étaient aussi sidérés que n’importe qui. L’étrangeté venait de ce qu’il semblait que le diable était bien le vieux Le Pen, et la dé-diabolisatrice, la pauvre victime courageuse, sa fille, à qui tout le monde souhaite qu’elle arrive enfin à devenir « normale », pour jouer le rôle important qu’on lui accorde.
Car il s’agit de réconcilier enfin la totalité du peuple avec la vraie gauche, remettre la retraite à 60ans, faire du protectionnisme « intelligent » et remettre enfin les autocars à leur place sans parler de ré- instaurer le fonctionnariat obligatoire pour les dames pipis, la libéralisation de leur commerce par Macron étant du thatchérisme et je m’y connais…

En réalité, la situation est que le clivage n’est pas celui qu’on croit (le racisme etc) mais bien la ligne économique. Imaginez un FN vraiment ultra libéral, porteur des libertés économiques dont le pays a maintenant besoin plus que tout: détenteur de ce que bien des gens souhaitent (l’arrêt brutal de l’immigration et l’humiliation systématique de l’Islam), il serait alors redoutable pour la droite de l’UMP et purrait devenir vraiment un parti de gouvernement.
Pour l’instant, sa ligne économique « communiste » le maintient dans ce pour quoi il a été conçu: un soutien vicieux et contourné au socialistes, assuré de toujours perdre et faire perdre, nous avons là la quintessence du putride Mitterandien.

Le vieux Le Pen sent il là une occasion ? En fait je crois qu’il se débat surtout contre ce qu’il faut bien appeler un entrisme gay au FN. Car sa (fi) fille est bien sous la coupe d’un projet moderniste d’essence libertaire (à défaut d’être libéral, comme il le faudrait), qui pratique la dé-diabolisation en récupérant les déçus homosexuels de la droite traditionnelle encore marquée par le vieux catholicisme. Car il est dur d’être communautariste gay à l’UMP: ce qui reste de la droite catho, élite de la nation, refuse absolument le mariage non paritaire, destructeur de la famille. L’homosexuel pro mariage et pro hadopi, Franck Riester, en sait quelque chose (il est le seul visible, Karoutchi et Mitterand n’étant que des vieilles folles amusantes).
Sans savoir si le « papy pou-putch » réussira, on peut être sur qu’il s’agit en fait de l’ultime sursaut d’une belle virilité homophobe pétainiste des années cinquante : on est pas des pédés tout de même !

16) Une défense de Sarkozy un peu téléphonée

https://maximetandonnet.wordpress.com/2015/04/08/une-attaque-bien-degueulasse/

a) la réponse au maitre vexé:

@maxime
« pour notre malheur » voulait dire que Sarkozy fut le perdant de l’élection présidentielle qui cause la terrible, imbécile et ruineuse situation actuelle.

J’ai voté pour Sarkozy en 2012 et m’estime mortellement vexé d’avoir participé à une tricherie.
Ceci car désolé, le doublement des comptes de campagne est inacceptable. Il doit l’assumer en en tirant les conséquences avant de se faire dégager violemment par la justice.

Après avoir levé les yeux au ciel régulièrement pendant cinq ans (la relance stupide de l’été 2007, Kadhafi à Versailles, l’arbitrage Tapie, le discours de Dakar, l’imbécile débat sur l’identité nationale, la lettre à Guy Moquet), je lui suis tout de même reconnaissant d’avoir mené une politique convenable en gérant courageusement une crise mondiale que trop de gens ont sous estimé. Et puis Fillon était là: la réduction du nombre de fonctionnaires, la réforme des retraites, les heures supplémentaires, le statut d’auto entrepreneur, tout cela était indispensable.

Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure et très brutalement. Un gamin caractériel et vantard poursuivi par la justice est incapable de le faire. Il ne faut pas qu’il se représente, c’est tout.

b) la réaction

@maxime
Je ne sais pas ce qui vous prends mais « le croc de boucher » (à propos de Villepin), et le « à terre, sans oxygène » ( à propos de Fillon), sont des plaisanteries sur la souffrance et la mort, et je ne vois pas ce que cela a d’extraordinaire, j’en fait moi même de bien pires. Le politiquement correct, qu’il soit dénoncé de manière excessive dans un sens ou dans l’autre reste ce qu’il est: dérisoire.

De plus, et vous le savez très bien, Sarkozy a une attitude et un langage à l’emporte pièce, n’a ni retenue, ni distinction et adopte en permanence un comportement transgressif terrorisant à l’égard de tout ce qui peut s’opposer à sa volonté. Il est bien sur charmant avec les autres et ce d’autant plus qu’il leur épargne explicitement les avanies qu’il est capable d’infliger.
Ce type de caractère est parfaitement connu, il est celui des chefs de bande dans les prisons, et des leaders « charismatiques » en général. Il faut savoir qu’il y a d’autres styles de direction des hommes, beaucoup plus admirables et motivants et surtout beaucoup plus efficaces.

Mais en fait, le problème n’est même pas là: cet homme est inculte, incapable de comprendre les discours qu’il est incapable de rédiger et vous en savez quelque chose, plus l’instituteur face au prêtre, plus l’homme noir sans histoire. Il est aussi versatile: de la discrimination positive à Patrick Buisson, de Kadhafi à Kadhafi (cette fois ci à son avantage), du libéralisme de rupture aux plans de relance qui n’en finissent plus, il fut bien moins tranchant, libéral et raciste qu’on l’a dit. Par contre beaucoup plus sentimental, égoïste et finalement petit bourgeois qu’on ne le croit.
Tout cela est connu, et de la France entière; et on fait semblant de croire qu’il a de l’avenir à un moment crucial de l’histoire du pays ? A pleurer.

Je vous rappelle pour finir qu’on attend, c’est le canard qui le dit, la « byg convocation » : il a des choses à expliquer aux juges au sujet de la campagne électorale qu’il a perdu pour notre malheur…

c) la première contradiction

@maxime
Etrange votre garantie que Sarkozy soit incapable de tels propos. Tout ce qu’on connait de lui indique le contraire, et dieu sait si on en a lu à son sujet de témoignages variés. Je crois au contraire que cela fait partie de son charme, du moins aux yeux de certains. Pour les autres son attitude générale, qui n’a en rien changé depuis le début est un repoussoir absolu. Pour ce qui me concerne je souhaite qu’il se retire de la vie politique, comme il l’avait annoncé.

@espritlibre
Au sujet des primaires, je vous accorde qu’à un premier tour d’élection présidentielle le FN restera sous les 20%, quoique. Par contre, même un PS en dessous pourrait battre deux candidats de droite dont un Sarkozy devenu fou et un centriste, sachant que le libéral de la bande sera critiqué de partout… Le risque ne peut pas être pris, et d’ailleurs il ne sera pas. Ce que suggère Maxime c’est bien sur une candidature Sarkozy « naturelle » à qui il se rend un peu vite, il me semble (on lui a peut être promis monts et merveilles pour nous manipuler, non je rigole).

Ce risque là ne peut pas être pris non plus, car le canard de cette semaine annonce imminente la « byg convocation », enfin sur un sujet véritable.

Sarkozy va donc tenter de convaincre les juges qu’il n’était pas au courant du dépassement (au double tout de même) du cout autorisé par la loi de sa campagne électorale de 2012. Il va falloir aussi qu’il arrive à nous convaincre que cela n’entache en rien sa crédibilité de candidat d’abord aux primaires puis à l’élection, et ceci devant la France entière, qui bien sur ne pourra jamais accepter son refus d’assumer, lui le grand donneur de leçons, la réalité de son malheur: il est mort politiquement, et bien plus que Fillon.
Vivement que le nabot léon de Buisson quitte la scène, nous avons, nous, un pays à sauver, et pas un destin médiocre à justifier.