Les caractères

Les épisodes exceptionnels de la vie sont l’occasion de mesurer les caractères. Des facettes différentes des personnalités peuvent alors s’exprimer et confirmer ou pas les jugements à priori que l’on pouvait faire à leur sujet.

On passera sur toutes mes estimes à priori, De Castries (l’ex PDG d’AXA, pour qui tout ça c’est de l' »écume », Florence Portelli, Gérard Larcher, Bruno Retailleau, Caroline Cayeux, Bernard Debré, ils sont là depuis le début et ils le restent.

Mais j’avoue être comblé par la journée d’hier. Jamais à un tel point, mon instinct ne fut aussi bien confirmé, rassuré, satisfait: en gros, tous les personnages politiques de droite qui ont fait défection soudainement étaient de ceux que je considérais comme suspects et antipathiques. Deux exceptions dans deux sens différents: Thierry Solère, qui par fidélité à Lemaire s’en va (mais il a le pied dans le plâtre), et Nadine Morano, qui en bonne sarkozyste, mais aussi par bonne nature, se refuse à condamner. La « conne de Bedos » mérite le respect. Un point aussi à l’estimable Eric Woerth: il a connu ça et fut défendu par son premier ministre, même passé par Sarkozy, comme Chatel d’ailleurs et qui fait preuve du même sérieux, ils oeuvrent avec calme et dignité. Mention à Barouin et Jacob impavides. Ciotti, que je n’aime pas, tient son rang. Wauquiez, que je déteste, semble détester les trahisons et le dit clairement, il a au moins ça pour lui. Honneur à la droite ! 

Tous les autres, je dis bien tous les autres étaient des personnalités faibles et antipathiques à mes yeux et je me désolais qu’ils nous soutiennassiassent. Qu’ils aillent se faire foutre, ce sont des cons et des lâches et je leur chie dessus: je le savais !

Virginie Calmels, qui couche avec Chartier, se permet de chialer à Juppé, c’est une honte, elle parle mal et doit disparaitre. J’avoue ne pas calculer Chartier, s’il trahissait cela m’arrangerait…

Et puis Dati, qui bien sur bien que sarkozyste en profite pour baver encore (en plus d’une possible balance) et aussi sur Anne Meaux dont elle avait pourtant eu les services. La vipère cornue, la chienne à milliardaire ne peut s’empêcher de mordiller de ses dents rayées par tous les parquets et tous les métros: nature oblige !

Estrosi  le « motodidacte », le petit râleur qui fit tous les allez retours possibles, démagogue et craintif, a des états d’âmes, on pouvait s’en douter, le maire de Nice ne peut être qu’un pourri ambigu, il ne dissuade pas les gens de partir, appelle à renoncer aux manifestations. Un mélé, un « zizi ».

Darmanin, l’arabe de service, immortel auteur d’une proposition de taxe hallal, se permet après avoir tenté de venter le 39 heures payé 39 par ignorance et vilainie, de se plaindre d’avoir mal au front ! Un petit paltoquet sarkozyste, un taré comme dirait Fillon. Qu’il souffre.

Stéphanini lui est un « nini »: il part en parlant de son éviction par Seguin pour cause de mise en examen (il était à l’époque de la bande à Juppé). Décevant, mais symptomatique: qui a trahi, trahira, ce n’était qu’un truqueur, il continue de mentir.

LeMaire, dont je n’arrivais pas à concevoir qu’il fut partie prenante de la politique étrangère de Fillon, alors qu’il y a bien d’autres germanophones dans ce pays, a trahi le premier jour: chiasseux de première, lui qui a salarié sa femme à ne rien faire du tout et qui le revendiqua se comporte comme toute sa personne ne pouvait que le suggérer. Empoulé et veule, cette merde prétentieuse se déshonore une nouvelle fois. Chacun de ses « fransouahah » me donnait envie de le frapper, sa vie politique est maintenant vraiment finie, qu’il aille se faire mettre !

Bournazel, la petite tapette LR, et tous ses copains les juppéistes, Boyer en tête, avec ce crétin vulgaire d’Apparu, se précipitent vers leur idéal qu’il s’étaient rentré dans le cul lors de la primaire. Même si cela est impossible et que leur vieux condamné pour emplois fictifs le refuse, ils en rêvent encore. Leur lamentable connerie infamante crève les yeux: des singes, des rats, des cloportes et je les conchie ! Fabienne Keller, qui a défendu le mariage pour tous, ne veut pas qu’on attaque la justice et explique qu’on était d’accord et que la primaire consistait à choisir la meilleure personne: le féminin de plus de cinquante ans positionné au centre, deux ans de travail avec Juppé, un cul  d’une fausseté !

