Il s’en prend aux médias

« Vous en avez un peu trop fait », « C’est ça que vous appelez le fonctionnement normal de la démocratie », « aucun d’entre vous n’a eu d’interrogations sur la violence de ce qui vient de se produire », »lyncher, assassiner politiquement, comme finalement, vous l’avez fait », « pendant dix  jours, un candidat à l’élection présidentielle », « je pense que ça pose un problème », « que ça pose un problème démocratique ».

Les choses sont dites: le système médiatique français s’est mal comporté, en fait et de fait, de manière inacceptable et honteuse et il s’est même déshonoré. La petite camarilla de drogués et de gauchistes qui font les unes des journaux dit institutionnels est un ramassis de salopards, d’enculés et de cons qui vont le payer cher.

J’avais cessé de lire Le Monde et Libé. Le Point se signale en répétant, deux heures avant de se faire contredire par l’intéressé que Juppé est en discussion pour un plan B. Dans la même page web, les deux nouvelles contradictoires dont seule la deuxième est sure (« Non c’est Non, dit il devant témoins) sont affichées sans vergogne. La première est une intoxication de bas étage, une « fake news » minute, destinée à faire bouger les lignes dans un combat rapproché digne des saloperies les plus ignobles. Fausse nouvelle jetée comme un coup de pied dans les chevilles, un presse couille de mélées de singes.

Le Monde, publie peu avant la conférence de presse des comptes rendu d’audience, protégés par le « secret des sources », ses deux journalistes vedettes deux ans à l’Elysée sont en position bien sur pour les utiliser, les fameux secrets. Bien sur on déforme: le fils de Fillon a travaillé pour Sarkozy. Il faut que Fillon en parle lui même et dénonce le journal de l’establishment, pris la main dans le sac comme instrument de la propagande du gouvernement qui trahit sa confidentialité, et qui plus est, en faisant mentir !

C’est une honte absolue: Le Figaro compare Fillon a Cahuzac et Strauss Kahn en disant que tous les hommes politiques sont pareils et ont besoin d’exprimer leur regrets. Mathilde Siraud, journaliste. Mon commentaire disant que le Figaro a perdu la raison sera-t-il publié ? Tu parles, la charte éthique du Figaro serait violée sans doute… Complètement habitée par des stagiaires gauchistes dénués de bon sens, de culture et d’honnêteté, le torchon d’un corrompu condamné récemment est porteur de toutes les infamies, je ne vous raconte pas la suite des articles, tous consacrés à s’enferrer davantage dans un lynchage insupportable.

Il y a en eu comme ça de quoi lire pendant dix jours. Sans parler des télés, des talk shows et de tout le reste. Les grands éditorialistes, Mazerolles, Jeudy, Martichoux, tous ceux qui à longueur d’antenne nous dictent le point de vue objectif du réel s’enfoncent dans des dénonciations d’arrière garde, en tête de toute la meute de petits socialistes aux yeux injectés de sang, sur de tenir la bête, à la chasse à l’homme de l’ennemi de droite. Car bien sur j’ai encore une question vous avez menti je vous tiens, je vais vous tuer en direct, c’est mon courage à moi, mon éthique de journaliste que de le faire, j’ai un prix Pulitzer à la clé, que dis je, Albert Londres, gloire de mon éthique et de mon indépendance. L’horreur. Ce métier doit disparaitre, d’ailleurs c’est fait: l’internet et l’intelligence artificielle devrait nettoyer cette lèpre, et nous débarrasser de ces singes, je ne veux plus que l’AFP.

En parlant d’AFP, tous ces gens nous ont expliqué que DSK, violeur patenté devait être considéré comme un penseur économique important, et que Mazarine Pingeot n’existait pas (elle vécut 14 ans à mes frais, protégée par les services français) etc etc. Vive les journalistes.

En parlant toujours d’AFP, les comptes rendus de la conférence publiés par nos « analystes », ne mentionnent bien sur pas la dernière partie de la conférence. Voilà à quoi je sers: à informer gratos, on ne peut pas forcer les médias à parler contre leurs intérêts.

Ils ont perdu le droit à la parole, ils ne sont que des rats. Honte et mort médiatique aux enfoirés. Et bien c’est dit, on va foutre tout ça en l’air. Il y a un problème et on va se venger.

 

Advertisements

2 réflexions sur “Il s’en prend aux médias

  1. Vous ne comprenez décidément rien ! Alors je vous explique (et vous êtes prié de me remercier) :

    1) Quand un chômeur se goinfre d’argent public en touchant 400 euros/mois d’indemnités, c’est un assisté.

    2) Quand Charles Fillon, fils de François et de moi, touche 4800 euros/mois pour coller trois timbres sur des enveloppes un soir par semaine, c’est un assistant.

    On a compris ?

  2. Une fausse addresse mail à l’assemblée nationale, une ip en RIPE: un institutionnel socialiste ou écologiste sans doute, subventionné légalement ?
    Le pov chti chômeur misérable humilié par la bourgeoisie qui se gave m’arrache des larmes. Le mouchoir dans lequel je m’en branle est tout glaireux. Amusant cette histoire de collage de timbre, pénélope, ton inconscient s’est livré deux fois, maintenant, tu peux m’envoyer une photo de toi en maillot de bain s’il te plait?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s