Et puis Lagarde ! Le parangon de l’ambitieux centriste provincial, ennemi de tout ce qui n’est pas son slip, tellement méchant et pourri qu’il règne sur l’un des quatre partis du centre qu’il a fait exploser de dégout en prétendant être le frère de la directrice du FMI. Une roulure, le fils de Macron si c’était possible.

NKM a le bon gout de ne pas trahir pour l’instant, elle a la reconnaissance du ventre, on verra, elle cèdera, je le prévois, à moins que je ne me trompe. Pécresse se défile au moins en partie, la traitresse peut trahir à n’importe quel moment.

Georges Fenech, l’ahuri aux gros yeux de merlan traitrissime, qui fit déjà un aller retour et qui se répand partout pour dire que la manif au trocad sera violente, est le pire de tous: il signa député le changement de prescription. Ex magistrat, il est ce qu’il y a de pire, de plus infâme, de plus pourri. Je lui couperais bien les couilles moi même !

Ne parlons pas de Lelouche, le faux cul menteur et traitre, tellement con qu’il donna son parrainage à Fillon juste avant de trahir pour Sarkozy à la primaire. On ne le lui avait pas enfoncé dans le cul lors de la victoire, union avec la droite oblige, on va pouvoir le faire cette fois ci, avec le gravier que cette salope mérite.

Mention spéciale au président du conseil supérieur de la magistrature, employeur d’un coiffeur très cher à plein temps, qui nomma toute sa promotion à l’ENA (sauf de Castries et Villepin) à des postes inutiles et ruineux: il fut cinq ans gage de l’exemplarité et le rappelle avec sa voix de minable levrette, on l’avait oublié.

Tous ces gens qui se confondaient en politesses juste après la primaire, c’était un crève coeur d’avoir leur soutien, et il cassaient l’ambiance au delà du possible. Les vrais fillonistes, les « canal historique », ceux qui vibraient aux discours sur la Liberté dès le mois d’Aout se retrouvent enfin seuls et cette fois ils ont un peuple entier à séduire. Ils ne vont pas manquer de gagner encore une fois, et cela ne sera pas fini ! Ils auront alors cent jours pour tout foutre en l’air et ne vont pas s’en priver.

Un signe: le logo enflammé de « force républicaine » le parti de l’homme seul des trois dernières années est bien mis en évidence. Il y a un chef et il y a le parti de ses partisans exclusifs et fanatiques et il va se présenter devant les tous les français. On va gagner, le contraire devient inenvisageable. C’est d’ailleurs la leçon de la première primaire à droite: elle ne fut que l’occasion de faire fermer leur gueule aux jeans foutres: qu’ils disparaissent eux et leur partisans éplorés. Le gagnant prend tout et il n’y avait rien à négocier, on fera comme ça la prochaine fois aussi.

C’est donc aujourd’hui l’anniversaire d’un homme remarquable qui se bat avec l’assentiment d’une foule d’anonymes et de gens de caractère qui ne veulent pas se dédire et qui assument leur choix envers une action politique puissante et souhaitable et qui sera menée j’en suis certain. J’ai l’honneur de faire partie d’entre eux.  A nous la victoire, nous avons jeté à la mer tous les boulets, nous allons pouvoir mieux farter notre coque et border nos voiles à notre guise. C’est parti mon kiki et vive Fillon, bon anniversaire et à demain !

 

P.S. Cette  histoire de justice qu’on attaque, et qui est le pain béni des juppéiste au cul en faux papier oublie deux choses: d’abord qu’aucune institution judiciaire n’a serait ce que répondu aux critiques d’illégalité concernant de surprenantes attaques et tout le monde le dit, contre un candidat en campagne, ensuite que l’attaque porte bien sur le gouvernement en place, totalement discrédité, tordu et rejeté par tous, organisateur de la curée et qu’on fait semblant de respecter encore quelques mois. Le centrisme respectueux n’a plus court et pourrait faire face à la révolte dans peu de temps. Drapés dans leur morale faite des vomissures de la corruption qu’ils protègent, il sont les gens qui changent d’avis au grès de leur carrière. Ces gens n’ont pas de caractère, je les emmerde et méprise.

 

P.S.2 Après la splendide manif, une marseillaise en plein soleil et un lundi à se soumettre, les rats minables ligués avec leur mauvais perdants de chefs condamnés ou à condamner viennent donc de s’en reprendre une et on ne leur pardonnera jamais, on a mauvais caractère.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s